Ceratitis capitata Mouche à fruit de La Réunion ordre : Diptera Famille : Tephritidae.

Ceratitis capitata (Wiedemann, 1824).

Mouche à fruit.

Ceratitis capitata.


Mouche à fruit. Ceratitis capitata.


Ceratitis capitata. Mouche à fruit.

Ceratitis capitata (Wiedemann, 1824).

Mouche à fruit.

- Nom commun : Mouche à fruit.
- Nom scientifique : Ceratitis capitata (Wiedemann, 1824).
- Synonyme :
- Ceratitis citripeda (Efflatoun, 1924).
- Ceratitis citriperda (Macleay, 1829).
- Ceratitis hispanica (Breme, 1842).
- Pardalaspis asparagi (Bezzi, 1924).
- Tephritis capitata (Wiedemann, 1824).
- Trypeta capitata (Wiedemann, 1824).
- Classe : Insecta.
- Sous-classe : Pterygota.
- Infra-classe : Neoptera.
- Super-ordre : Endopterygota.
- Ordre : Diptera.
- Sous-ordre : Brachycera.
- Infra-ordre : Muscomorpha.
- Famille : Tephritidae.
- Genre : Ceratitis.
- Espèce : Ceratitis capitata.
- Auteur : Wiedemann, 1824.



Ceratitis capitata (Wiedemann, 1824), de son appellation commune Mouche à fruit est un insecte de la famille des Tephritidae. Cette famille regroupe plusieurs sous-familles de petites mouches aux ailes marquées de dessins souvent caractéristiques, aux yeux très colorés, dont les larves sont souvent mangeuses de fruits.



Origine, répartition Ceratitis capitata.

Ceratitis capitata est originaire d'Afrique, mais elle réussit à envahir tout le bassin Méditerranéen, et s'est répandue dans de nombreuses régions du monde.



Ceratitis capitata à La Réunion.

Ceratitis capitata est une mouche présente à La Réunion, très polyphage elle cause des dommages aux cultures fruitières, notamment aux avocats, goyaviers, mangues, mandarines, pêches, fraises, papayes, cerises du brésil, pamplemouses et autres fruits. Son développement est favorisé à La Réunion, car il est fortement dépendant des conditions thermiques, l'optimum se situe à 32 °C, température qui permet l'achèvement d'une génération en 2 semaines.

Les dégâts de la Cératite capitata sont très importants. L'infestation est visible sur le fruit par une petite tache entourant le point de piqûre, tache qui s'agrandit par la suite. Une dépression se creuse en dessous, du fait de la pourriture des tissus. Le fruit tombe prématurément.



Description Ceratitis capitata.

La mouche adulte de petite taille de 5 à 6 mn de long, elle est très colorée. Les yeux sont violet rougeâtre, thorax et abdomen jaune-gris argenté parsemé de taches noires, la surface dorsale sur la moitié basale possède deux étroites bandes transversales blanches, la face ventrale et latérale est de couleur blanc-jaunâtre, le scutellum est noir gonflé et brillant, les ailes montrent trois bandes jaune-orange, une longitudinale et deux transversales. Mâle avec 2 soies céphaliques en massue. Femelle à l’abdomen plus volumineux et terminé en pointe.



Reproduction Ceratitis capitata.

Les mouches femelles adultes pondent leur œufs blancs, fuselés de 1 mm de long, par groupes de 3 à 7 sous l'épiderme des fruits, particulièrement là où la peau est déjà déchirée. Elles se servent d’un oviscapte, appendice servant à guider l’œuf lors de la ponte et, souvent, à perforer le végétal.

L'œuf éclot au bout de deux à trois jours, les larves de couleur blanc-jaunâtre, longues de 7 à 8 mm, se développent à l'intérieur du fruit en se nourrissant de la pulpe. Les larves passent par trois stades. Nymphe : pupe marron-rougeâtre. Les larves quittent les fruits juste après l'aube et se nymphosent dans le sol ou tout ce qui est disponible.



Lutte contre Ceratitis capitata.

La limitation des dégâts causés par les mouches passe par une stratégie globale de lutte intégrée comportant différentes méthodes complémentaires à mettre en oeuvre :

- La prophylaxie : nettoyage des abords des parcelles et ramassage et la destruction des fruits piqués.
- Le piégeage sexuel de masse (MAT).
- Le traitement par tâche (BAT).



Mouches nuisibles à La Réunion.

A La Réunion les mouches des fruits et des légumes sont les principaux ravageurs sur de nombreuses cultures.

Mouches des légumes :
- Bactrocera cucurbitae (1972) - Mouche du melon.
- Dacus ciliatus (1964) - Mouche Ethiopienne des Cucurbitacées.
- Dacus demmerezi (1972) - Mouche des Cucurbitacées de l’Océan Indien.
- Neoceratitis cyanescens (1951) - Mouche de la tomate.

Mouches des fruits :
- Bactrocera zonata (1991) - Mouche de la pêche.
- Ceratitis capitata (1939) - Mouche méditerranéenne des fruits.
- Ceratitis rosa (1955) - Mouche du Natal.
- Ceratitis catoirii Guérin-Méneville - Endémique La Réunion : Mouche des fruits des Mascareignes.




Espèces de l'Ordre des Diptera présentes à La Réunion.

Classement par Famille et Nom scientifique.

                                                                 




Dernière mise à jour : Dimanche 22 Octobre 2017   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2017

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Liens commerciaux.




Retrouvez La Réunion Mi aime a ou sur Google+