Catholiques de La Réunion Histoire de l'église à La Réunion Religion île de La Réunion

La Réunion
Cherchez une page sur le site
www.mi-aime-a-ou.com

 
Promo Séjour La Réunion   Navigation :: Accueil :: Religion île de La Réunion ::
     
         

Retrouvez La Réunion Mi aime a ou sur Google+
 
 
 ITC Tropicar
 Location de voitures
 à La Réunion
 5 % de remise en ligne
  itctropicar.com
 
 Aide pour vos vacances
 Help-vacances
 Hôtels, gîtes, locations
 saisonnières, campings
 help-vacances.com
 
 
Catholiques de La Réunion Histoire de l'église à La Réunion.
Mi aime a ou Guide de La Réunion accueil Histoire du catholicisme à La Réunion Fêtes religieuses Saint-Expèdit Notre Dame de La Salette
Églises et chapelles de La Réunion La vierge noire La vierge au Parasol Notre Dame des Laves
   
 

Catholiques de La Réunion Histoire de l'église à La Réunion.

 

La grande majorité de la population est catholique, les réunionnais sont très fervents et pratiquants, il y a de nombreuses chapelles implantées au bord des routes, dans les grottes. Les pèlerinages sont des temps forts de la vie réunionnaise.

 

Histoire de l'église à La Réunion.

 

1664 - Au début de se colonisation, Bourbon ( La Réunion ) est administrée par des missionnaires de passage.

1669 - Quelques Pères Capucins de Bretagne viennent évangéliser l'île mais ils n'y font que de brefs séjours. Le service religieux consiste presque uniquement dans les actes essentiels du culte.

1680 - Le Père capucin Bernadin prend la direction de la colonie à la mort du gouverneur Fleurimont.

1686 - Bernardin rentre en France et plaide auprès du Roi en faveur " de ce pauvre peuple dénué particulièrement de tout secours spirituel.

1712 - La Réunion n'est qu'une préfecture apostolique dépendant de l'Archevêque de Paris. La Congrégation de la Propagande, à Rome, acquiesce le 25 janvier 1712 la fondation à Bourbon d'une mission desservie par quatre prêtes français de Saint-Lazare dont un préfet.

Le 22 décembre 1712, les directeurs de la Compagnies des Indes signent un traité avec les lazaristes aux termes duquel sont fixées les dispositions matérielles et spirituelles dans lesquelles le ministère sera exercé. Le 26 décembre 1712, l'archevêque de Paris constitue le Père Renou projet apostolique de la mission en même temps que son vicaire général dans l'île Bourbon.

1729 - Construction de l'église de Sainte-Suzanne, Sept des principales églises de Bourbon ont été construites sous l'impulsion des Lazaristes, Saint-Benoît 1735, Saint-Denis la Cathédrale 1743, Saint-André 1751, Sainte-Marie 1754, Saint-Louis 1756, Saint-Pierre 1765. Les églises construites par les Lazaristes le furent toutes sur le même modèle : le plan d'une croix latine, nef et transept avec trois portes aux extrémités. Dépourvues de voûte, elles montrent leur charpente apparente et leur couverture en bardeaux. La largeur prévue de la nef est d'environ trente pieds à l'intérieur.

1713 - Les quatre missionnaires MM Renou, Criais, Houbert et Abot s'embarquent pour Bourbon.

Décembre 1714 - Les quatre Lazaristes arrivent dans l'île. Bourbon est désormais dotée d'un clergé véritable, stable et suffisant en nombre pour la population.

1763 - 13 prêtes sont à Bourbon.

1785 - 9 prêtes à Bourbon, ce chiffre traduit les difficultés rencontrées par les Lazaristes pour recruter des missionnaires.

1789 - 11 prêtes sont à Bourbon.

1815 - L'île ne compte plus que cinq prêtes.

10 janvier 1817 - 4 religieuses, des sœurs de Saint-Maurice de Chartes et de Saint-Vincent de Paul, s'embarque à Plymouth avec Philippe Desbassayns et l'abbé Guilloteau direction Bourbon. Elles représentent la congrégation de cluny, après une longue traversée par Rio de Janeiro, 173 jours, les religieuses débarquent à Bourbon le 28 juin 1817. Elles s'installent provisoirement à Saint-Paul dans une maison que la famille Desbassayns met à leur disposition. Elles ouvrent la première école primaire de Saint-Paul pour les enfants pauvres et accueillent quelques demi-pensionnaires.

18 mai 1817 - six frères arrivent à Bourbon et vivent quelques temps en communauté à Saint-Denis. L'évangélisation de Bourbon est prise en charge par des prêtes coloniaux et spiritains.

1848 - Religion officiel, le catholicisme a bénéficié dès les origines du peuplement d'un monopole qui n'a pas entraîné une véritable christianisation des esclaves. Il faut attende l'abolition de l'esclavage en 1848, pour que s'opère parmi les affranchis un mouvement spectaculaire d'adhésion au catholicisme. L'église locale amorce un tournant décisif.

27 septembre 1850, Pie IX érige la Préfecture apostolique de Bourbon en évêché de Saint-Denis dont le titulaire sera suffragant de l'archevêque de bordeaux. Sept évêques issus du clergé séculier métropolitain se succèdent à la tête du diocèse de 1850 à 1917.

1918, le diocèse redevient Territoire de Mission et jusqu'en 1975 les évêques sont choisis dans la Congrégation de Saint-Esprit.

1976, Rome, par le biais de la Nonciature de Tananarive en relation avec la Nonciature de Paris nomme le premier évêque réunionnais, Monseigneur Gilbert Aubry.

Page liée à l'histoire religieuse de la réunion : Religieux célèbres de La Réunion.