Theobroma cacao L, Cacaoyer, cacao, Famille : Malvaceae - Malvacées.

Theobroma cacao L

Cacaoyer, cacao

- Nom commun : Cacaoyer, cacao.
- Fruit : Cabosse.
- Nom scientifique : Theobroma cacao L.
- Ordre : Malvales.
- Famille : Malvaceae - Malvacées :: 50 espèces sur le site.
- Sous-famille : Byttnerioideae.
- Tribu : Theobromeae.
- Genre : Theobroma L.
- Origine : Mexique.



Cacaoyer cacao. Fruit : Cabosse. Theobroma cacao


Theobroma cacao. Fleur.


Theobroma cacao L. Cacaoyer.


Theobroma cacao L. Cabosse.


Theobroma cacao L., appartient à la famille des Malvaceae classification phylogénétique anciennement classé dans la famille des Sterculiaceae et au genre Theobroma L., qui comprend 22 espèces originaires des forêts tropicales d'Amérique centrale et d'Amérique du Sud.


Origine et répartition de Theobroma cacao L.

Theobroma cacao L., le Cacaoyer ou cacaotier est originaire du Mexique, il pousse naturellement dans le bassin de l'Orénoque et de l'Amazonie à basse altitude entre 200 et 400 m. Cette espèce a été introduite pour ses fèves dans de nombreuses régions, le Cacao est cultivé sur environ 69000 km 2 dans le monde. Les principaux pays producteurs de cacao : Côte d'Ivoire, Ghana, Indonésie, Nigeria, Brésil, Cameroun, Equateur, Colombie, Mexique, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Malaisie, République dominicaine, Pérou, Venezuela, Sierra Leone, Togo, Inde, Philippines, République du Congo, Iles Salomon.

Il existe plusieurs sortes de cacao :

- La plus recherchée est le cacao de caraque qui ressemble à une grosse fève du marais.
- Le cacao Berbichet est plus court, arrondi et très onctueux.
- Le cacao de Surinam est plus allongé.
- Le cacao des îles a une écorce plus épaisse et une amande plus petite et aplatie.

Pour enlever au cacao son goût acre, on l'enterre pendant quarante jours, c'est pour cette raison qu'il est vendu dans le commerce sous le nom de cacao terré.


Theobroma cacao à La Réunion.

Theobroma cacao a été introduit à La Réunion en 1777, des amandes de cacaoyer amenées par M. Enoufle de l'île de France (Maurice) sont confiées à Joseph Hubert. Les premiers plants de cacaoyers ont été introduits à Maurice par Pierre Poivre en 1755, ils proviennent des Moluques, archipel de l'est de l'Indonésie.

Une petite production locale du début du XXe siècle à donnée naissance à une marque de chocolat, Le Meilleur, fabriqué dans le quartier du Bas-de-la-Rivière à Saint-Denis et employant une dizaine de personnes. Ce chocolat produit et fabriqué dans l’île n’a pas résisté à la concurrence du chocolat importé après la guerre. Aujourd'hui le cacaoyer ou cacaotier désigné à La Réunion sous le nom de cacao est cultivé dans l'île à petite échelle.


Description de Theobroma cacao.

Le cacaoyer est un petit arbre à feuilles persistantes, haut de dix à douze mètres, son tronc est droit et poreux. Son écorce est rugueuse et brune. Son bois très léger. Il est touffu et rameux.

Les feuilles sont portées par des pétioles renflés à la base et munis de deux stipules aiguës. Elles sont longues et larges, alternes et très entières. Elles sont lisses et nervurées.

Les fleurs et les fruits du cacaoyer poussent d'une manière anarchique aussi bien sur le tronc que sur les branches, l'espèce est cauliflore. Les fleurs sont nombreuses, et se succèdent toute l'année. On trouve au même moment des fleurs et des fruits sur l'arbre.

Le fruit du cacaoyer est la cabosse. La cabosse est une grosse baie allongée. Chaque cabosse peut peser jusqu'à 400 g pour 15 à 20 cm de long. Elles ont la particularité de grossir à la fois sur les branches maîtresses mais aussi directement sur le tronc de l'arbre.


Utilisation de Theobroma cacao.

La partie comestible du fruit est la fève, aussi appelée amande, que l'on transforme en différents produits très connus, beurre de cacao, chocolat.

Les fèves de cacao contiennent notamment de la caféine et de la théobromine, aux qualités toniques et stimulantes, ainsi que des vitamines A, B, PP, E. En outre, les fèves sont composées pour plus de 50% de beurre de cacao.


Multiplication de Theobroma cacao.

Le cacaoyer se multiplie par semis. Après ouverture de la cabosse, les graines doivent être semées très rapidement car elles ont une durée germinative très courte 1 à 2 semaines au maximum. La multiplication est aussi possible par bouturage et greffage.


50 espèce(s) dans la famille des Malvaceae - Malvacées

1 espèce(s) dans le genre Theobroma

Haut de page


Liens commerciaux.


Dernière mise à jour : Mercredi 23 Octobre 2019   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2019

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Mi-aime-a-ou.com ne peut prendre aucune responsabilité concernant les effets nocifs de l'utilisation des plantes. Sollicitez toujours l'avis d'un professionnel avant d'utiliser une plante médicinale.





Les dernières pages ajoutées :


Impatiens niamniamensis Gilg
Impatiens niamniamensis Gilg

Ruellia devosiana Jacob-Makoy ex E.Morren
Ruellia devosiana Jacob-Makoy ex E.Morren

Melicope borbonica (Bory) T.G.Hartley
Melicope borbonica (Bory) T.G.Hartley

Flueggea virosa (Roxb. ex Willd.) Royle
Flueggea virosa (Roxb. ex Willd.) Royle

Ficus pumila L
Ficus pumila L

Hypoestes phyllostachya Baker
Hypoestes phyllostachya Baker