Ageratum conyzoides L, Herbe-à-bouc, Espèce envahissante et adventice à La Réunion, Famille : Asteraceae - Asteracées.

Ageratum conyzoides L

Herbe-à-bouc

Espèce envahissante et adventice à La Réunion.

- Nom commun : Agérate faux-conyze.
- Nom à La Réunion : Herbe-à-bouc.
- Nom scientifique : Ageratum conyzoides L.
- Ordre : Asterales.
- Famille : Asteraceae - Asteracées :: 72 espèces sur le site.
- Sous-famille : Asteroideae.
- Tribu : Eupatorieae.
- Genre : Ageratum L. 2 espèce(s) dans le genre Ageratum
- Espèce : Ageratum conyzoides.
- Origine : Amérique tropicale.



Ageratum conyzoides L. Herbe-à-bouc.


Fleurs Ageratum conyzoides L.


Feuilles Ageratum conyzoides L.


Ageratum conyzoides L., appartient à la famille des Asteraceae à la sous-famille des Asteroideae et au genre Ageratum L., qui comprend une cinquantaine d'espèces originaires principalement d'Amérique centrale.


Origine, répartition de Ageratum conyzoides L :

Ageratum conyzoides est originaire Amérique Centrale et du Sud, cette espèce est maintenant rencontrée dans toutes les zones tropicales et subtropicale du monde.


Ageratum conyzoides à La Réunion.

Ageratum conyzoides est nommé à La Réunion : Herbe-à-bouc, cette plante herbacée de la famille des Asteraceae est amphinaturalisée (assimilée indigène). L'espèce est très commune à La Réunion des bas de l'île, jusqu'en altitude. Elle n'a pas de préférence pour un sol en particulier, mais elle a besoin de suffisamment d'humidité et de lumière pour se développer. Son nom vernaculaire d'Herbe à Bouc provient de sa forte odeur animale que dégage la plante quand on froisse les feuilles.


Nuisibilité Ageratum conyzoides à La Réunion :

Ageratum conyzoides, l'herbe-a-bouc est une adventice des cultures, en effet cette mauvaise herbe est présente dans un très grand nombre de cultures, dans les cultures maraîchères et les champs de canne à sucre. Cette espèce très commune colonise les milieux perturbés, les bords des routes, les chemins forestiers. Ageratum conyzoides est inscrit dans la liste des espèces envahissantes de La Réunion, niveau 3 sur 5, niveau 3 : taxon exotique (ou cryptogène) envahissant se propageant uniquement dans les milieux régulièrement perturbés par les activités humaines (bords de route, cultures, pâturages...) avec une densité plus ou moins forte.


Description Ageratum conyzoides :

Ageratum conyzoides est une espèce annuelle au port dressé, la plante mesure de 30 à 120 cm de hauteur, elle développe à partir de sa racine en pivot une tige cylindrique couverte de poils blancs, la tige à sa base est fortement teinté de rouge.

Les feuilles simples, opposées sont portées par un pétiole long de 1 à 3 cm cannelé sur la surface supérieure. Le limbe recouvert de poils blancs fins est long de 2 à 10 cm, large de 1,5 à 7 cm. Il est obtus ou sub-aigu au sommet, tronqué, arrondi ou cunéiforme à la base. La marge de la feuille est dentée.

Inflorescence en capitules terminales compactes. La capitule qui mesure environ 4 mm de diamètre est pédonculée. L'involucre est formée de bractées vertes oblongues-lancéolées. Les fleurons sont tubulés. Les fleurs sont de couleur blanche à bleu-violet.

Le fruit est un akène (akène est un fruit sec, indéhiscent, à graine unique, dont le péricarpe, plus ou moins sclérifié, n'est pas soudé à la graine). Il est noir, fusiforme, de section quadrangulaire, mesurant 1,5 à 2 mm de long. Le pappus (pappus ou aigrette, petite touffe ou faisceau de poils ou de soies qui équipent certains akènes afin de permettre une dispersion optimale par le vent) est composé de 5 écailles blanc crème, mesurant 2 mm de long, à bord denté. Le sommet est effilé en une longue pointe munie de petites dents.


Multiplication Ageratum conyzoides :

Ageratum conyzoides se multiplie principalement par ses graines qui sont dispersées par le vent, transportées par l'eau ou sur les poils de bétail. Les graines sont capables de germer immédiatement après leur dissémination.


Toxicité Ageratum conyzoides :

L'ingestion de Ageratum conyzoides est dangereuse, la plante contient des alcaloïdes de pyrrolizidine lycopsamine et echinatine.


Utilisation médicinale Ageratum conyzoides :

En Afrique, Ageratum conyzoides est utilisé pour traiter la fièvre, le rhumatisme, les maux de tête, les coliques, les blessures causées par des brûlures, dyspepsie, problème oculaire, troubles de l'utérus et la pneumonie. Au Kenya Afrique de l'Est, il est utilisé dans la médecine traditionnelle pour les effets anti-asthmatiques, antispasmodiques et hémostatiques. Au Brésil une perfusion est préparée avec les feuilles ou la plante entière et utilisé pour traiter les coliques, les rhumes et les fièvres, la diarrhée, les rhumatismes, les spasmes, et comme tonique.

A La Réunion presque tous les tisaneurs introduisent l'Herbe à Bouc dans leurs tisanes composites.

Ageratum conyzoides L. Herbe-à-bouc.

Fleurs Ageratum conyzoides L.

Feuilles Ageratum conyzoides L.


72 espèce(s) dans la famille des Asteraceae - Asteracées

2 espèce(s) dans le genre Ageratum

Haut de page


Liens commerciaux.


Dernière mise à jour : Dimanche 16 Juin 2019   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2019

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Mi-aime-a-ou.com ne peut prendre aucune responsabilité concernant les effets nocifs de l'utilisation des plantes. Sollicitez toujours l'avis d'un professionnel avant d'utiliser une plante médicinale.





Les dernières pages ajoutées :


Flueggea virosa (Roxb. ex Willd.) Royle
Flueggea virosa (Roxb. ex Willd.) Royle

Ficus pumila L
Ficus pumila L

Hypoestes phyllostachya Baker
Hypoestes phyllostachya Baker

Senecio tamoides DC
Senecio tamoides DC

Ravenea glauca Jum. & H.Perrier
Ravenea glauca Jum. & H.Perrier

Euphorbia marginata Pursh
Euphorbia marginata Pursh