Élie Hoarau, homme politique né à Sainte-Suzanne La Réunion, député de La Réunion, maire de Saint-Pierre, député européen.

Élie Hoarau.

- Nom : Élie Hoarau.
- Naissance : 8 juillet 1938 à Sainte-Suzanne La Réunion.
- Fonction(s) :
- Chercheur au CNRS.
- Conseiller général à La Réunion.
- Conseiller régional à La Réunion.
- Maire de Saint-Pierre, La Réunion.
- Député de La Réunion.
- Député européen.


Élie Hoarau est né le 8 juillet 1938 à Sainte-Suzanne, La Réunion, il est marié à la femme politique Gélita Hoarau née Valliamé.

élie Hoarau

Élie Hoarau passe son baccalauréat scientifique au lycée Leconte de Lisle à Saint-Denis, la Réunion, puis étudiant à Paris, il obtient une licence de chimie et un DEA de cinétique chimique.

Chercheur au CNRS, Centre national de la recherche scientifique à Paris (Thiais), il abandonne la chimie après mai 1968 retourne dans son île pour se consacrer exclusivement à des activités politiques au sein du Parti communiste réunionnais. Il est désigné à la tête du Front de la jeunesse autonomiste réunionnaise ou FJAR durant les années 1970. Il est en partie à l'origine du mouvement de libération culturelle des années 1970 qui a eu pour conséquence une reconnaissance et une libéralisation des pratiques culturelles créoles à La Réunion, notamment du maloya.

1970, il est élu conseiller général de la Ravine-des-cabris, commune de Saint-Pierre La Réunion.

Février 1983, Elie Hoarau se présente aux élections régionales de La Réunion, inscrit sur la liste : Développement, Solidarité, Justice et Liberté ( P.C.R. ) conduite par Paul Vergès, qui obtient 16 sièges, le 20 février 1983, première consultation régionale au suffrage universel qui mobilise largement le corps électorale réunionnais. Plus de 200 000 électeurs participent aux scrutins soit 76.10 % des inscrits. Elie Hoarau est conseiller régional. Résultats des élections régionales du 20 février 1983 à La Réunion.

6 mars 1983, Élie Hoarau se présente aux élections municipales dans la commune de Saint-Pierre sous l'étiquette PCR, Partie Communiste Réunionnais, il profite de la percée de la gauche, qui tenait jusqu'alors quatre des vingt-quartre communes de l'île, elle se retrouve à la tête après le deuxième tour de onze d'entre elles. Sa liste est élue dès le premier tour à Saint-Pierre avec 11 179 voix, 53.32 % des suffrages exprimés, et obtient 33 sièges de conseilliers municipaux sur les 43. Il bat le candidat de droite Pierre Lagourgue 9 785 voix, 46.67 %. Le conseil municipal désigne Elie Hoarau maire de Saint-Pierre, poste qui conserve jusqu'en 2001. Résultats des élections municipales de 1983 à La Réunion.

Pendant dix-huit ans, il a considérablement changé le visage de la commune en pratiquant une politique de développement et d'aménagement. Il est ainsi à l'origine de grands projets comme le nouveau port de Saint Pierre ou l'aéroport de Pierrefonds. il est président du Syndicat mixte de Pierrefonds et Vice-président de la CIVIS.

1986, élie Hoarau est élu député de La Réunion, Il démissionne avec Paul Vergès de son mandat de député en 1987 pour manifester son désaccord sur la loi de parité sociale du 31 décembre 1986, laquelle priverait les Réunionnais de leur droit à l'égalité sociale.

1988, il est réélu député de La Réunion.

1993, Paul Vergès lui laisse la direction du Parti communiste réunionnais, le PCR. Article paru le 2 mars 1993 dans L'Humanité : " Paul Vergès, secrétaire général du Parti communiste réunionnais depuis trente-quatre ans, a annoncé lundi sa démission de la direction du Parti et son remplacement par Élie Hoarau, député-maire de Saint-Pierre. Selon l’AFP, ce départ aurait été entériné par le Comité central du PCR le 24 février, qui l’avait alors désigné président du Parti. Dans sa résolution, le Comité central rappelle que Paul Vergès est depuis le 21 février un des dix vice-présidents du Mouvement pour l’égalité, le développement, la démocratie et la nature, présidé par le père René Payet. Ce mouvement, fondé il y a un an, prône " l’ouverture la plus large possible à toutes les tendances représentatives du monde réunionnais ". Le Comité central estime que pour permettre à Paul Vergès de faire face à ses responsabilités « dans l’esprit qui est celui du Mouvement ", il convient de le libérer de sa fonction de secrétaire général du PCR. Au cours d’une conférence de presse, où il était entouré de son fils Pierre Vergès et de Elie Hoarau, Paul Vergès a déclaré que son départ n’était pas le résultat " d’une lutte de tendances ou d’une lutte de clans au sein du PCR ", mais manifestait le souci de « répondre aux réalités ".

1997, Elie Hoarau est à nouveau élu député de la quatrième circonscription de l'île aux élections législatives face à André-Maurice Pihouée RPR, Marie-Luce Clain Front national, et Erick Mayen Parti de la loi naturelle. Il est élu dès le premier tour avec 21 707 voix, soit 54.76 % des suffrages exprimés. Résultats des législatives de 1997 à La Réunion. Il siège alors au sein du Groupe RCV.

6 juillet 2000, Élie Hoarau est condamné par la cour d'appel de Saint-Denis aux peines d'un an d'emprisonnement avec sursis et de cinquante mille francs d'amende ainsi qu'à l'interdiction du droit de vote et à la privation du droit d'éligibilité pour une durée de trois ans suite à une affaire de fraude électorale. Il démissionne de son mandat de député le 18 juillet 2001. Il a déja perdu la mairie de Saint-Pierre en mars 2001.

Mars 2008, Élie Hoarau avec la liste “ Une nouvelle équipe pour Saint-Pierre ” est candidat à l’élection municipale pour la commune de Saint-Pierre. Il est battu par le maire sortant, Michel Fontaine (UMP) : 53.53% Réélu ; Élie Hoarau (COM) : 43.46% ; Raymond Vimbaye (SE) : 3.01% ; Taux de participation : 69.80 %.

1er juillet 2009, Élie Hoarau conduit la liste de l'Alliance des Outre-mers aux européennes de 2009 pour la circonscription de l'Outre-mer français. La liste est arrivée seconde dans l'ensemble de la circonscription derrière celle de l'UMP et devant celle du PS. La liste ayant réalisé son meilleur score dans l'Océan Indien ( Réunion et Mayotte ), Elie Hoarau a été élu Député européen.

16 décembre 2011, le secrétaire général du PCR, Élie Hoarau annonce qu’il démissionnait de son poste de député européen qu’il occupe depuis 2009. Il passe la main à Younous Omarjee, 42 ans, un proche de Paul Vergès, attaché parlementaire à Strasbourg depuis plusieurs années. Cette succession sera effective à partir du 4 janvier 2012.

Elie Hoarau a expliqué sa décision de quitter son poste au Parlement européen comme " une décision volontaire ", qui lui permettra de " mieux se consacrer aux problématiques de La Réunion ", à son rôle de conseiller régional d’opposition, mais aussi à celui de secrétaire général au sein du parti communiste. Et cela, dit-il, afin de " mettre dans le bon ordre le parti pour les batailles électorales à venir ".

Élie Hoarau est l'auteur de l'ouvrage Le sud : une chance pour La Réunion. Dans ce livre l'essentiel est passé en revue : le rôle du Plan de développement régional et du contrat de plan ; les rapports entre les bassins d'emplois NORD/SUD, les potentialités économiques sociales et culturelles du Sud, la réorganisation administrative, la culture, etc.



Haut de page


Liens commerciaux.


Dernière mise à jour : Mercredi 18 Septembre 2019   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2019

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Booking.com




Hotels île Maurice.

Hébergements à Rodrigues.

Annuaire La Réunion

Hotel La Réunion.

Gîte La Réunion.

Location voiture La Réunion.

Immobilier La Réunion.

Musée La Réunion.

Canyoning La Réunion.

Plongée La Réunion.

Loisir activité La Réunion.

Parapente La Réunion.

Commerce La Réunion.

Restaurant La Réunion.