Passiflora foetida L, Poc-poc, Passiflore poc-poc, Fruit de La Réunion, Famille : Passifloraceae - Passifloracées.

Passiflora foetida L

Poc-poc, Passiflore poc-poc

Espèce envahissante et adventice à La Réunion.

- Nom commun : Poc-poc, Passiflore poc-poc.
- Autre nom : Passiflore fétide.
- Nom à La Réunion : Poc-poc. Passiflore poc-poc. Ti grenadelle.
- Autres noms : Marie-goujat. grenadille-caméléon. Pomme liane collant. Grenadier marron.
- Nom scientifique : Passiflora foetida L.
- synonyme(s) :
- Dysosmia foetida (L.) M. Roemer.
- Granadilla foetida (L.) Gaertner.
- Passiflora foetida var. hispida (Candolle ex Triana & Planchon) Killip.
- Passiflora hispida Candolle ex Triana & Planchon.
- Tripsilina foetida (L.) Rafinesque.
- Ordre : Malpighiales.
- Famille : Passifloraceae - Passifloracées :: 12 espèces sur le site.
- Genre : Passiflora L.
- Origine : Incertaine.



Poc-poc ou passiflore poc-poc. Passiflora foetida


Fleur : Poc-poc ou passiflore poc-poc. Passiflora foetida


Poc-poc ou passiflore poc-poc. Passiflora foetida


Poc-poc ou passiflore poc-poc. Passiflora foetida


Poc-poc ou passiflore poc-poc. Passiflora foetida


Fruit : Poc-poc ou passiflore poc-poc. Passiflora foetida


Passiflora foetida L.


Passiflora foetida L., Poc-poc ou Passiflore poc-poc, appartient à la famille des Passifloraceae et au genre Passiflora L., qui comprend environ 530 espèces à distribution pantropicale.


Origine et répartition Passiflora foetida.

Passiflora foetida est originaire du sud-ouest des États-Unis : sud du Texas et de l'Arizona, du Mexique, la Caraïbe, l'Amérique centrale, et d'une grande partie de l'Amérique du Sud. L'espèce introduite dans de nombreuses régions tropicales s'est naturalisée dans les zones tropicales d'Afrique, du Pakistan, de l'Inde, Shri Lanka, d'Asie du Sud-Est, de Chine et des îles du Pacifique. Passiflora foetida est très souvent une adventice des cultures tropicales.


Passiflora foetida à La Réunion.

Passiflora foetida est communément appelée Poc-poc, parfois ti grenadelle, passiflore poc-poc, grenadier marron ou Marie-Gougeat. Cette liane grimpante ou rampante donne des petits fruits jaune à maturité, emprisonnés dans des pièces florales vertes très découpées. Les enfants consomment le fruit et les graines de la pulpe à saveur douceâtre.


Nuisibilité Passiflora foetida à La Réunion.

Passiflora foetida est une liane devenue sauvage à La Réunion. Elle est commune sur les haies, autour des décombres, dans les ravines. Parfois adventice dans les cultures de canne à sucre, elle est présente aussi bien sur le littoral qu'en altitude moyenne. Passiflora foetida est inscrit dans la liste des espèces envahissantes de La Réunion niveau 3 sur 5, niveau 3 : Taxon exotique (ou cryptogène) envahissant se propageant uniquement dans les milieux régulièrement perturbés par les activités humaines (bords de route, cultures, pâturages...) avec une densité plus ou moins forte.


Description de Passiflora foetida.

Cette plante herbacée est très velue. Elle est parfois cotonneuse et ses poils roussâtres sont terminés par une glande visqueuse. Ce sont les glandes visqueuses qui produisent une odeur très désagréable, d'ou son nom foetidia.

Les tiges arrondies, à poils hispides peuvent atteindre 4 m de longueur. Les vrilles sont vertes et importantes

Les feuilles alternes sont portées par des pétioles hispides mesurant de 1, 5 à 6 cm de long, les stipules sont longues de 5 à 10 mm de forme sub-réniforme, profondément disséquées en segments nombreux portant une glande à leur sommet. Le limbe cordé à la base est généralement trilobé, rarement entier ou parfois avec 5 lobes, le lobe médian est bien plus important que les lobes latéraux. La marge est entière ou faiblement denticulée. Les nervures subpalmées.

Des pédoncules axillaires, de 3 à 6 cm de longs, solitaires et poilus, portent chacun une belle fleur.

Chaque fleur de 3 à 5 cm de diamètre a une collerette blanche ou rouge ou violette. Ce sont d'ailleurs les collerettes fines et élégantes qui font que la passiflore fétide se différencie des autres. Les découpures de la collerette sont terminées la plupart du temps par des glandes visqueuses.

Les fleurs solitaires s’épanouissent le matin et se ferme le soir, puis se fanent rapidement.

Sous la fleur se trouvent 3 grandes bractées de 2 à 4 cm de long, les bractées sont disposées en couronne, elle sont profondément laciniées, bord irrégulier, étroitement déchiré formant un filet de filaments collants. Le calice est composé de 5 sépales soudés à leur base, blancs dessus. Les 5 pétales blancs sont de forme ovale oblong de 10 à 20 mm, de couleur blanche ou rosâtre. A l'intérieur de la fleur se trouve une couronne constituée de 2 rangées de filaments violets à la base et blancs au sommet, de 2 à 3 mm de long et d'un disque en coupe, à base nectarifère. Au centre une colonne l'androgynophore, portant l'androcée et le gynécée. L'androcée est formé de 5 étamines longues de 3 à 5 mm, terminés par des anthères tournés vers le bas. Le gynécée formé d'un ovaire ellipsoïde de 2 à 3 mm de long placé au sommet de la colonne. L'ovaire est surmonté d'un style trifide de 4 à 5 mm de long, aux branches étalées, à l'extrémité desquelles se trouve un stigmate en massue.

Les fruits ronds, des baies, de 2 à 3 cm de diamètre, sont d'un beau jaune rougeâtre en arrivant à maturité. Ce sont des fruits uniloculaires mais qui contiennent de nombreuses semences. Graines ovoïdes longues de de 4 à 5 mm.


Passiflora foetida une plante protocarnivore.

Une protocarnivore, appelée aussi paracarnivore ou subcarnivore, est une plante capable de piéger des insectes, ou d'autres animaux, mais incapable de les digérer ou d'assimiler leurs nutriments comme le ferait une plante carnivore au sens strict. Passiflora foetida est capable de prendre au piège dans les filets collants de ses bractées des insectes, cela minimise ainsi la prédation sur les jeunes fleurs et les fruits. En effet ses bractées sont couvertes de petites glandes produisant une sécrétion collante ayant une activité peptidase et phosphatase acide, deux enzymes que l'on trouve dans les pièges des plantes carnivores.


Utilisation alimentaire de Passiflora foetida.

Les fruits comestibles contiennent une pulpe blanc bleuâtre qui est légèrement sucrée et délicatement parfumée. Les jeunes feuilles sont également comestibles.


Utilisation médicinale de Passiflora foetida.

A La Réunion, les feuilles sont considérées comme emménagogue et prescrites dans l'hystérie. Au Brésil, la passiflore fétide est utilisée sous forme de lotion et d'emplâtre pour traiter l'érysipèle et les dermatoses inflammatoires. Les feuilles ont été utilisées en infusion pour traiter l'hystérie et l'insomnie au Nigéria. En Inde où la plante est largement cultivée, les feuilles sont appliquées sur la tête pour les vertiges et les maux de tête. La décoction est prescrite pour l'asthme.


12 espèce(s) dans la famille des Passifloraceae - Passifloracées

10 espèce(s) dans le genre Passiflora

Haut de page


Liens commerciaux.


Dernière mise à jour : Mardi 10 Décembre 2019   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2019

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Mi-aime-a-ou.com ne peut prendre aucune responsabilité concernant les effets nocifs de l'utilisation des plantes. Sollicitez toujours l'avis d'un professionnel avant d'utiliser une plante médicinale.





Les dernières pages ajoutées :


Impatiens niamniamensis Gilg
Impatiens niamniamensis Gilg

Ruellia devosiana Jacob-Makoy ex E.Morren
Ruellia devosiana Jacob-Makoy ex E.Morren

Melicope borbonica (Bory) T.G.Hartley
Melicope borbonica (Bory) T.G.Hartley

Flueggea virosa (Roxb. ex Willd.) Royle
Flueggea virosa (Roxb. ex Willd.) Royle

Ficus pumila L
Ficus pumila L

Hypoestes phyllostachya Baker
Hypoestes phyllostachya Baker