Melia azedarach L, Lilas de Perse, Grand Lilas, espèce potentiellement envahissante à La Réunion, Famille : Meliaceae - Meliacées.

Melia azedarach L

Lilas de Perse, Grand Lilas

Espèce potentiellement envahissante à La Réunion.

- Nom : Lilas de Perse. Lilas des Indes. Arbre à chapelets.
- Non à La Réunion : Grand Lilas.
- Autre nom : Lilas, Lilas de l'Inde, Margosier, Petit lilas.
- Nom scientifique : Melia azedarach L.
- Synonymes :
- Azedara speciosa Raf.
- Azedarach commelinii Medik.
- Azedarach deleteria Medik.
- Azedarach fraxinifolia Moench.
- Azedarach odoratum Noronha.
- Azedarach sempervirens Kuntze.
- Melia angustifolia Schumach. & Thonn.
- Melia birmanica Kurz.
- Melia cochinchinensis M.Roem.
- Melia dubia Cav.
- Melia japonica G.Don.
- Melia orientalis M.Roem.
- Melia sambucina Blume.
- Melia toosendan Siebold & Zucc.
- Ordre : Sapindales.
- Famille : Meliaceae - Meliacées :: 4 espèces sur le site.
- Sous-famille : Melioideae.
- Genre : Melia L. 1 espèce(s) dans le genre Melia
- Espèce : Melia azedarach.
- Origine : Inde. Australie.



Melia azedarach L. Lilas de Perse. Grand Lilas.


Melia azedarach L. Fleurs.


Melia azedarach L. Feuilles.


Melia azedarach L. Fruits.


Melia azedarach L. Tronc.


Melia azedarach L, appartient à la famille des Meliaceae à la sous-famille des Melioideae et au genre Melia L., qui comprend 2 espèces :
- Melia azedarach L.
- Melia volkensii Gürke.


Origine, répartition Melia azedarach :

Originaire de l'Inde et de l'Australie, Melia azedarach est cultivé dans les régions tropicales et semi-tropicales pour son bois. L'espèce s'est souvent naturalisée et présente parfois un caractère envahissant.


Melia azedarach à La Réunion :

Cette espèce introduite à La Réunion en 1761 comme arbre d'ornement, dans les jardins, les parcs, le long des routes mais aussi pour son bois de haute qualité est aujourd'hui naturalisée dans l'île. Cet arbre à croissance rapide, se multipliant par ses graines, résistant au vent (cyclone) est aujourd'hui considéré comme une espèce potentiellement envahissante à La Réunion.


Description Melia azedarach :

Melia azedarach L. est un arbre atteignant 20 m de haut, son port est naturellement globuleux et d'aspect aéré, ses feuilles étant disposées au sommet des branches.

Son tronc est recouvert d'une écorce lisse de couleur vert sombre quand il est jeune, elle devient brune et crevassée par la suite. Son bois de haute qualité, résistant aux insectes xylophages, de moyenne densité dont la couleur varie du jaune rosé au rouge foncé est facilement confondu avec le teck - Tectona grandis.

Son feuillage est caduc. Les feuilles pétiolées de 20 à 50 cm de long sont alternes, composées, bipennées, rappelant les feuilles du frêne, d'où le nom de genre melia, signifiant précisément frêne en latin. Les folioles vert foncé dessus et vert plus clair dessous sont ovoïdes, elliptiques et pointues, incisées de façon acérée et irrégulière.

Les fleurs poussent en grappes, pendantes de 40 à 50 cm de long. Elles dégagent une agréable odeur de lilas d'où son surnom de ; Lilas de Perse. Elles sont petites, la corolle composée de cinq pétales est de couleur lilas ou crème, elle constraste ainsi avec la teinte violette du style.

Le fruit est une drupe jaune ovoïde, lisse de 1 cm de diamètre, il est persitant longtemps, jusquà une année complète sur l'arbre.

Le noyau de la drupe est strié dans le sens de la longueur, avec un petit trou au centre apical. Il contient quatre petites graines ressemblant à des grains de riz noir. Les graines à 5 côtés ont la particularité de présenter un trou en leur centre. Ce qui fait qu'elles étaient utilisées pour en faire des chapelets et d'autres produits nécessitant des perles. C'est d'ailleurs pourquoi cet arbre est parfois appelé : arbre à chapelets.


Toxicité Melia azedarach :

Toutes les parties de l'arbre sont toxiques en raison de leur teneur en azadirachtine. Les baies sont toxique pour la plupart des animaux mais peuvent être consommées par les chèvres et les moutons.


Utilisation Melia azedarach à La Réunion :

A La Réunion le bois de Melia azedarach est employé en ébinesterie pour la fabrication des fauteuils et chaises du Gol, mais aussi en sculpture et pour la confection d'instruments de musique.

A La Réunion les feuilles servent de litière aux malabars-tamouls pendant leur carême et le feuillage sert également de fourrage aux cabris. Les feuilles sont utilisés comme un insecticide naturel souvent associé au stockage d'aliments mais ces feuilles ne doivent pas être consommées car elles sont très toxiques. La simple présence d'un tapis de branches feuillues de Melia dans une serre constitue un excellent répulsif à insectes.

Melia azedarach. Lilas de Perse.

Melia azedarach L.

Melia azedarach L.

Melia azedarach L.

Melia azedarach L.


4 espèce(s) dans la famille des Meliaceae - Meliacées

1 espèce(s) dans le genre Melia

Haut de page


Liens commerciaux.


Dernière mise à jour : Dimanche 18 Août 2019   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2019

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Mi-aime-a-ou.com ne peut prendre aucune responsabilité concernant les effets nocifs de l'utilisation des plantes. Sollicitez toujours l'avis d'un professionnel avant d'utiliser une plante médicinale.





Les dernières pages ajoutées :


Flueggea virosa (Roxb. ex Willd.) Royle
Flueggea virosa (Roxb. ex Willd.) Royle

Ficus pumila L
Ficus pumila L

Hypoestes phyllostachya Baker
Hypoestes phyllostachya Baker

Senecio tamoides DC
Senecio tamoides DC

Ravenea glauca Jum. & H.Perrier
Ravenea glauca Jum. & H.Perrier

Euphorbia marginata Pursh
Euphorbia marginata Pursh