Jatropha gossypiifolia L, Médecinier sauvage, médecinier rouge, Famille : Euphorbiaceae - Euphorbiacées.

Jatropha gossypiifolia L

Médecinier sauvage, médecinier rouge

Espèce envahissante et adventice à La Réunion.

- Nom commun : Médecinier sauvage, médecinier rouge.
- Autres noms : Médicinier à feuilles de cotonnier. Pourghère rugueuse.
- Nom scientifique : Jatropha gossypiifolia L.
- Ordre : Malpighiales.
- Famille : Euphorbiaceae - Euphorbiacées :: 41 espèces sur le site.
- Sous-famille : Crotonoideae.
- Tribu : Jatropheae.
- Genre : Jatropha L. 4 espèce(s) dans le genre Jatropha
- Espèce : Jatropha gossypiifolia.
- Origine : Amérique tropicale.



Médecinier sauvage, médecinier rouge, Jatropha gossypiifolia


Médecinier sauvage, médecinier rouge, Pourghère rugueuse. Jatropha gossypiifolia


Fleurs : Médecinier sauvage, médecinier rouge, Pourghère rugueuse. Jatropha gossypiifolia


Fruits : Médecinier sauvage, médecinier rouge, Pourghère rugueuse. Jatropha gossypiifolia


Jatropha gossypiifolia L.


Jatropha gossypiifolia L. Feuille.


Jatropha gossypiifolia est un petit arbuste buissonnant jusqu'à 4 mètres de haut, à feuillage très décoratif aux inflorescences pourpres et jaunes de la famille des Euphorbiaceae, de la sous famille des Crotonoideae et du genre Jatropha qui comprend environ 190 espèces se trouvant principalement dans les régions tempérées chaudes et les régions tropicales à sécheresse saisonnière.


origine, répartition Jatropha gossypiifolia.

Jatropha gossypiifolia est originaire du Mexique, d'Amérique du Sud et des îles des Caraïbes. L'espèce introduite dans de nombreuses régions comme plante ornementale et médicinale s'est naturalisée dans d’autres régions d’Amérique tropicale et de nombreuses régions tropicales.

Jatropha gossypiifolia porte plusieurs noms vernaculaires : Médicinier à feuilles de cotonnier, médecinier sauvage, médecinier rouge, faux manioc, le Lèpre, médicinier bâtard ou Pourghère rugueuse.


Jatropha gossypiifolia à La Réunion.

Jatropha gossypiifolia a été introduit à La réunion comme plante ornementale et médicinale, l'espèce cultivée s'est naturalisée principalement dans le Nord-ouest et l'Ouest de l'île.


Nuisibilité Jatropha gossypiifolia.

Le médecinier sauvage est une espèce adventice, un envahisseur opportuniste des sites perturbés, fréquent dans les terres incultes, bords de routes, il survit dans l'ombre modérée, mais préfère le plein soleil. Jatropha gossypiifolia est classé au niveau 3 sur 5 (échelle de C. Lavergne) dans la liste des espèces envahissantes de La Réunion. Niveau 3 : taxon exotique (ou cryptogène) envahissant se propageant uniquement dans les milieux régulièrement perturbés par les activités humaines (bords de route, cultures, pâturages...) avec une densité plus ou moins forte.


Description Jatropha gossypiifolia.

Jatropha gossypiifolia est un arbuste monoïque, fortement ramifié et caducifolié, plus ou moins succulent, son écorce lisse est verte, elle se desquame en fine pellicule grise. Comme les autres Euphorbiacées il possède un latex, une substance laiteuse rosée caractéristique de cette famille. Les tiges et les jeunes feuilles sont de couleur violet foncé.

Les feuilles alternes sont pétiolées, pétiole de 8 à 12 cm de long, garni de poils glandulaires, à la base du pétiole présence de stipules d'environs 5 mm de long, divisées en nombreux segments pourvus d’une glande à l’extrémité. Le limbe est à contour ovale divisé en 3 à 5 lobes obovales à oblancéolés, le lobe du milieu le plus long. Lobe avec un apex aigu, des bords glanduleux et finement dentés.

Inflorescence en cyme opposée aux feuilles à fleurs éparses, avec une fleur femelle solitaire à l’extrémité de chaque axe principal.

Fleurs unisexuées, régulières, rouge foncé ; fleurs mâles à lobes du calice elliptiques lancéolés d'environ 3 mm de long, glanduleux sur les bords, pétales fusionnés dans la moitié inférieure, lobes obovales d'environ 4 mm de long, disque composé de 5 glandes libres, étamines 8, en 2 verticilles distincts, les 5 à l'extérieur soudées sur la moitié de leur longueur, les 3 à l'intérieur presque complètement fusionnées ; fleurs femelles à lobes du calice et pétales deux fois plus grands que chez les fleurs mâles, disque faiblement lobé, ovaire supère, globuleux à faiblement lobé, à 6 côtes, 3 styles d'environ 2 mm de long, soudés à la base.

Le fruit est une capsule plus ou moins charnue à sèche, globuleuse d'environ 1 cm de diamètre couverte de poils épars à glabre, verte tirant sur le brun, déhiscente en méricarpes bivalves, contenant généralement 3 graines.

Graines ellipsoïdes d'environ 7.5 mm x 4.5 mm glabres brun-gris pâle à caroncule multilobée brun foncé.


Utilisation Jatropha gossypiifolia.

L'huile des graines est utilisée dans les lampes à huile et comme combustible.


Usage médical.

Jatropha gossypiifolia est une plante médicinale dotée de nombreux usages médicinaux. Ce sont surtout les activités anticancéreuses qui ont fait l'objet de travaux avec des résultats prometteurs.

Dans toute l’Afrique tropicale, on se sert de différentes parties de Jatropha gossypiifolia pour toutes sortes d’applications médicinales. Les graines, riches en huile sont utilisées comme purgatif et émétique drastiques ainsi que pour expulser les parasites internes. En usage externe, l'huile permet de traiter les rhumatismes ainsi que toutes sortes d’infections dermatologiques, malgré les irritations qu’elle peut provoquer sur la peau. Au Sénégal le jus est réputé pour cicatriser les plaies, pour ses vertus hémostatiques pour soigner les problèmes de peau, pour soulager les douleurs causées par les piqûres d’abeilles et de guêpes.

Jatropha gossypiifolia.

Jatropha gossypiifolia. Médecinier sauvage.

Médecinier sauvage. Jatropha gossypiifolia.

Jatropha gossypiifolia.

Jatropha gossypiifolia.

Jatropha gossypiifolia. Feuille.


41 espèce(s) dans la famille des Euphorbiaceae - Euphorbiacées

4 espèce(s) dans le genre Jatropha

Haut de page


Liens commerciaux.


Dernière mise à jour : Mardi 15 Octobre 2019   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2019

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Mi-aime-a-ou.com ne peut prendre aucune responsabilité concernant les effets nocifs de l'utilisation des plantes. Sollicitez toujours l'avis d'un professionnel avant d'utiliser une plante médicinale.





Les dernières pages ajoutées :


Impatiens niamniamensis Gilg
Impatiens niamniamensis Gilg

Ruellia devosiana Jacob-Makoy ex E.Morren
Ruellia devosiana Jacob-Makoy ex E.Morren

Melicope borbonica (Bory) T.G.Hartley
Melicope borbonica (Bory) T.G.Hartley

Flueggea virosa (Roxb. ex Willd.) Royle
Flueggea virosa (Roxb. ex Willd.) Royle

Ficus pumila L
Ficus pumila L

Hypoestes phyllostachya Baker
Hypoestes phyllostachya Baker