Anas theodori. Sarcelle de Sauzier. Sarcelle des Mascareignes. Endémique des Mascareinges. Espèce éteinte. Famille : Anatidae.

Sarcelle de Sauzier. Sarcelle des Mascareignes.

Anas theodori Newton & Gadow, 1893.

Oiseau endémique de La Réunion et Maurice. Espèce éteinte.

Anas theodori. Sarcelle de Sauzier.

Sarcelle de Sauzier. Sarcelle des Mascareignes.

Anas theodori Newton & Gadow, 1893.

- Nom commun : Sarcelle de Sauzier. Sarcelle des Mascareignes.
- Autre nom : Canard de rivière. Canard de Maurice.
- Nom scientifique : Anas theodori Newton & Gadow, 1893.
- Classe : Aves.
- Ordre : Anseriformes.
- Famille : Anatidae.
- Genre : Anas.
- Espèce : Anas theodori.
- Statut : Espèce éteinte.



Anas theodori est une espèce d'oiseau de la famille des Anatidae, aujourd'hui disparu et autrefois endémique de l'île Maurice et de La Réunion.

Ce canard était probablement capable de voler de La Réunion à L'île Maurice.



Histoire Anas theodori.

Les premières mentions de la Sarcelle de Sauzier à La Réunion dans les récits des voyageurs :

Récit du Capitaine Adriaen Martensz Block du 6 décembre 1612 :

" Nous trouvâmes entre les hautes montagnes et le bord de mer une étendue d’eau douce délicieuse et propre, pleine de poissons extraordinairement beaux et variés, et sur les rives de cette eau la terre était remplie d’une multitude de toutes sortes de volailles, surtout des oies, des canards, des hérons, des tourterelles et des perroquets, et plein d’autres oiseaux petits et grands dont nous ne connaissions pas les noms ".

Mars 1613, journal de bord de l'officier Tatton :

" Nous y avons trouvé un nombre infini de grandes tortues de terre, aussi grosses qu’un homme peut porter. Il y a une grande quantité d’oiseaux terrestres petits et gros, plein de tourterelles, de grands perroquets, et bien d’autres. En parcourant l’intérieur nos gens découvrirent une autre rivière et un étang couvert de canards et d’oies sauvages. En plus ils trouvèrent une quantité infinie de grandes anguilles... ".

Récit de Dubois en août 1669. Extrait :

Outre les cabris et les cochons déposés autrefois par les Portugais et les Anglais, les bœufs apportés par les Français, il y a, dit-il, des flamands, des oies sauvages à bec rouge, des petits canards de rivière, des butors vivant de poissons, des poules d'eau, des aigrettes blanches et grises et des cormorans.



Extinction Anas theodori.

Antoine Boucher, 1710 :
" Que sont devenus, Messieurs, de votre glorieux règne, cette quantité prodigieuse et innombrable de gibiers comme flamants, ramiers, tourterelles, sarcelles, poules d’eau, oies et canards sauvages, corbigeaux, alouettes, bécassines, merles, huppes et autres dont le détail serait trop long, sans y comprendre une infinité d’autres gibiers du pays dont les noms ne sont pas connus en France ? "

Les Sarcelles des Mascareignes se sont éteintes au plus tard en 1710.



Découverte d'ossements Anas theodori.

A partir de 1992, le Muséum d’Histoire Naturelle de La Réunion organise des campagnes de fouilles, sur le site du Marais de l’Hermitage. Le marais est une zone de terrain sédimentaire plat, entre la Route Nationale 1 et les premières pentes, au lieu-dit l’Hermitage-les-Bains. Ce site s’est révélé d’une extraordinaire richesse en ossements de tortues moins riche en ossements d'oiseaux, 22 individus appartenant à 8 espèces disparues ont été trouvés notamment des ossements de la Sarcelle des Mascareignes, les autres Les espèces d'oiseaux disparues découvertes sont les suivantes : Bihoreau de la Réunion, Oie de Kervazo, Solitaire, Flamant Rose, un canard indéterminé du genre Aythya, Foulque des Mascareignes, et Hibou de Gruchet.



Anas theodori à l'île Maurice.

La présence de la Sarcelle des Mascareignes à l'île Maurice est attestée par des os qui ont été retrouvés sur place mais aussi par un certain nombre de récits d'explorateurs. En 1681, l'un d'entre eux affirme ainsi que des sarcelles grises vivaient en grand nombre sur les lacs et les plus petits plans d'eau que l'on trouve en forêt. Elles furent visiblement très chassées puisqu'elles étaient déjà rares en 1693 et furent mentionnées vivantes pour la dernière fois dès 1696.




Les oiseaux de La Réunion.

Classement par Famille et Nom scientifique.

                                                                          




Dernière mise à jour : Jeudi 14 Décembre 2017   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2017

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Liens commerciaux.




Retrouvez La Réunion Mi aime a ou sur Google+