Ageratina riparia (Regel) R.M. King et H. Rob, Orthochifon, Espèce envahissante à La Réunion, Famille : Asteraceae - Asteracées.

Ageratina riparia (Regel) R.M. King et H. Rob

Orthochifon

Espèce envahissante à La Réunion.

- Nom à La Réunion : Orthochifon.
- Nom : Agératine des rives.
- Autre nom : Mistflower.
- Autre nom à La Réunion : Jouvence. Abésouris. Faux orthosiphon. Herbe chiffon. Ti chiffon. Siphon.
- Nom scientifique : Ageratina riparia (Regel) R.M. King et H. Rob.
- Synonyme(s) :
- Eupatorium riparium Regel.
- Eupatorium cannibinum L.
- Ordre : Asterales.
- Famille : Asteraceae - Asteracées :: 72 espèces sur le site.
- Sous-famille : Asteroideae.
- Tribu : Eupatorieae.
- Genre : Ageratina Spach.
- Origine : Mexique et Antilles.



Ageratina riparia. Orthochifon.


Fleurs Ageratina riparia.


Feuille et fleurs Ageratina riparia.


Ageratina riparia (Regel) R.M. King et H. Rob.


Ageratina riparia (Regel) R.M. King et H. Rob, appartient à la famille des Asteraceae à la sous-famille des Asteroideae et au genre Ageratina Spach. Le genre Ageratina comprend environ 250 espèces originaires principalement des régions chaudes des Amériques et Antilles.


Origine, répartition Ageratina riparia.

Ageratina riparia (Regel) R.M. King et H. Rob., est originaire du Mexique et des Antilles, l'espèce introduite volontairement comme plante ornementale et plante médicinale, ou involontairement est présente dans de nombreuses régions chaudes : Australie, Indonésie, Nouvelle Zélande, Asie du Sud Est, Ceylan, Hawaii, Papouasie, Nouvelle Guinée, Maurice, Réunion. Naturalisée elle est devenue envahissante au Sri Lanka, en Inde, en Indonésie, en Australie, en Nouvelle-Zélande à Hawaii, à Maurice et à La Réunion. Ageratina riparia est inscrit sur la liste établie par le Comité français de l'UICN et le SSC Invasive Species Specialist Group de l'UICN, figurant parmi les plantes les plus envahissantes au monde.


Ageratina riparia à La Réunion.

Ageratina riparia est une plante herbacée nommée le plus souvent à La Réunion, Orthochifon. Cette espèce introduite dans les années 1980 comme plante ornementale s'est très vite retrouvée hors des jardins créoles. Elle s'est naturalisée, c'est-à-dire qu'elle se multiplie et se propage d'elle-même. Elle a trouvé à La Réunion des conditions de vie qui lui conviennent parfaitement et elle se développe d'une manière exubérante.


Nuisibilité Ageratina riparia à La Réunion.

Ageratina riparia est devenue très rapidement l'une des plantes les plus envahissantes et les plus étendues de La Réunion. Ageratina est présente à La Réunion depuis les milieux perturbés secs en basse altitude, malgré sa préférence pour les milieux plutôt humides, le long des rivières et ravines, lisières forestières, bords de chemins, tolérant à l'ombre elle se développe dans les forêts humides jusqu'à 1800 m d'altitude et peut devenir dominante en sous bois.

Ageratina riparia forme des peuplements denses, elle est une plante envahissante agressive des milieux perturbés qui agit par recouvrement et étouffement de la végétation herbacée autochtone. Le développement en taches denses et l’émission de substances * allélopathiques empêchent la germination et la levée des graines d’espèces indigènes.

* C'est une plante allélopathique à partir de la litière de feuilles dont les émissions chimiques ont un effet dépressif sur la croissance des autres plantes.

Ageratina riparia est donc à juste titre inscrite dans la liste des espèces envahissantes de l'île, niveau 5 sur 5, niveau 5 : Niveau 5 : taxon exotique (ou cryptogène) très envahissant, dominant ou co-dominant dans les milieux naturels ou semi-naturels, ayant un impact direct fort sur la composition, la structure et le fonctionnement des écosystèmes.


Description Ageratina riparia.

Ageratina riparia est une plante herbacée à sub ligneuse poussant en touffes, elle peut atteindre de 30 cm à 1 m de hauteur.

Ses tiges cylindriques généralement rouge foncé, hérissées de poils raides, blancs produisent des racines au niveau des articulations qui touchent le sol.

Les feuilles portées par un pétiole de 0,5 à 1.5 cm de long sont simples, opposées. Le limbe est lancéolé à elliptique, sommet et base en coin aigu, la marge fortement dentée.

Inflorescences terminales formées de nombreux capitules blancs composés de fleurs toutes tubulées. Les fleurs sont de couleur blanche.

Fruit, akène noir à 5 côtes hérissées de soies raides blanches et surmonté d’une aigrette plumeuse blanche.


Multiplication Ageratina riparia.

Ageratina riparia se multiplie par ses nombreuses ramifications secondaires émettant des racines au niveau des nœuds au contact du sol et, donnant naissance à de nouveaux pieds. Elle se multiplie par ses graines qui sont anémochores, hydrochores et zoochores.

- Anémochore : L’anémochorie désigne le mode de dispersion des graines des végétaux se faisant grâce au vent.
- Hydrochore : Qualifie les plantes dont la dispersion des graines se fait par l’intermédiaire de l’eau, qui peut entraîner les semences loin de la plante mère.
- Zoochore : Qualifie les plantes dont la dispersion des graines se fait par l’intermédiaire d’animaux.


Utilisation médicinale Ageratina riparia.

Ageratina riparia est une espèce utilisée sous forme de tisane par les tisaneurs réunionnais qui nomme la plante Herbe la tension pour améliorer la circulation du sang et plus précisément contre l'hypertension. Elle a aussi été utilisée pour soigner les varices et les veines gangreneuses, pour lutter contre trop de cholestérol ou d'urée dans le sang.


72 espèce(s) dans la famille des Asteraceae - Asteracées

1 espèce(s) dans le genre Ageratina

Haut de page


Liens commerciaux.


Dernière mise à jour : Dimanche 08 Décembre 2019   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2019

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Mi-aime-a-ou.com ne peut prendre aucune responsabilité concernant les effets nocifs de l'utilisation des plantes. Sollicitez toujours l'avis d'un professionnel avant d'utiliser une plante médicinale.





Les dernières pages ajoutées :


Impatiens niamniamensis Gilg
Impatiens niamniamensis Gilg

Ruellia devosiana Jacob-Makoy ex E.Morren
Ruellia devosiana Jacob-Makoy ex E.Morren

Melicope borbonica (Bory) T.G.Hartley
Melicope borbonica (Bory) T.G.Hartley

Flueggea virosa (Roxb. ex Willd.) Royle
Flueggea virosa (Roxb. ex Willd.) Royle

Ficus pumila L
Ficus pumila L

Hypoestes phyllostachya Baker
Hypoestes phyllostachya Baker