André Thien Ah Koon, homme politique né au Tampon La Réunion, maire du Tampon, Conseiller régional, député de La Réunion.

André Thien Ah Koon.

- Nom : André Thien Ah Koon.
- Naissance : 16 mai 1940, au Tampon La Réunion.
- Fonction(s) :
- Chef d’entreprises.
- Conseiller général, La Réunion.
- Vice-président de la chambre de commerce et d'industrie.
- Conseiller régionale de La Réunion.
- Maire du Tampon, La Réunion.
- Député de La Réunion.
- Vice-président de la Région Réunion.


André Thien Ah Koon est né le 16 mai 1940 au Tampon, La Réunion, ses parents commerçants arrivés dans les années 1930 à La Réunion, se sont installés à La Plaine des Cafres.

André Thien Ah Koon

André Thien Ah Koon suit deux années d'école chinoise avant d'entrer en 6ème. Suite au décès de son père, il a quatorze ans, il met fin à ses études pour aider sa mère à tenir la boutique familiale.

Il reprend ensuite ses études et obtient en 1967, par le biais de l'Institut d'Administration des Entreprises d'Aix-Marseille son diplôme de perfectionnement en administration des entreprises.

André Thien Ah Koon créé, développe et gère de très nombreuses entreprises à La Réunion, dans différents secteurs : Automobiles, pneumatiques, supermarchés, Coopératives d’Achats, Pépinières, fabrication de béton...

1968, il commence sa carrière politique en participant à la fondation de l'Union des Jeunes pour le Progrès, mouvement politique proche du gaullisme.

8 mars 1970, il se présente aux élections cantonales de La Réunion, candidat dans le deuxième canton de la commune du Tampon son adversaire Paul Gervais est élu avec 1219 voix, contre 577 voix pour André Thien Ah Koon.

1976, il se représente dans le deuxième canton de la commune du Tampon, il est élu au second tour avec 56.38 % des voix, Paul Gervais 43.62 % des voix.

1977, il est élu vice-président de la chambre de commerce et d'industrie, il occupe ce poste jusqu'en 1986.

21 mars 1982, il est réélu aux élections cantonales dans le 2ème canton de la commune du Tampon. André Thien Ah Koon, devient rapidement l'un des chefs de file de la droite réunionnaise.

20 février 1983, il se représente aux élections régionales, suite à la loi du 2 mars 1982 sur les droits et libertés des collectivités locales, loi de décentralisation, se sont les premières élections au suffrage universel direct dans les Dom. André Thien Ah Koon est présent sur la liste d'Union Nouvelle pour les Intérêts de La Réunion ( UNIR ) de Pierre Lagourgue avec Serge Payet et Bertho Audifax. La liste de l'UNIR obtient 5 sièges avec 20 630 voix sur 200 398 votants soit 10.50 % des voix. André Thien Ah Koon est élu conseiller régionale de La Réunion. Les élections régionales du 20 février 1983 à La Réunion.

1983, il se présente aux élections municipales dans sa ville natale du Tampon, il est tête de liste, sa liste obtient le 13 mars 1983 au second tour 29 élus avec 7 071 voix sur 15 295 suffrages exprimés soit 46.23 %. André Thien Ah Koon est élu maire du Tampon. Il devance Paul Badré maire du Tampon depuis 30 ans. Les élections municipales de 1983 à La Réunion.

André Thien Ah Koon avec jacques Chirac
André Thien Ah Koon avec Jacques Chirac. Premier plan de gauche à droite : Auguste Legros, Bernard Pons ministre des Dom-Tom, André Thien Ah Koon, Jacques Chirac premier ministre, Michel debré député de La Réunion et edmond Lauret. Derrière André Thien Ah Koon, Louis Virapoullé sénateur de La Réunion.

16 mars 1986, il se présente aux élections législatives dans la troisième circonscription de La Réunion, André Thien Ah Koon est élu avec 47,55 % des voix. La réunion est représentée au Palais Bourbon par deux députés communistes : Paul Vergès PCR deuxième circonscription, Élie Hoarau PCR quatrième circonscription et trois députés de droite : Michel Debré RPR première cironscription, et André Thien Ah Koon troisième circonscription.

1986, Il démissionnere de son poste de conseiller régional tout en conservant le poste de vice-président de la Région Réunion jusqu'en 1988.

1988, il est réélu député par 54,71 % des voix suite à la dissolution de l'Assemblée nationale par François Mitterrand.

1989, il est réélu maire du Tampon avec 75.25 % des voix.

1993, André Thien Ah Koon, UMP. Union pour un Mouvement Populaire, est réélu député avec 56,31 % des voix de la troisième circonscription de La Réunion, poste qu'il occupe pendant toute la législature. Il siège à l'Assemblée nationale dans le groupe UMP.

1995, il est réélu maire du Tampon avec 63,78 % des voix.

1997, une nouvelle fois il se présente à la députation dans la troisième circonscription, il est opposé à cinq candidats : Jean-Claude Fruteau, Lylian Payet, Guy Jarnac, Richard Alavin, Marie-Josette Marion. Il est élu dès le premier tour le 25 mai 1997, avec 28 943 voix soit 51.11 % des suffrages exprimées, il devance le candidat socialiste Jean Claude Fruteau, 20 423 soit 36.06 % des suffrages exprimés. Les quatre autres députés de La Réunion appartiennent à la gauche. Les élections législatives de 1997 à La Réunion.

23 septembre 2001, il présente une liste pour les sénatoriales, il est associé avec Odette Boyer divers Droite et Alain Bénard RPR. Rassemblement Pour la République. Sa liste obtient 192 voix soit 17.50 % des suffrages exprimés, 1 112 grands électeurs inscrits, 1 097 exprimés. il est battu, les trois sénateur élus sont : Jean-Paul Virapoullé - Liste pour l'unité de la Réunion dans la France et dans l'Europe. 425 voix 38.74%, mouvement UDF, Union pour la Démocratie Française. Anne-Marie Payet - Liste pour l'unité de la Réunion dans la France et dans l'Europe. 425 voix 38.74%, mouvement UDF, Union pour la Démocratie Française et Paul Vergès - Liste : Union des Réunionnais pour faire face à l'urgence et préparer l'avenir. 285 voix 25.98%, mouvement PCR, Parti Communiste Réunionnais. Paul Vergès démissionne, Gélita Hoarau le remplace le 24 février 2005. Les élections sénatoriales de 2001 à La Réunion.

2001, il est pour la quatrième fois réélu maire de sa commune avec 65,01 % des voix.

Député André Thien Ah Koon

9 juin 2002, il se représente aux élections législatives tojours dans la troisième circonscription, il est opposé à 16 candidats, il est élu dès le premier tour avec 32 188 voix sur 57 303 suffrages exprimés soit 56.17 %. Les élections législatives de 2002 à La Réunion.

André Thien Ah Koon, patron de plusieurs sociétés, est poursuivi pour abus de biens sociaux, prises illégales d'intérêt, complicité de faux en écritures publiques pour une série d'affaires datant de 1991 à 1994.

Le 7 septembre 2004, André Thien Ah Koon est condamné par le tribunal correctionnel de Saint-Denis à 18 mois d'emprisonnement avec sursis, 100 000 euros d'amende et trois ans d'inéligibilité pour des délits financiers en partie en relation avec ses fonctions d'élu. La grâce présidentielle ayant été refusée, sa condamnation est définitive. Il démissionne de l'assemblée nationale le 7 juin 2006.

2010, ses trois années d'inéligibilité passées, le politicien refait surface pour les élections régionales des 14 et 21 mars 2010. Il conduit notamment la liste mouvement divers droite. il s'allie, entre les deux tours, avec la liste emmenée par le Parti communiste réunionnais. Il est finalement élu conseiller régional.

27 mars 2011 dans le cadre des élections cantonales, il est élu conseiller général du canton du Tampon 2 avec 68,92 % des voix, face à Fernand Sibie. Après l’annonce de sa victoire, TAK a immédiatement remercié les électeurs en soulignant que les résultats de ce second tour sont un désaveu de l’UMP, de la municipalité et de Didier Robert. Résultats cantonales mars 2011 à La Réunion.

André Thien Ah Koon se présente aux élections législatives de 2012 dans la troisième circonscription de La Réunion. Le candidat de Réunion Espoir est battu au second tour le dimanche 17 juin 2012 : 18 012 voix, soit 39.94 % des suffrages exprimés, face au candidat socialiste Jean Jacques Vlody : 27 088 voix, soit 60.06 % des suffrages exprimés.

30 mars 2014, second tour des élections municipales, avec 49 % des voix, André Thien Ah Koon est réélu maire du Tampon, il abandonne peu après son mandat de conseiller général pour éviter un cumul des mandats. Il est remplacé par sa suppléante Augustine Romano.

André Thien Ah Koon est souvent désigné par les initiales de son patronyme, TAK.



Haut de page


Liens commerciaux.


Dernière mise à jour : Vendredi 06 Décembre 2019   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2019

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Booking.com




Hotels île Maurice.

Hébergements à Rodrigues.

Annuaire La Réunion

Hotel La Réunion.

Gîte La Réunion.

Location voiture La Réunion.

Immobilier La Réunion.

Musée La Réunion.

Canyoning La Réunion.

Plongée La Réunion.

Loisir activité La Réunion.

Parapente La Réunion.

Commerce La Réunion.

Restaurant La Réunion.