Baleine Faune de La Réunion.

Baleine.

Les baleines à La Réunion.

Baleine île de La Réunion.


Baleine île de La Réunion.


Baleine île de La Réunion.

Les baleines à La Réunion.



Les baleines après un voyage de plus de 6 000 km à la vitesse de 8 km/h, viennent s'accoupler et mettre bas dans la chaleur de l'Océan Indien. Elles arrivent des eaux de l'Antarctique où il y a d' énormes quantités de planctons constituant d' importantes réserves de graisse qui leur seront indispensable par la suite. En effet elles ne vont plus pratiquement se nourrir pendant cette période où les femelles fécondées l'année précédente mettre bas, et les autres s'accouplent.

Environ 4 000 baleines migrent, un flux remonte le long des côtes sud-africaines et un second prend la direction de Madagascar, Maurice et la Réunion.



Baleines observées à La Réunion.

Sur les côtes réunionnaises l'espèce la plus souvent observée et la Baleine à bosse (Megaptera novaengliae), elle a le dos bleu foncé, et porte des petites bosses sur la tête et un petit aileron dorsal, son ventre est blanc.

Plus rare, la baleine australe (Aubalaena australis), presque noire, sa tête est souvent recouverte de parasites à l'allure de coquillages. Elle n'a pas d'aileron dorsal et nage très lentement.

Également peu courant, le rorqual bleu (Balaenoptera physalus) est la plus grosse à fréquenter nos eaux.

Le rorqual commun, dos gris, ventre blanc, mesure presque 30 m et son souffle monte à 5 ou 6 m de haut.

Le petit rorqual est une espèce occasionnelle mesurant moins de 10 m. Une bande grise longe ses flancs.

Le rorqual boréal (balaenoptera borealis) est encore plus rare. En 1979, on a retrouvé un individu dans le port de Saint-Pierre.

Le rorqual tropical (balaenoptera adeni) ressemble à son cousin boréal mais en plus petit.

Dans la famille des Physeteridae, on compte deux espèces de cachalots, le cachalot nain (Kogia simus), très rare sur nos côtes. Il mesure moins de trois mètres.

Le grand cachalot (Physeter macrocephalus) peut quant à lui mesurer 20 m. Il possède une tête énorme, une toute petite dorsale ainsi qu'une série de bosses jusqu'à la queue.



La naissance.

A l'abri dans une baie peu profonde, elle met son petit au monde la queue la première. Le petit pèse déjà presque une tonne pour 4 m de long. Sa mère le pousse vers la surface pour qu'il puisse respirer. Les deux mamelons envoient le lait sous pression ce qui lui évite de téter. La grossesse dure un an et une femelle ne met au monde un petit que tous les 3 ans. En ingurgitant 500 litres de lait par jour, le baleineau double son poids de naissance en 2 semaines.

Toute l'année, le petit suivra sa mère comme une ombre afin de faire son apprentissage. Calé sur le dos de sa mère, il nage au même rythme qu'elle. Pleine de tendresse, elle le cajole et donnerait sa vie pour lui. Le jeune ne deviendra autonome qu'à l'âge de 4 ans. Seule sa mère s'occupe de lui. S'il devient orphelin, il ne sera pas pris en charge par une autre femelle. Elles attendent que les petits soient assez forts pour effectuer le long voyage de retour vers les zones d'alimentations.

Les mâles. Seuls les mâles chantent. Le mâle vocalise pendant 1/4 d'heure sans reprendre son souffle. Les femelles peuvent entendre cet appel à plus de 15 Km. Comme pour beaucoup d'autres espèces, la place du mâle dominant est très convoitée. D'un groupe à l'autre, les mâles les plus puissants courtisent plusieurs femelles. Certains combats entre mâles sont terribles. Ils se donnent des coups de queue et des coups de tête. Une tactique fréquente consiste à aveugler son rival par un filet de bulles d'eau et de le frapper à coup de nageoires. Afin de paraître encore plus impressionnant, les mâles s'élancent comme des torpilles hors de l'eau puis retombent sur le côté dans une gerbe d'écume dans un vacarme époustouflant. Certains font même des sauts périlleux arrière.



Sous l'eau.

Sous l'eau, le long corps souple ondule au ralenti, propulsé par les mouvements de la queue. La Baleine nage avec puissance tout en économisant son énergie. Cela lui permet de rester plus longtemps en plongée et d'atteindre 250 m de profondeur. Pour ce faire, les battements de son cœur ralentissent. Ses organes ne consomment presque plus d'oxygène. Seuls le cœur et le cerveau sont alimentés. Un système complexe de canaux, de valves et de bouchons empêchent l'eau de pénétrer dans les poumons. Pour ne pas freiner leur nage, les organes sexuels des mâles et les mamelons des femelles sont cachés à l'intérieur du corps. Les narines des baleines à fanons forment un double évent, qui est hermétiquement clos en plongée et s'ouvre au contact de l'air.



Odorat ouie et vue.

Pour sentir, la baleine se sert des poils de son museau, comme le fait le chat. En effet, son odorat est faible. Par contre, elle a une excellente ouïe. Bien que ses oreilles soient minuscules, elle entend à des kilomètres grâce à un bouchon de cire cornée qui transmet les sons sous-marins. La baleine à bosse a également une bonne vue. Ses yeux possèdent 2 paupières et un cristallin bombé capable d'accommoder à la fois sa vision sous l'eau et dans l'air.



Les baleines restent en danger.

De 1937 à 1987, 2 millions de baleines ont été tuées. Si ce carnage a pris fin récemment, les baleines restent en danger d'extinction à cause de la pollution et des filets dérivants géants pourtant interdits. La survie de ces majestueux mammifères est la responsabilité de chacun d'entre nous. Leur protection reste fragile et malgré les dispositions prises depuis 1986, leurs effectifs ne sont pas remontés. Espérons que les sanctuaires créés suffisent à sauver ces fabuleuses créatures de la cupidité, pour ne pas dire de la bêtise, humaine.



A La Réunion.

L'association GLOBICE, "Goupe Local d'Observation et d'Identification des Cétacés", création en 2001, établit un recueil de données sur les cétacés à La Réunion, tout en sensibilisant le public. L'association vient de distribuer une plaquette pour tous les usagers de la mer, la plaquette explique les conseils d'approche et d'observation des cétacés.




Les Mammifères de La Réunion.

          




Dernière mise à jour : Jeudi 14 Décembre 2017   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2017

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Liens commerciaux.




Retrouvez La Réunion Mi aime a ou sur Google+