Ampulex compressa (Fabricius, 1781). Guêpe émeraude ou Guêpe bijou. Insecte de La Réunion. Famille : Ampulicidae.

Ampulex compressa (Fabricius, 1781).

Guêpe émeraude ou Guêpe bijou.

Insecte de La Réunion.

Ampulex compressa (Fabricius, 1781).


Ampulex compressa. Guêpe émeraude ou Guêpe bijou.


Ampulex compressa. Guêpe de La Réunion.


Ampulex compressa (Fabricius, 1781).


Ampulex compressa et Cancrelat.

Ampulex compressa (Fabricius, 1781).

Guêpe émeraude.

- Nom commun : Guêpe émeraude ou Guêpe bijou.
- Nom scientifique : Ampulex compressa (Fabricius, 1781).
- Classe : Insecta.
- Ordre : Hymenoptera.
- Sous-ordre : Apocrita.
- Super-famille : Apoidea.
- Famille : Ampulicidae.
- Genre : Ampulex.
- Espèce : Ampulex compressa.



Ampulex compressa (Fabricius, 1781) est une guêpe de la famille des Ampulicidae, Cette famille est surnommée Cockroach wasps en anglais, soit guêpes à cafards, ces derniers représentant l'essentiel de leur alimentation.



Répartition de Ampulex compressa.

Cette guêpe vit en Asie, en Afrique, en Nouvelle Calédonie et dans quelques îles de l'océan Indien, notamment à La Réunion. Cet Hyménoptère possède une très belle couleur émeraude et de longues antennes.



Description Ampulex compressa.

Les femelles mesurent jusqu'à 30 mm de long et sont plus grandes que les mâles qui ont une taille beaucoup plus variable. D'autre part, l'abdomen arrondi des mâles contraste fortement avec l'abdomen pointu des femelles.

Tête avec des antennes filiformes, roulées à leur extrémité, les yeux sont grands et saillants, mandibules noires proéminentes. Le corps est bleu-vert métallique, les cuisses de la deuxième et troisième paire de pattes sont rouges, les extrémités sont noires.



Reproduction Ampulex compressa.

Les femelles, Ampulex compressa, ne s'accouplent qu'une seule fois. Elles emmagasinent dans une spermathèque, le sperme avec lequel elles féconderont leurs oeufs durant toute leur vie.

Les femelles partent ensuitent à la recherche de cancrelats qui sont les hôtes de leurs larves.

La guêpe émeraude parasite un groupe d'hôtes très restreint, Son hôte habituel, la blatte américaine, Periplaneta americana Linnaeus, 1758. ou parfois la blatte australienne, Periplaneta australasiae Fabricius, 1775.

La femelle est un insecte très actif qui passe son temps à la recherche de sa proie. Lorsqu'elle a rencontré une blatte, la guêpe manœuvre de façon à l'approcher par le côté, les antennes balaient la surface, elle court rapidement son abdomen légèrement dressé vers sa proie. Elle bondit et étreint le pronotum de la blatte, une plaque dorsale du prothorax, entre ses mandibules et son clypeux. La victime est généralement très active dans sa propre défense et la guêpe risque la mort si elle rate sa prise.

Alors que les insectes roulent sur le sol, la guêpe courbe son abdomen et pique la blatte à deux reprises. D'abord au niveau du thorax, ensuite dans le cou. Les deux piqûres ont des effets radicalement différents. La première est dirigée vers le ganglion thoracique et provoque rapidement un état paralytique fugace. La seconde est dirigée vers le ganglion suboesophagien et entraîne une modification permanente de comportement de la blatte.

Après les deux piqûres, la guêpe s'éloigne de sa victime. Le venin met quelques minutes pour faire effet. Quand la blatte est suffisamment soumise, la guêpe attrape la base d'une antenne dans sa mandibule. L'antenne organe sensoriel de la blatte est sectionnée à 10 à 15 mm de sa racine, quand la deuxième antenne a été coupée, la guêpe suce l'hémolymphe s'écoulant de la blessure.

La proie est alors tirée jusqu'au nid. La guêpe pond alors un oeuf blanchâtre, allongé de la taille d'un grain de riz.

L’œuf éclôt au bout de deux à trois jours, laissant place à une petite larve. Celle-ci occupe la position de l’œuf et se nourrit en aspirant l'intérieur de la blatte à travers sa membrane. Elle grandit très rapidement en muant plusieurs fois. Petit à petit la larve mange et pénètre de plus en plus profondément dans la blatte. Au bout de 5 jours, la moitié de la blatte est dévorée et la larve s'étend sur le dos, à l'intérieur de sa victime, au niveau de l'abdomen. Elle tisse alors un cocon de soie, marron foncé, dans lequel elle se nymphosera. La jeune guêpe sort de la blatte par le trou initialement creusé au stade larvaire. Le cycle complet de l’œuf à l'adulte, est réalisé en six semaines environ.

Les femelles vivent deux à six mois alors que les mâles ne vivent qu'un mois et demi à deux mois.

Gravure à droite illustrant : Le cancrelas et la mouche cantharide. Récit de P. De Monforand, publié dans l'album de La Réunion d'Antoine Roussin en 4 volume de 1878 - 1883. (La mouche cantharide correspond sûrement à Ampulex compressa). Vous pouvez lire ce récit sur la page suivante : Blatte américaine



Ampulex compressa et blatte.

Ampulex compressa (Fabricius, 1781).




Espèces de l'Ordre des Hymenoptera présentes à La Réunion.

Classement par Famille et Nom scientifique.

                          




Dernière mise à jour : Samedi 21 Octobre 2017   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2017

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Liens commerciaux.




Retrouvez La Réunion Mi aime a ou sur Google+