Stachytarpheta jamaicensis (L.) Vahl, Queue de rat, Épi bleu, Espèce adventice et envahissante de La Réunion, Famille : Verbenaceae - Verbenacées.

Stachytarpheta jamaicensis (L.) Vahl

Queue de rat, Épi bleu

Espèce adventice et envahissante à La Réunion.

- Nom : Épi bleu.
- Autre nom : Queue de rat. Herbe à papillon. Épi bleu. verveine bleue.
- Nom scientifique : Stachytarpheta jamaicensis (L.) Vahl.
- synonymes :
- Abena jamaicensis (L.) Hitchc.
- Stachytarpheta bogoriensis Zoll. & Moritzi.
- Stachytarpheta pilosiuscula Kunth.
- Valerianoides jamaicensis (L.) Medik.
- Verbena americana Mill.
- Verbena jamaicensis L.
- Verbena pilosiuscula (Kunth) Endl.
- Zappania jamaicensis (L.) Lam.
- Ordre : Lamiales.
- Famille : Verbenaceae - Verbenacées :: 15 espèces sur le site.
- Genre : Stachytarpheta Vahl. 3 espèce(s) dans le genre Stachytarpheta
- Espèce : Stachytarpheta jamaicensis.
- Origine : Amérique.



Stachytarpheta jamaicensis, Queue de rat, Épi bleu


Stachytarpheta jamaicensis, Queue de rat, Épi bleu


Stachytarpheta jamaicensis, Queue de rat, Épi bleu


Stachytarpheta jamaicensis, Queue de rat, Épi bleu


Stachytarpheta jamaicensis (L.) Vahl, appartient à la famille des Verbenaceae et au genre Stachytarpheta Vahl, qui comprend environ 130 espèces.

Stachytarpheta jamaicensis (L.) Vahl.


Origine, distribution Stachytarpheta jamaicensis :

Originaire d'Amérique Stachytarpheta jamaicensis s'est naturalisé dans de nombreuses régions tropicales, l'espèce est parfois devenue envahissante.


Stachytarpheta jamaicensis à La Réunion :

La Queue de rat, Stachytarpheta jamaicensis Gardn est nommée aussi, herbe à papillon, épi bleu ou verveine bleue. Cette espèce est commune à La Réunion, elle se développe de préférence dans le lieux lumineux mais pas trop sec, le long des chemins, dans les lieux incultes, sur les sols cultivés.

Stachytarpheta jamaicensis Gardn, est très proche de Stachytarpheta urticifolia (Salisb.) Sims, que l'on distingue par la taille de la plante jusqu'à 2 m de hauteur et par ses feuilles à sommet et dents plus aiguës et les faces plus crispées.


Nuisibilité Stachytarpheta jamaicensis à La Réunion :

Stachytarpheta jamaicensis est considéré comme une espèce adventice, une mauvaise herbe qui infeste les champs d'ananas, les bananeraies et les cultures maraîchères. Stachytarpheta jamaicensis (L.) Vahl est inscrit dans la liste des espèces envahissantes de La Réunion, niveau 3 sur 5, niveau 3 : taxon exotique (ou cryptogène) envahissant se propageant uniquement dans les milieux régulièrement perturbés par les activités humaines (bords de route, cultures, pâturages...) avec une densité plus ou moins forte.


Description de Stachytarpheta jamaicensis :

Queue de rat est une plante herbacée annuelle dressée, parfois ligneuse à la base pouvant atteindre 80 cm de hauteur. Les tiges cylindriques, pleines, sont ascendantes, vertes, pourpres ou presque noires. La base de la tige est rapidement lignifiée.

Les feuilles sont pétiolées, opposées, simples. Le limbe est elliptique ou à peine ovale. Il est glabre, arrondi au sommet. La marge est dentée, dents plus ou moins ovales et apiculées. Les nervures pennées sont déprimées sur la face supérieure et saillantes sur la face inférieure. Les deux faces de la feuille sont glabres.

Inflorescence terminale en long épi dressé de 15 à 50 cm, charnu, portant des fleurs bleues à violettes. Les fleurs fleurissent progressivement le long de l'axe, par petit groupe de 3 à 6 fleurs. La corolle tubulaire est d'une couleur pouvant aller du bleue pâle au violet foncé. Elle est formée de 5 pétales inégaux et mesure 5 à 10 mm de long. Les lobes des deux pétales supérieurs sont plus larges que ceux des 3 pétales inférieurs.

Le fruit qui contient 2 à 3 graines, est une capsule oblongue, brun-foncé.


Multiplication Stachytarpheta jamaicensis :

Stachytarpheta jamaicensis se propage par ses graines.


Utilisation médicinale Stachytarpheta jamaicensis (L.) Vahl :

Stachytarpheta jamaicensis est utilisé sous forme de thé pour la dysenterie, infusion préparée avec les feuilles ou les parties aériennes. En Guyane la plante est utilisée dans des bains pour soulager le rhume et les maux de tête. Au Brésil Stachytarpheta jamaicensis sert pour stimuler et faciliter la digestion, supprimer la toux, réduire la fièvre, expulser les vers, augmenter la transpiration, et de promouvoir la menstruation.

Stachytarpheta jamaicensis.

Stachytarpheta jamaicensis.

Stachytarpheta jamaicensis.


15 espèce(s) dans la famille des Verbenaceae - Verbenacées

3 espèce(s) dans le genre Stachytarpheta

Haut de page


Liens commerciaux.


Dernière mise à jour : Mardi 22 Octobre 2019   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2019

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Mi-aime-a-ou.com ne peut prendre aucune responsabilité concernant les effets nocifs de l'utilisation des plantes. Sollicitez toujours l'avis d'un professionnel avant d'utiliser une plante médicinale.





Les dernières pages ajoutées :


Impatiens niamniamensis Gilg
Impatiens niamniamensis Gilg

Ruellia devosiana Jacob-Makoy ex E.Morren
Ruellia devosiana Jacob-Makoy ex E.Morren

Melicope borbonica (Bory) T.G.Hartley
Melicope borbonica (Bory) T.G.Hartley

Flueggea virosa (Roxb. ex Willd.) Royle
Flueggea virosa (Roxb. ex Willd.) Royle

Ficus pumila L
Ficus pumila L

Hypoestes phyllostachya Baker
Hypoestes phyllostachya Baker