Poisson pierre Synanceia verrucosa Faune de La Réunion Famille Synanceiidae.

Synanceia verrucosa Bloch et Schneider, 1801.

Poisson pierre.

Poisson de La Réunion.

Poisson Pierre Synanceia verrucosa.


Poisson Pierre Synanceia verrucosa.

Synanceia verrucosa Bloch et Schneider, 1801.

Poisson pierre.

- Nom commun : Poisson pierre.
- Nom scientifique : Synanceia verrucosa Bloch et Schneider, 1801.
- Règne : Animalia.
- Embranchement : Chordata.
- Sous-embranchement : Vertebrata.
- Classe : Actinopterygii.
- Sous-classe : Neopterygii.
- Infra-classe : Teleostei.
- Super-ordre : Acanthopterygii.
- Ordre : Scorpaeniformes.
- Famille : Synanceiidae.
- Genre : Synanceia.



Synanceia verrucosa, le poisson pierre appartient à la famille des Synanceiidae et au genre Synanceia qui comprend des espèces présentes dans les régions côtières de l'Indo-Pacifique.



Poisson pierre à La Réunion.

Pourquoi porter des chaussures de baignade à l'île de la Réunion ? Pour protéger vos pieds, des débris de coraux, oursins et poissons-pierre.

Le Poisson-pierre également appelé Synancée. Immobiles comme des pierres, d'où leur nom, les poissons-pierres peuvent rester immobiles pendant des heures. Ils se nourrissent de poissons et de crustacés qui passent à proximité. S'ils se rapprochent trop ils sont littéralement aspirées dans sa grande bouche.



Description Synanceia verrucosa.

Le poisson-pierre adulte mesure entre trente et quarante centimètres. Son corps globuleux et plus ou moins informe est couvert d'excroissances cutanées, sa peau dégage un mucus capable de retenir les débris coralliens et les algues emportés par le courant.

Il est d'une couleur le plus souvent brune, jaunâtre ou rosâtre qui est difficilement définissable parce qu'il présente la particularité de se confondre avec son environnement.

Sa grande tête se termine par une bouche qui s'ouvre vers le haut. Les yeux sont en position dorsale. Sa crête dorsale est constituée de 13 épines. Il possède aussi des épines sur les nageoires ventrales et anales.

Communs dans les eaux peu profondes des récifs coralliens, ils sont le plus souvent invisibles, notamment sur le fond rocheux, avec lequel ils se confondent.



Les risques.

Leur crête dorsale en forme d'aiguille injecte, quand on marche dessus, un venin neurotoxique, myotoxique et à effet hémorragique. La douleur et l'œdème locaux sont très intenses. La mort peut survenir par paralysie diaphragmatique, arrêt cardiaque ou choc histaminique.

Un des premiers effets suite à une piqûre est une douleur brutale sévère, pratiquement constante atteignant rapidement tout le membre, cette douleur peut entrainer une perte de connaissance et dans certains cas la mort par arrêt cardiaque ou noyade. Un oedème important avec marbrures ou cyanose s’installe vite dans la région atteinte tandis que la plaie présente une coloration bleutée ou noirâtre.

Le nettoyage de la plaie sur les lieux mêmes de l’accident avec de l’eau de mer dans un premier temps puis secondairement à l’aide de solutions antiseptiques ou de sérum physiologique est impératif. Il faut demander du secours.

Le venin du poisson-pierre est thermolabile, la plupart des auteurs préconisent une exposition à une source de chaleur :
- Immersion de région dans de l’eau aussi chaude que possible et supportable pour le patient pendant une durée de 30 minutes au moins.
- Exposition de la piqûre à l’extrémité incandescente d’une cigarette, maintenue à environ 5 à 10 mm de la peau.
Les bandages et garrots sont déconseillés.

Il existe un Sérum antivenimeux spécifique mais seulement disponible en Australie.




Les poissons de La Réunion.

    




Dernière mise à jour : Samedi 21 Octobre 2017   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2017

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Liens commerciaux.




Retrouvez La Réunion Mi aime a ou sur Google+