Auguste Lacaussade écrivain né à Saint-Denis La Réunion.

Auguste Lacaussade

- Nom : Auguste Lacaussade.
- Date de naissance : 8 février 1815.
- Lieu de naissance : Saint-Denis La Réunion.
- Date de décès : 31 juillet 1897.
- Lieu de décès : Paris.
- Écrivain.
- Conservateur de la bibliothèque du ministère de l'instruction publique.
- Bibliothécaire à la bibliothèque du Luxembourg.
- Bibliothécaire du Sénat.



Auguste Lacaussade est né le 8 février 1815 à Saint-Denis La Réunion. Il est issu d'une union libre, son père avocat d'origine bordelaise, Pierre-Augustin Cazenave de Lacaussade, sa mère une esclave affranchie, Fanny-lucile Déjardin.

A cause de ses origines colorées d'illégitimité il lui est interdit d'intégrer le collège Royal des Colonies. Il part donc à Nantes pour faire ses études à l'age de 10 ans.

Ses études secondaires achevées il revient à l'île de la réunion en 1834, pour une période de deux ans. Lacaussade prend véritablement conscience de ces dures réalités de la vie coloniale et de l'esclavage. Révolté, il ne songe qu'à retourner en France, mais sans doute poussé aussi par le désir de se lancer dans la mêlée littéraire.

Il débute sa carrière d'écrivain par des vers insérés dans " La Revue de Paris ".

En 1839, année de son mariage il publie son premier recueil intitulé "Les Salaziennes" dédicacé à Victor Hugo sa référence.

Par la suite il traduit les auteurs britanniques : Ossian en 1842, Léopardi, Anacréon.

Pendant la Révolution de 1848, il rejoint le groupe d'abolitionnistes. Le gouvernement provisoire proclame le principe de l'abolition de l'esclavage, une victoire pour Auguste Lacaussade.

En 1852, paraissent ses pièces majeures, rassemblées sous le titre "Poèmes et Paysages" recueil pour lequel il obtient le prix Bordin décerné par l'Académie française.

La légion d'honneur et la pension votée en 1853, par le Conseil Colonial récompensent son talent.

En 1861 il publie "Les épaves".

La vie sociale l'accapare tout autant. Il lutte pour l'émancipation. La Révolution de 1848 sera déterminante pour lui, comme pour Leconte de Lisle. A paris, des abolitionnistes célèbres se regroupent autour de Schoelcher et Lacaussade signera avec des jeunes créoles de l'île un texte enthousiaste à propos de l'abolition de l'esclavage, ce grand acte de justice et de fraternité.

Le 14 mai 1870 il est nommé conservateur de la bibliothèque du ministère de l'instruction publique, le 1er janvier 1873, bibliothécaire à la bibliothèque du Luxembourg, devenu le 1er juillet 1876, celui de bibliothécaire du Sénat, poste qu'il conserva jusqu'à sa mort.

Il est décédé le 31 juillet 1897 à Paris, et est inhumé le 2 août de la même année au cimetière du Montparnasse.

Ses restes seront transférés de Paris à la Réunion au début du mois de février 2006. Ils ont été inhumés dans le cimetière paysager d'Hell-Bourg aux côtés de ceux de son ami le poète écossais William Falconer.


Éléments de bibliographie :

- 1839, Les Salaziennes.
- 1852, Poèmes et Paysages.
- 1861, Les épaves.
- 1870, Le Cri de guerre.
- 1871, Le Siège de Paris.
- 1881, Poèmes de Léopardi.


Extrait :

- Poèmes et paysages - Les travailleurs.
- Poèmes et paysages - A la mémoire de Robinet de La Serve.
- Poémes et paysages - A l'île natale.

Haut de page

Haut de page


Liens commerciaux.


Dernière mise à jour : Mercredi 19 Décembre 2018   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2018

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Booking.com




Hotels île Maurice.

Hébergements à Rodrigues.

Annuaire La Réunion

Hotel La Réunion.

Gîte La Réunion.

Location voiture La Réunion.

Immobilier La Réunion.

Musée La Réunion.

Canyoning La Réunion.

Plongée La Réunion.

Loisir activité La Réunion.

Parapente La Réunion.

Commerce La Réunion.

Restaurant La Réunion.