Anacridium melanorhodon arabafrum Dirsh & Uvarov, 1953. Criquet migrateur. Famille Acrididae.

Anacridium melanorhodon arabafrum Dirsh & Uvarov, 1953.

Criquet arboricole.

Criquet de La Réunion.

Anacridium melanorhodon arabafrum Dirsh & Uvarov, 1953.


Anacridium melanorhodon arabafrum Dirsh & Uvarov, 1953.

Anacridium melanorhodon arabafrum

Dirsh & Uvarov, 1953.

Criquet arboricole.

- Nom : Criquet arboricole.
- Nom scientifique : Anacridium melanorhodon arabafrum Dirsh & Uvarov, 1953.
- Classe : Insecta.
- Sous-classe : Pterygota.
- Infra-classe : Neoptera.
- Ordre : Orthoptera.
- Sous-ordre : Caelifera.
- Infra-ordre : Acrididea.
- Super-famille : Acridoidea.
- Famille : Acrididae.
- Sous-famille : Cyrtacanthacridinae.
- Tribu : Cyrtacanthacridini.
- Genre : Anacridium Uvarov 1923.
- Espèce : Anacridium melanorhodon.
- Sous-espèce : Anacridium melanorhodon arabafrum.
- Auteur : Dirsh & Uvarov, 1953.
- Origine : Afrique Saharienne et Soudanienne.



Anacridium melanorhodon arabafrum Dirsh & Uvarov, 1953., appartient à la famille des Acrididae à la sous-famille des Cyrtacanthacridinae et au genre Anacridium Uvarov 1923. La famille des Acrididae comprend plus de 10 000 espèces d'orthoptères caelifères, les criquets qui portent, suivant leur comportement, le nom de locuste lorsqu'ils sont grégariaptes et sauteriau lorsqu'ils ne sont pas grégariaptes. Certaines espèces sont considérées comme des insectes ravageurs; en particulier les locustes peuvent causer de très importantes défoliations en Afrique, en Asie et aussi parfois dans le sud de l'Europe. La famille des Acrididae a été décrite par l'entomologiste britannique William Sharp Macleay en 1821.

Anacridium melanorhodon arabafrum Dirsh & Uvarov, 1953 est une sous-espèce de Anacridium melanorhodon (Walker, 1870), l'espèce type se décline selon Orthoptera Species File (2 avril 2010) en deux sous-espèces :
- Anacridium melanorhodon melanorhodon (Walker, 1870).
- Anacridium melanorhodon arabafrum Dirsh & Uvarov, 1953.



Genre Anacridium.

Le genre Anacridium se compose d'une douzaine d'espèces, ces espèces sont remarquables par les essaims sombres et denses qu'elles forment et que l'on voit perchés le jour sur des ligneux, d'où le nom commun de Criquet arboricole (qui vit dans les arbres). Ces espèces se reconnaissent entre elles par de légères différences morphologiques et pigmentaires mais l'allure générale reste la même.

Les Criquets arboricoles sont des ravageurs occasionnels importants des arbres fruitiers, des agrumes, des cultures céréalières comme le maïs, le riz, le sorgho, le manioc et le coton. En zone tropicale, parmi les ligneux, ce sont les acacias producteurs de gomme arabique qui sont les plus touchés et de façon chronique par des essaims d'imagos nomadisant en saison sèche.



Anacridium melanorhodon à La Réunion.

Le statut à La Réunion d'Anacridium melanorhodon arabafrum est incertain, ce criquet arboricole est peut-être indigène de l'île. Cette espèce a été (re)découverte que très récemment à La Réunion, fin mars, début avril 1994, une population d'Anacridium melanorhodon arabafrum a été détectée au nord de Saint-Leu sur une surface d'environ 300 ha composée principalement de fourrés de Dichrostachys cinerea (L.) Wight et Arn nommé à La Réunion, zépinard, Mimosa clochette ou Kéké. Vers la mi-avril, le lotissement de la Pointe des Châteaux a été envahi par un essaim. Des arbres et des arbustes fruitiers et ornementaux ont subi quelques dégâts. A la demande des habitants, le service de la protection des végétaux alerté a effectué une première série de traitements phytosanitaires et a entrepris une évaluation de la situation. A ce jour (2016) Anacridium melanorhodon arabafrum est toujours présent sur la zone de Saint-Leu. Anacridium melanorhodon arabafrum est inscrit dans la liste officielle des organismes nuisibles faisant l'objet de mesures de lutte à La Réunion.



Description Anacridium melanorhodon arabafrum.

La femelle Anacridium melanorhodon arabafrum mesure de 7 à 9.5 cm, tandis que le mâle plus petit mesure de 5 à 8 cm. Les imagos (adultes) sont élancés, de couleur grise ou brune, avec de fines antennes longues et noires, des yeux bruns et striés, de longs élytres, des ailes à base rose violacé et à extrémité plus ou moins fortement enfumée. Les larves isolées, vertes ou brunes, développent une pigmentation sombre sur une teinte de fond jaune vif quand elles sont groupées.




Espèces de l'Ordre des Orthoptera présentes à La Réunion.

Classement par Famille et Nom scientifique.

                          




Dernière mise à jour : Mardi 24 Octobre 2017   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2017

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Liens commerciaux.




Retrouvez La Réunion Mi aime a ou sur Google+