Crassocephalum rubens (Juss. ex Jacq.) S. Moore, Crassocéphale rougi, La bourrache, Espèce envahissante à La Réunion, Famille : Asteraceae - Asteracées.

Crassocephalum rubens (Juss. ex Jacq.) S. Moore

Crassocéphale rougi, La bourrache

Espèce envahissante à La Réunion.

- Nom commun : Crassocéphale rougi.
- Nom à La Réunion : La bourrache.
- Nom scientifique : Crassocephalum rubens (Juss. ex Jacq.) S. Moore.
- Synonymes :
- Cacalia uniflora Schumach. & Thonn.
- Crassocephalum rubens var. rubens.
- Cremocephalum cernuum Cass.
- Senecio rubens Juss. ex Jacq.
- Ordre : Asterales.
- Famille : Asteraceae - Asteracées :: 72 espèces sur le site.
- Sous-famille : Asteroideae.
- Tribu : Senecioneae.
- Genre : Crassocephalum Moench. 2 espèce(s) dans le genre Crassocephalum
- Espèce : Crassocephalum rubens.
- Origine : Afrique tropicale.



Crassocephalum rubens (Juss. ex Jacq.) S. Moore.


Crassocephalum rubens (Juss. ex Jacq.) S. Moore.


Crassocephalum rubens (Juss. ex Jacq.) S. Moore.


Crassocephalum rubens (Juss. ex Jacq.) S. Moore.


Crassocephalum rubens (Juss. ex Jacq.) S. Moore appartient à la Famille des Asteraceae à la sous-famille des Asteroideae et au genre Crassocephalum qui comprend environ 24 espèces.


Origine, répartition Crassocephalum rubens :

Originaire d'Afrique tropicale, Crassocephalum rubens a été probablement introduit dans les îles de l'Océan Indien : Madagascar, Comores, La Réunion, île Maurice, on le signale aussi au Lesotho, en Afrique du Sud et au Yémen. Ce Taxon polymorphe inclut désormais Crassocephalum sarcobasis (DC.) S. Moore, décrit de Madagascar.


Crassocephalum rubens à La Réunion :

Crassocephalum rubens considéré comme probablement introduit à la Réunion peut-être comme plante alimentaire est aujourd'hui naturalisé en bords de route ou des sentiers de basse et moyenne altitude de l'île.


Genre Crassocephalum Crassocephalum Moench à La Réunion :

Le genre Crassocephalum Moench est représenté à La Réunion par deux espèces :
- Crassocephalum crepidioides (Benth.) S. Moore. Capitules généralement nombreux, groupés en corymbe, à corolles rouge orangé terne, les capitules sont rapidement retombants, les akènes pourvus de poils apprimés entre les côtes.
- Crassocephalum rubens (Juss. ex Jacq.) S. Moore. Capitules solitaires ou peu nombreux portés par de longs pédoncules, à corolles violettes, mauves ou pourpres, à akènes à pilosité dressée à étalée.


Nuisibilité Crassocephalum rubens à La Réunion :

Crassocephalum rubens est une herbacée envahissante en milieux anthropisés ou perturbés, l'espèce est inscrite dans la liste des espèces envahissantes de La Réunion, niveau 3 sur 5, niveau 3 : taxon exotique (ou cryptogène) envahissant se propageant uniquement dans les milieux régulièrement perturbés par les activités humaines (bords de route, cultures, pâturages...) avec une densité plus ou moins forte.


Description Crassocephalum rubens :

Crassocephalum rubens est une plante herbacée annuelle, érigée pouvant atteindre 80 cm de hauteur.

La tige cylindrique est parsemées de poils blancs courts.

Les feuilles sont disposées en alternance le long de la tige. Elles sont de forme très variable.

- Les feuilles basales courtement pubescentes sur les deux faces, sont sessiles, les stipules sont absentes. Le limbe obovale ou elliptique mesure de 5 à 16 cm de long et 2 à 5 cm de large, présentant 0 à 4 lobes pennés plus ou moins profonds. Le sommet est en coin aigu à acuminé.

- Les feuilles supérieures sont de plus en plus réduites en taille, sessiles, à limbe elliptique ou lancéolé, non lobé ou lobé.

Inflorescences en cymes terminales composées de capitules au sommet de longs pédoncules floraux.

Les fleurs sont bisexuées, à corolle tubulaire de 8 à 10 mm de long, violette, mauve ou pourpre.

Les fruits sont des akènes côtelés atteignant 2.5 mm de long, surmontés d'un pappus de poils blancs de 8 à 12 mm de long.


Utilisation culinaire Crassocephalum rubens :

Les feuilles de Crassocephalum rubens sont couramment consommées dans le sud-ouest de Nigeria. Elles sont mucilagineuses et utilisées pour des potages et des sauces.


Utilisation médicinale Crassocephalum rubens :

Crassocephalum rubens est utilisé en médecine comme stomachique et pour traiter les problèmes de foie et les rhumes, et à usage externe pour traiter les brûlures, les douleurs oculaires, le mal d'oreille, la lèpre et le cancer du sein. En Afrique de l'Est, il est utilisé comme antidote contre toute forme d'empoisonnement.

Crassocephalum rubens.

Crassocephalum rubens.

Crassocephalum rubens.

Crassocephalum rubens.


72 espèce(s) dans la famille des Asteraceae - Asteracées

2 espèce(s) dans le genre Crassocephalum

Haut de page


Liens commerciaux.


Dernière mise à jour : Mercredi 26 Juin 2019   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2019

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Mi-aime-a-ou.com ne peut prendre aucune responsabilité concernant les effets nocifs de l'utilisation des plantes. Sollicitez toujours l'avis d'un professionnel avant d'utiliser une plante médicinale.





Les dernières pages ajoutées :


Flueggea virosa (Roxb. ex Willd.) Royle
Flueggea virosa (Roxb. ex Willd.) Royle

Ficus pumila L
Ficus pumila L

Hypoestes phyllostachya Baker
Hypoestes phyllostachya Baker

Senecio tamoides DC
Senecio tamoides DC

Ravenea glauca Jum. & H.Perrier
Ravenea glauca Jum. & H.Perrier

Euphorbia marginata Pursh
Euphorbia marginata Pursh