Marie Anne Thérèse Desbassyns, personnage célèbre de la Réunion.

Marie Anne Thérèse Desbassyns.

- Nom : Marie Anne Thérèse Desbassyns.
- Naissance : 3 juillet 1755 à Saint-Paul La Réunion.
- Décès : 4 février 1846 La Réunion.
- Fonction(s) : Usinière. Propriétaire terrienne.


L'histoire de Madame Desbassyns c'est tout d'abord celle d'une famille qui, par sa fortune et son alliance avec la famille de Villèle, intègre au début du XIX siècle la grande aristocratie foncière. Aux côtés des Pajot, Kervéguen et autres grands noms de la Réunion de l'époque, elle va dominer l'île, contrôlant ses tenants et aboutissants.

Madame Desbassayns

En 1770, elle épouse, Henri Paul Panon, dit Desbassyns, ils auront neuf enfants, le mari redoutable homme d'affaires, réussit à rassembler des capitaux à Bourbon, en métropole et à Boston. A sa mort, le 11 octobre 1800, sa femme se retrouve à la tête de plus de quatre cents esclaves et d'un patrimoine très étendu.

Statue de Mme Desbassayns au musée de Villèle

La vraie histoire de Madame Desbassyns commence alors, elle prend les rênes de l'empire foncier et immobilier de la famille. Elle fait construire des usines sucrières, organise le négoce avec l'étranger, et s'attache le service de chimiste réputés pour améliorer les procédés de fabrication du sucre.

Dans sa maison de Saint-Gilles-les-Hauts, elle accueille tous ceux qui malades ont besoin de soins, tel son futur gendre, joseph de Villèle et plus tard le baron Milius, gouverneur de l'île.

Avant 1810, elle recueille les officiers anglais faits prisonniers, puis elle héberge, les officiers français à leur tour capturés et reçoit en remerciement, sous la Restauration, le titre de "seconde Providence " décerné par le gouverneur de l'île.

Habitation Desbassyns et usine sucriére

En 1829, elle inaugure le Cornélie, un navire de haute mer, à vapeur, qu'elle a fait construire aux chantiers du Havre. La Cornélie assure le transport des marchandises et des passagers entre Saint-Paul et Saint-Denis, en quelques heures, auparavant le voyage à terre durait un jour et demi.

A sa mort le 4 février 1846, elle laisse une fortune estimée à 1 661 350 francs. A la même époque, seuls 3 % des Parisiens possèdent plus de 500 000 francs.

L'habitation de Madame Desbassyns est devenue le Musée de Villèle, musée historique de Saint-Gilles-les-Hauts.



Haut de page


Liens commerciaux.


Dernière mise à jour : Jeudi 19 Septembre 2019   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2019

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Booking.com




Hotels île Maurice.

Hébergements à Rodrigues.

Annuaire La Réunion

Hotel La Réunion.

Gîte La Réunion.

Location voiture La Réunion.

Immobilier La Réunion.

Musée La Réunion.

Canyoning La Réunion.

Plongée La Réunion.

Loisir activité La Réunion.

Parapente La Réunion.

Commerce La Réunion.

Restaurant La Réunion.