Étienne Régnault Gouverneur de La Réunion du : 9 juillet 1665 au 11 juin 1671, personnage célèbre de La Réunion.

Étienne Régnault.

Gouverneur de La Réunion du : 9 juillet 1665 au 11 juin 1671.

Gouverneur suivant : Jacques de La Heure

Liste chronologique des gouverneurs de La Réunion.

Étienne Régnault.

Navire


Armoiries de la Compagnie des Indes Orientales


Flotte de la Compagnie des Indes Orientales

- Nom : Régnault.
- Prénom(s) : Étienne.
- Naissance : Né à Paris, date de naissance inconnue.
- Décès : 4 septembre 1688 au Bengale.



Étienne Régnault embarque de Brest à bord de l’un des vaisseaux de la flotte de Beausse le 7 mars 1665, la flotte comprend quatre navires :

- Le Saint-Paul, du havre.
- La Vierge du Bon Port, de Saint-Malo.
- Le Taureau, de La Rochelle.
- L’Aigle blanc.

Les vaisseaux font route vers Madagascar. Le Roi Soleil et Colbert, venaient juste de créer la Compagnie orientales des Indes, et ne s’intéressent qu’à la Grande île, qu’ils veulent coloniser. Le commandement général de la Flotte et de l'Ile de Madagascar est confié à Pierre de Beausse.

La flotte fait escale à Bourbon ( La Réunion ) à Saint-Paul, en juillet 1665 pour ravitailler les vaisseaux en eau potable et vivres frais.

Étienne Regnault reste sur l'île accompagné d'une vingtaine d'hommes, se sont les premiers colons officiels, ils s'installent à proximité de l'étang de Saint-Paul.

Etienne Régnault commis aux écritures de Colbert est alors nommé le 9 juillet 1665 par les membres du conseil commandant de Bourbon, une fonction qui le place comme représentant principal de l'autorité métropolitaine et chef de l'administration de la colonie.

Sa première préoccupation est d'organiser la vie du groupe et de construire le bourg de Saint-Paul. L'installation terminée, il s'agit ensuite de veiller aux intérêts stratégiques et économiques de La Compagnie des Indes : accueil et entretien des vaisseaux et des équipages, recherche de produits monétaires pour permettre à la Compagnie de faire des recettes. Etienne Régnault s'installe, quand à lui un peu à l'écart au Bernica.


Les premiers réunionnais arrivés avec Régnault.

Aucune certitude des noms des premiers réunionnais arrivés avec Régnault, le Père Barassin dresse une liste dans " Naissance d'une chrétienté " :

- René Hoareau natif de Boulogne-sur-mer.
- Jacques Fontaine natif de Paris.
- François Vallée natif de Normandie.
- Pierre Hibon natif de Calais.
- François Mussard natif d'Argenteuil.
- Athanase Touchard natif d'Issy.
- Pierre Mollet natif de Paris.
- Picard natif de Paris.
- François Ricquebourg natif d'Amiens.
- Pierre Colin natif de Nîmes.
- Jean Bellon natif de Lyon.
- Gilles Launay natif d'Urville (Manche).
- Hervé Dennemont (ou Danemont).

Le gouverneur reçoit rarement des nouvelles de Paris et doit donc gérer tout seul la vie sur l’île. Très vite, les premiers arrivants se laissent aller aux menus plaisirs qu’offre cette terre paradisiaque.

Regnault et son équipe ne restent néanmoins pas inactifs. Très vite, le gouverneur s’emploie à développer l’île Bourbon en plantant des vignes, des patates douces, du coton, du chanvre et même du riz dans les terres aquatiques de l’Étang Saint-Paul et du sel à la "Pointe au Sel".

Étienne Régnault réconcilie les Malgaches, les premiers fugitifs " marrons " de l'île Bourbon, arrivés avec les deux Français Payen et son compagnon en 1663, en leur expliquant qu’ils peuvent sans crainte revenir sur le littoral avec les autres colons.

François Martin le fondateur de Pondichéry visite l'île du 20 juillet au 8 août 1665, extrait de son témoignages. Récit François Martin.

En 1666, Carpeau du Saussay jeune Français en visite dans l'île accompagné de Champmargou commandant à Fort Dauphin est reçu par le commandant Régnault, il fait une description de l'île dans un compte rendu. Récit de Carpeau du Saussay.

Les richesses en terre et en productions agricoles se trouvent à l'Est. Elles se trouvent de Sainte-Marie à Sainte-Suzanne, Régnault encourage les colons, dès 1667 à quitter Saint-Paul pour si installer. Mais Régnault va chercher un autre site plus avantageux, il l'explique dans ses mémoires.


Création de Saint-Denis La Réunion.

" ... En 1669, je quittai le lieu de Saint-Paul et vint m'établir au Nord de l'île sur le bord de la rivière, en conséquence de quoi je nommai cette habitation Saint-Denis, qui est celle où il est nécessaire de continuer, commencer la première demeure du Gouverneur que l'on enverra, et y faire magasin jusque à ce que on soit en état et suffisamment fort pour faire d'autres grandes entreprises ... ".

Il l'aurait nommé ainsi du nom du vaisseau de son ami Chanlatte, commandant du houcre de 60 tonneaux, Le Saint-Denis. Le Saint-Denis ne rallia Bourbon qu'en 1668. Le nom fut donné à la rivière et au bourg qui s'édifia à son estuaire.


Jacob de La Haye.

Le 1 er mai 1671, la flotte de Jacob de La Haye mouille à Saint-Denis. Le 5 mai, à tous les habitants ( 50 ) assemblés, Jacob de La Haye se fait reconnaître pour, Vice-Roi, Amiral et Lieutenant Général pour le Roy en tous les pays des Indes, il leur fait prêter serment et prend officiellement possession de l'île. Il va également leur interdire la chasse pour qu'ils puissent se consacrer à l'agriculture.

Les quelque cinquante habitants que trouve la Haye sur l’île vont devoir désormais se mettre à planter, élever et produire. "La chasse est interdite, dit l’Ordonnance, attendu que nous avons observé que la liberté de la chasse rend les habitants paresseux". "Première infraction : vingt écus d’amende. Seconde infraction : la peine de mort.

Quand Jacob de La Haye repart de Bourbon le 17 juin, selon le journal du commissaire Trembley, il remplace Régnault par l'ancien capitaine d'infanterie Jacques de La Heure, dit La Hure.


Étienne Régnault.

Étienne Régnault par la suite va servir fidèlement la Compagnie des Indes, à Surate et à Pondichéry de 1671 à 1673, il serait retourné à Paris où il aurait à nouveau été pressenti pour être gouverneur à Bourbon en 1681 afin d’y redresser la situation. La fin de sa vie et sa mort demeurent vagues. Il va mourir au Bengale le 4 septembre 1688




Dernière mise à jour : Mardi 23 Mai 2017   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2017

Sources Bibliographiques.

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Liens commerciaux.


Retrouvez La Réunion Mi aime a ou sur Google+