Artocarpus heterophyllus Lam, Jacquier, Jacque, Famille : Moraceae - Moracées.

Artocarpus heterophyllus Lam

Jacquier, Jacque

- Nom commun : Jacquier, Jacque.
- Nom du fruit : Jacque ou Ti'jacque.
- Nom anglais : Jackfruit.
- Nom scientifique : Artocarpus heterophyllus Lam.
- Synonymes :
- Artocarpus brasiliensis Ortega.
- Artocarpus maximus Blanco.
- Artocarpus philippensis Lam.
- Ordre : Rosales.
- Famille : Moraceae - Moracées :: 18 espèces sur le site.
- Genre : Artocarpus J.R. Forst. et G. Forst.
- Espèce : Artocarpus heterophyllus.
- Origine : Inde, Bangladesh.



Jacquier Jacque Ti'jacque


Jacquier Jacque Ti'jacque


Jacquier Jacque Ti'jacque


Jacquier Jacque Ti'jacque


Jacquier Jacque Ti'jacque


Jacquier Jacque Ti'jacque


Jacquier. Jacques


Artocarpus heterophyllus Lam, le Jacquier appartient à la famille des Moraceae et au genre Artocarpus qui comprend une soixantaine d'espèces originaires de l'Inde, de Ceyland, de la Chine du Sud et jusqu'aux îles Salomon.

Artocarpus heterophyllus son nom scientifique Artocarpus vient du grec Artos qui signifie pain et Karpos fruit. Le nom grec de l'espèce heterophyllus signifie feuille variée, en effet, les feuilles du Jacque sont polymorphes, pendant la phase juvénile de l'arbre, elles ne sont pas complètes.


Origine, répartition Artocarpus heterophyllus.

Artocarpus heterophyllus Lam, est d'origine incertaine probablement de l'Asie tropicale, l'Inde et le Bangladesh. Le Jacquier est très largement cultivé dans les régions tropicales pour l'ornement, pour ses fruits et pour son bois.


Artocarpus heterophyllus à La Réunion.

Le Jacquier existe aux Mascareignes dès le milieu du XVIIIe siècle et Jacques-Henri Bernardin de Saint-Pierre lui consacre quelques lignes :

" Le Jacq est arbre d'un beau feuillage, qui donne un fruit monstrueux. Il est de la grosseur d'une longue citrouille ; sa peau est d'un beau vert, et toute chagrinée. Il est rempli de grains dont on mange l'enveloppe, qui est une pellicule blanche gluante et sucrée. Il a une odeur empestée de fromage pourri. Ce fruit est aphrodisiaque : j'ai vu des femmes qui l'aimaient passionnément. "

La description de Jean-Baptiste Geneviève Marcellin Bory de Saint-Vincent, naturaliste et géographe, présent à Bourbon ( La Réunion ) en 1801 est plus précise :

" Le Jacquier est un grand et bel arbre, dont on fait les avenues et les allées des habitations ; son tronc est droit ; et sa cime arrondie est tellement touffue, qu'elle ne laisse pas de passage aux moindres rayons de soleil ; son fruit est oblong, arrondi, mais irrégulier ; sa surface, parsemée de petites pointes pyramidales et polygones, devient d'une couleur jaunâtre ; il pèse jusqu'à quatre-vingt ou cent livres, et renferme des semences de la couleur et de la consistance de petites châtaignes; la pulpe qui contient ces semences est ferme, d'un goût sucré, mais d'une odeur affreuse. Les créoles, et surtout les femmes ont un goût particulier pour le jac, goût que je n'ai jamais pu concevoir car les latrines les plus infectes ne sentent pas plus mauvais que ce fruit. "

Il existe différentes variétés de jacque dont trois sont couramment observées à La Réunion :

- le jacque dur, dont les drupes sont fermes à maturité.
- le jacque sosso, à chair plus molle.
- le jacque miel, au jus très sucré rappelant le goût du miel.

Depuis son introduction à La Réunion vers 1780, le jacquier a été plutôt considéré comme un arbre de cour, il n'est pas rare de le rencontrer dans les jardins créoles ( cour ) car il apporte une ombre appréciable. L'espèce s'est naturalisée dans l'île dans les forêts humides de basse altitude, principalement dans le Sud-est, elle est considérée comme potentiellement envahissante.


Description Artocarpus heterophyllus.

Le jacquier est un arbre qui peut atteindre 15 mètres de hauteur environ.

Ses feuilles, assez longues, ovales-oblongues, atteignant 25 cm de longueur et 12 cm de largeur sont entières ou lobées pour les juvéniles, vert foncé, nervées de jaune.

Il porte des fleurs unisexuées insérées le plus souvent sur le tronc et sur les grosses branches : les inflorescences mâles étroitement claviformes, atteignant avec le pédoncule 12 cm de longueur. Les inflorescences femelles sont ellipsoïdes à plus ou moins globuleuses, massives, pédonculées.

Le jacquier commence à avoir des fruits trois ans après la plantation. Les fruits des jacquiers " les jacques" sont énormes ils peuvent peser jusqu'à 25 kg, une particularité le fruit pousse directement sur le tronc du jacquier; l'espèce est cauliflore.

Le fruit est un syncarpe. Le fruit est composé d'une multitude de drupes accolées les unes aux autres et recouvertes d'une peau épaisse. A maturité, la chair du jacque est tendre, filandreuse, légèrement croquante, juteuse et bien parfumée. Chaque drupe abrite un noyau brillant et veiné comme du bois.


Utilisation culinaire Artocarpus heterophyllus.

Les graines, qui sont toxiques crues, sont comestibles cuites quand elles sont grillées ou bouillies. Elles peuvent être mangées telles quelles ou incorporées à des plats traditionnels (rougails). Leur bonne teneur en fécule permet de réaliser toutes sortes de gâteaux.

La chair du fruit mûr, à odeur forte et sucrée, peut être consommée crue ou préparée en confiture. On peut aussi préparer le fruit vert, dans ce cas le jacque est battu, c'est à dire haché et utilisé comme légume, en plat salé. A l' île de La Réunion, on le cuit ainsi avec du lard fumé, pour préparer la fameuse recette populaire du ti'jaque boucané.

Toutes les parties du jacquier abondent en latex blanchâtre et collant aux doigts. On s'en débarrasse en se frottant les mains avec de l'huile.


Autre Utilisation Artocarpus heterophyllus.

Le jacquier donne un bois dur de belle couleur jaune à grain fin. Ce bois est apprécié en ébénisterie, pour la confection de meubles, ou en marqueterie, en raison de sa coloration marquée et de sa qualité supérieure au tek.


Multiplication Artocarpus heterophyllus.

Artocarpus heterophyllus se multiplie par semis ou bouturage.


Culture, entretien Artocarpus heterophyllus.

Le jacquier aime une ambiance fraîche, à l'ombre d'autres arbres, arroser de manière à maintenir le sol frais durant toute la saison de croissance et de fructification. A La Réunion des clous sont parfois enfoncé dans le tronc afin de promouvoir la fructification. Récolte des fruits 3 à 8 mois après la floraison avec une production de 70 à 100 kg par arbre et par an.


Nuisible du Jacquier :

A La Réunion le coléoptère Batocera rufomaculata (De Geer, 1775)., est nommé Ton jacques ou Taon de jacque, on l'appelle ainsi car les larves de ce capricorne affectionnent le tronc des jacquiers où elles creusent des galeries.


Recettes de cuisine à base de Jacque :


18 espèce(s) dans la famille des Moraceae - Moracées

3 espèce(s) dans le genre Artocarpus

Haut de page


Liens commerciaux.


Dernière mise à jour : Dimanche 25 Août 2019   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2019

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Mi-aime-a-ou.com ne peut prendre aucune responsabilité concernant les effets nocifs de l'utilisation des plantes. Sollicitez toujours l'avis d'un professionnel avant d'utiliser une plante médicinale.





Les dernières pages ajoutées :


Flueggea virosa (Roxb. ex Willd.) Royle
Flueggea virosa (Roxb. ex Willd.) Royle

Ficus pumila L
Ficus pumila L

Hypoestes phyllostachya Baker
Hypoestes phyllostachya Baker

Senecio tamoides DC
Senecio tamoides DC

Ravenea glauca Jum. & H.Perrier
Ravenea glauca Jum. & H.Perrier

Euphorbia marginata Pursh
Euphorbia marginata Pursh