Heliotropium foertherianum Diane et Hilger, Veloutier bord de mer, espèce indigène La Réunion, Famille : Boraginaceae - Boraginacées.

Heliotropium foertherianum Diane et Hilger

Veloutier bord de mer

Espèce indigène La Réunion.

- Nom commun : Héliotrope argenté.
- Nom à La Réunion Veloutier bord de mer.
- Autre nom : Veloutier blanc. Veloutier de mer.
- Nom scientifique : Heliotropium foertherianum Diane et Hilger.
- Synonymes :
- Argusia argentea (L. f.) Heine.
- Messerschmidia argentea (L.f.) I.M. Johnst.
- Tournefortia argentea L. f.
- Ordre : Boraginales.
- Famille : Boraginaceae - Boraginacées :: 15 espèces sur le site.
- Sous-famille : Heliotropioideae.
- Genre : Heliotropium L. 3 espèce(s) dans le genre Heliotropium
- Espèce : Heliotropium foertherianum.
- Section : Tournefortia.
- Origine : Incertaine.



Veloutier bord de mer, Heliotropium foertherianum Diane et Hilger.


Veloutier bord de mer Heliotropium foertherianum.


Heliotropium foertherianum Diane et Hilger. Veloutier bord de mer.


Heliotropium foertherianum Diane et Hilger. Veloutier bord de mer.


Heliotropium foertherianum Diane et Hilger.


Heliotropium foertherianum Diane et Hilger.


Heliotropium foertherianum Diane et Hilger, le veloutier bord de mer appartient à la famille des Boraginaceae, à la sous-famille des Heliotropioideae et au genre Heliotropium qui comprend environ 156 espèces. Le genre Heliotropium a été décrit par le botaniste suédois Carl von Linné et publiée dans Species Plantarum 1: 130. 1753.

Heliotropium foertherianum Diane et Hilger. Veloutier bord de mer.

Heliotropium foertherianum Diane et Hilger., est connu sous son ancien nom scientifique : Tournefortia argentea L. f. Les travaux de systématique moléculaire de N. Diane, H.H. Hilger & H. Forther (2002 et 2003) sur les Heliotropiaceae ont permis de réévaluer les relations intrafamiliales des espèces classées traditionnellement dans les genres Heliotropium L. et Tournefortia L. Ils montrent ainsi que Tournefortia argentea L. f. appartient à un sous-clade bien distinct d’espèces toutes halophiles, impliquant Tournefortia argentea, Tournefortia gnaphalodes et les espèces de la section Platygyne du genre Heliotropium. Une conséquence systématique de ces travaux est le transfert de Tournefortia argentea L. f. dans le genre Heliotropium, sous le nouveau nom de Heliotropium foertherianum Diane & Hilger.


Origine Heliotropium foertherianum :

Heliotropium foertherianum est distribué dans de nombreuses régions tropicales du monde et il est difficile d'établir son origine précise. L'espèce semble être indigène d'Asie tropicale, du nord de l'Australie, de Micronésie, de la Polynésie, de Madagascar et des Mascareignes (La Réunion, Maurice, Rodrigues).


Heliotropium foertherianum à La Réunion :

Heliotropium foertherianum Diane et Hilger, est nommé à la Réunion veloutier bord de mer. Cet arbuste très rare à la Réunion à l'état indigène est une espèce en danger critique d'extinction à l'état naturel, Cordemoy en 1895 qualifiait le veloutier bord de mer de rarissime et limité à quelques individus sur la plage à Saint-Pierre. Heliotropium foertherianum est maintenant cultivé et très fréquemment planté sur le littoral de l'île.


Description de Heliotropium foertherianum :

Heliotropium foertherianum est un arbuste à cime étalée en ombelle, généralement de petite hauteur de 1 à 5 mètres, il peut parfois atteindre une dizaine de mètres.

Il est couvert sur toutes ses parties de poils argentés, son écorce est de couleur blanc-grisâtre, les rameaux épais sont marqués par de nombreuses cicatrices foliaires nettement apparentes, un oeu en relief, transversalement elliptiques ou un epu cordiformes.

Les feuilles groupées sont insérées en hélice au sommet des rameaux. Elles sont simples, alternes avec une marge entière, le limbe est étroitement obovale à obovale, de 10 à 20 cm de longueur et de 3 à 5 cm de largeur, obtus ou subaigu au sommet, longuement atténué à la base, les nervures secondaires sont visibles et nettement ascendantes. Les deux faces du limbe sont recouvertes d'une fine et abondante pilosité donnant des reflets argentés. Le pétiole peu apparent ne dépasse pas 2.5 cm de longueur.

Les inflorescences sont terminales, dressés, composées de cymes scorpioïdes groupées en thyrses. Elles sont formées d'un grand nombre de petites fleurs blanches sessiles, disposées deux par deux. La fleur de quelques millimètres est composée d'un calice à 5 sépales poilus sur le dos et glabres à l'intérieur, d'une corolle à 5 pétales blancs, parfois légèrement rosés ou jaune pâle, soudés en tube puis se terminant en 5 lobes, les parties sexuées sont hermaphrodites. Heliotropium foertherianum est une espèce très mellifère.

Les fleurs après fécondation donnent des fruits globuleux de 5 à 8 mm de diamètre, noirâtres sur le sec, se divisant à maturité en 2 méricarpes, chacun à 2 loges fertiles séparées par une loge stérile, le mésocarpe est formé d'un tissu aérifère permettant au fruit de flotter, assurant ainsi sa dispersion par la mer.


Heliotropium foertherianum plante hôte :

Le veloutier bord de mer est énormément apprécié par les chenilles des papillons Utetheisa elata et Utetheisa pulchelloides.

Heliotropium foertherianum. Veloutier bord de mer.

Heliotropium foertherianum.

Heliotropium foertherianum.

Heliotropium foertherianum.


15 espèce(s) dans la famille des Boraginaceae - Boraginacées

3 espèce(s) dans le genre Heliotropium

Haut de page


Liens commerciaux.


Dernière mise à jour : Vendredi 15 Novembre 2019   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2019

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Mi-aime-a-ou.com ne peut prendre aucune responsabilité concernant les effets nocifs de l'utilisation des plantes. Sollicitez toujours l'avis d'un professionnel avant d'utiliser une plante médicinale.





Les dernières pages ajoutées :


Impatiens niamniamensis Gilg
Impatiens niamniamensis Gilg

Ruellia devosiana Jacob-Makoy ex E.Morren
Ruellia devosiana Jacob-Makoy ex E.Morren

Melicope borbonica (Bory) T.G.Hartley
Melicope borbonica (Bory) T.G.Hartley

Flueggea virosa (Roxb. ex Willd.) Royle
Flueggea virosa (Roxb. ex Willd.) Royle

Ficus pumila L
Ficus pumila L

Hypoestes phyllostachya Baker
Hypoestes phyllostachya Baker