Anredera cordifolia (Ten.) Steenis, Liane de miel, Boussingaultie à feuilles cordées, Famille : Basellaceae - Basellacées.

Anredera cordifolia (Ten.) Steenis

Liane de miel, Boussingaultie à feuilles cordées

Espèce adventice à La Réunion.

- Nom commun : Liane de miel, Boussingaultie à feuilles cordées.
- Autre nom : Liane savon, Boussingaultie, Liane patate, Vigne de Madère, Queue d'agneau, Vigne mignonette.
- Nom à La Réunion : Liane de miel.
- Nom scientifique : Anredera cordifolia (Ten.) Steenis.
- synonyme(s) :
- Boussingaultia cordata Spreng.
- Boussingaultia cordifolia Ten.
- Boussingaultia gracilis Miers.
- Ordre : Caryophyllales.
- Famille : Basellaceae - Basellacées :: 1 espèces sur le site.
- Genre : Anredera Juss. 1 espèce(s) dans le genre Anredera
- Espèce : Anredera cordifolia.
- Origine : Amérique du Sud.



Anredera cordifolia (Ten.) Steenis.


Anredera cordifolia (Ten.) Steenis.


Anredera cordifolia (Ten.) Steenis.


Anredera cordifolia (Ten.) Steenis.


Anredera cordifolia (Ten.) Steenis appartient à la famille des Basellaceae et au genre Anredera qui comprend 12 espèces originaires d'Amérique latine, des Antilles, du Texas et de la Floride. L'épithète de l'espèce cordifolia du latin botanique, cordifolius signifiant à feuilles cordées fait référence à ses feuilles en forme de coeur.


Origine Anredera cordifolia :

Originaire du centre et de l'est de l'Amérique du Sud, Anredera cordifolia a été introduit comme plante ornementale dans le monde entier, notamment en Chine, au Japon, en Inde, en Israël, dans certaines parties de l'Afrique, aux États-Unis, au Mexique, dans les Caraïbes, en Australie et en Nouvelle-Zélande et dans les îles environnantes. Elle s'est montrée adaptable aux climats méditerranéens, subtropicaux et tropicaux, et est devenue envahissante notamment en Océanie et en Afrique.

Anredera cordifolia a été décrit comme une mauvaise herbe dévastatrice qui peut détruire une forêt tropicale. Il étouffe la végétation du sol et, avec ses feuilles charnues et la production de tubercules aériens épais, restreint la lumière et empêche la germination des plantes indigènes. Il est tellement lourd qu'il brise facilement les branches, réduisant les arbres à des poteaux, et peut même abattre des arbres entiers.


Anredera cordifolia à La Réunion :

Anredera cordifolia nommé à La Réunion Liane de miel a été introduite comme plante ornementale, l'espèce s'est sténonaturalisée, naturalisée localement à moyenne altitude, entre 400 et 1000 m.


Nuisibilité Anredera cordifolia à La Réunion :

Anredera cordifolia est une adventice, une mauvaise herbe essentiellement de la canne à sucre dans l’ouest et le sud de la Réunion. Peu fréquente moins de 4 % des parcelles, elle peut être abondante et atteindre facilement un recouvrement de 50 % de la parcelle, voire parfois plus de 70 %. Cette liane volubile s’enroule et relie les cannes, ce qui peut faire effondrer les cannes et rend le travail de la coupe plus difficile.


Description Anredera cordifolia :

Anredera cordifolia est une plante vivace, lianescente, grimpante, à feuilles persistantes qui pousse à partir de rhizomes tubérisés, charnus.

Les tiges souvent de couleur rougeâtre sont cylindriques, pleines, glabres, présentant souvent de petites verrues tuberculées et grimpantes de 3 à 6 m de hauteur en une seule saison de croissance. Des tubercules de type pomme de terre sont produits sur les tiges aériennes.

Les feuilles sont simples, alternes, portées par un pétiole de 0,3 à 2,5 cm de long. Le limbe épais, charnu, vert clair et brillant est de forme ovale à orbiculaire de 1 à 11 cm de longueur et de largeur, arrondi à profondément cordé à la base, obtus à acuminé au sommet, la marge entière souvent tournée vers l'intérieur. Les deux faces sont glabres et la nervation montre 3 à 5 nervures principales partant de la base.

Les inflorescences sont des racèmes axillaires, pendantes, simples ou divisés en 2 à 4 rameaux, longs de 6 à 40 cm y compris le pédoncule. Les fleurs blanches sont petites, nombreuses et parfumées. La fleur de 4 à 6 mm de diamètre est portée par un pédicelle de 2 à 3 mm de long, les bractées mesurent de 1,5 à 1,8 mm de long. La corolle est formée de 5 petits pétales soudés à la base et se terminant en 5 lobes arrondis, portant dans la partie sommitale 5 petites étamines qui ne dépassent pas le bord de la corolle, style plus court que les étamines.

A La Réunion, la floraison a lieu de décembre à mars, aucune fructification observée.


Multiplication Anredera cordifolia :

Anredera cordifolia se reproduit principalement par la prolifération de tubercules aériens et souterrains et de fragments de tiges et de rhizomes.

Anredera cordifolia (Ten.) Steenis.

Anredera cordifolia (Ten.) Steenis.

Anredera cordifolia (Ten.) Steenis.

Anredera cordifolia (Ten.) Steenis.


1 espèce(s) dans la famille des Basellaceae - Basellacées

1 espèce(s) dans le genre Anredera

Haut de page


Liens commerciaux.


Dernière mise à jour : Mardi 15 Octobre 2019   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2019

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Mi-aime-a-ou.com ne peut prendre aucune responsabilité concernant les effets nocifs de l'utilisation des plantes. Sollicitez toujours l'avis d'un professionnel avant d'utiliser une plante médicinale.





Les dernières pages ajoutées :


Impatiens niamniamensis Gilg
Impatiens niamniamensis Gilg

Ruellia devosiana Jacob-Makoy ex E.Morren
Ruellia devosiana Jacob-Makoy ex E.Morren

Melicope borbonica (Bory) T.G.Hartley
Melicope borbonica (Bory) T.G.Hartley

Flueggea virosa (Roxb. ex Willd.) Royle
Flueggea virosa (Roxb. ex Willd.) Royle

Ficus pumila L
Ficus pumila L

Hypoestes phyllostachya Baker
Hypoestes phyllostachya Baker