Commelina benghalensis L, Grosse herbe de l'eau, espèce adventice et envahissante à La Réunion, Famille : Commelinaceae - Commelinacées.

Commelina benghalensis L

Grosse herbe de l'eau

Espèce adventice et envahissante à La Réunion.

- Nom commun : Comméline. Commélyne du Bengale.
- Nom à La Réunion : Grosse herbe de l'eau. Grosse traînasse.
- Nom scientifique : Commelina benghalensis L.
- Synonyme : Commelina cucullata L.
- Ordre : Commelinales.
- Famille : Commelinaceae - Commelinacées :: 7 espèces sur le site.
- Sous-famille : Commelinoideae.
- Genre : Commelina L. 2 espèce(s) dans le genre Commelina
- Espèce : Commelina benghalensis.
- Origine : Asie tropicale. Afrique.



Commelina benghalensis.


Grosse herbe de l'eau - Commelina benghalensis


Fleur Commelina benghalensis


Fleur Commelina benghalensis Linnaeus


Commelina benghalensis L.


Commelina benghalensis L.


Commelina benghalensis appartient à la famille des Commelinaceae, à la sous-famille des Commelinoideae et au genre Commelina qui compte environ 170 espèces. Le genre Commelina est nommé par Carl von Linné botaniste suédois en l'honneur des deux botanistes néerlandais Jan Commelijn et son neveu Caspar.


Origine, répartition Commelina benghalensis :

Commelina benghalensis est une plante herbacée originaire d'Asie tropicale et d'Afrique. L'espèce a été largement introduite en dehors de son aire de répartition naturelle et s'est très souvent naturalisée. Commelina benghalensis est considéré comme une espèce adventice, une mauvaise herbe aux États-Unis, en Asie, en Afrique subsaharienne, en Inde, au Sri Lanka, et dans une grande partie de l'Asie du Sud-Est.


Commelina benghalensis à La Réunion :

Commelina benghalensis est nommé à la Réunion, Grosse herbe de l'eau ou Grosse traînasse, cette espèce naturalisée est présente partout dans l'île, jusqu'à 500 mètres d'altitude. L'espèce est classée comme cryptogène car son origine dans l'île, exotique ou indigène n'est pas connue avec certitude.


Nuisibilité Commelina benghalensis à La Réunion :

Commelina benghalensis, Grosse herbe de l'eau affectionne les endroits humides, elle est fréquente à La Réunion dans les cultures notamment dans les champs de canne à sucre où elle forme des peuplements denses. Grosse herbe de l'eau est répandue dans les milieux perturbés, les lisières de forêt, au bord de routes, dans la végétation secondaire, dans les champs, sur les terrains vagues et parfois même dans les jardins familiaux. Elle peut supporter une sécheresse prolongée.

C'est une espèce adventice, terme utilisé pour désigner une mauvaise herbe, elle se multiplie par enracinement au niveau des noeuds et par bouturage des fragments de rameaux sectionnés. La multiplication sexuée est assurée par les graines aériennes et souterraines, avec jusqu'à 1 600 graines par plante. Les graines sont dormantes au moment de leur émission et ne germent généralement que l'année suivante.

Commelina benghalensis est inscrit dans la liste des espèces envahissantes de La Réunion, niveau 3 sur 5, niveau 3 : taxon exotique (ou cryptogène) envahissant se propageant uniquement dans les milieux régulièrement perturbés par les activités humaines (bords de route, cultures, pâturages...) avec une densité plus ou moins forte.


Description Commelina benghalensis :

Commelina benghalensis L. Grosse herbe de l'eau est une plante herbacée annuelle ou vivace, très ramifiée, le port général de la plante est décombant, rampant à la base puis redressé à l'extrémité. Les racines sont charnues, tubérisées, fusiformes.

Elle possède des tiges aériennes et souterraines.

Les fines tiges souterraines sont fructifères, de couleur blanchâtre.

Les tiges aériennes cylindriques s'enracinent aux nœuds, c'est une façon de se multiplier, elles sont crassulescentes et légèrement pubescentes.

Les feuilles disposées en spirale sur la tige sont alternes, ovales à lancéolées, à nervures nombreuses et parallèles, plus ou moins poilues sur les deux faces, avec de grands poils raides rougeâtres à la base et sur le bord de la gaine, la marge est ondulée.

Inflorescence en cyme opposée aux feuilles, faussement terminale, de 3 à 4 fleurs, insérées dans une spathe foliacée triangulaire, soudée à l'arrière. Les fleurs sont bleu-pâle à blanches avec 2 pétales latéraux bien visibles et de forme arrondie et 1 pétale central très réduit. Trois étamines supérieures stériles, à anthères jaunes en croix, étamine médiane à filet de 5 à 7 mm de long, fertile, anthère bleue d’environ 2 mm de long, les deux étamines latérales (inférieures) à anthères fertiles sont plus petites, environ 1,4 mm de long.

Commelina benghalensis L possède aussi des fleurs souterraines disposées le long des tiges rhizomateuses. Les fleurs souterraines sont cléistogames, la cléïstogamie, ou autopollinisation automatique, désigne la caractéristique de certaines espèces de plantes de se reproduire par autopollinisation avec des fleurs qui ne s'ouvrent pas.

Le fruit est une capsule à trois loges. La capsule contient 5 graines de couleur brun foncé et de forme ellipsoïdale, tronquée chez les petites graines. Un individu peut produire jusqu'à 1 600 graines.


Utilisation Commelina benghalensis :

Dans certaines parties d'Afrique de l'Ouest, les feuilles de Commelina benghalensis sont consommées comme légume. En Inde et au Soudan, les rhizomes qui sont féculents et mucilagineux sont généralement cuits et consommés. En Inde et en Chine, on extrait un colorant du jus des fleurs.

Commelina benghalensis L.

Commelina benghalensis L.

Grosse herbe de l'eau - Commelina benghalensis.

Feuille Commelina benghalensis.

Fleur Commelina benghalensis.

Fleur Commelina benghalensis Linnaeus.


7 espèce(s) dans la famille des Commelinaceae - Commelinacées

2 espèce(s) dans le genre Commelina

Haut de page


Liens commerciaux.


Dernière mise à jour : Mercredi 19 Juin 2019   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2019

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Mi-aime-a-ou.com ne peut prendre aucune responsabilité concernant les effets nocifs de l'utilisation des plantes. Sollicitez toujours l'avis d'un professionnel avant d'utiliser une plante médicinale.





Les dernières pages ajoutées :


Flueggea virosa (Roxb. ex Willd.) Royle
Flueggea virosa (Roxb. ex Willd.) Royle

Ficus pumila L
Ficus pumila L

Hypoestes phyllostachya Baker
Hypoestes phyllostachya Baker

Senecio tamoides DC
Senecio tamoides DC

Ravenea glauca Jum. & H.Perrier
Ravenea glauca Jum. & H.Perrier

Euphorbia marginata Pursh
Euphorbia marginata Pursh