Tisserin gendarme Bellier Ploceus cucullatus spilonotus oiseau de La Réunion. Famille : Ploceidae.

Tisserin gendarme. Bellier.

Butorides striata (Linnaeus, 1758).

Oiseau de La Réunion.

Tisserin. Ploceus cucullatus spinolotus.


Tisserin gendarme, bellier, Ploceus cucullatus.


Tisserin gendarme, bellier, Ploceus cucullatus.


Tisserin gendarme, bellier, Ploceus cucullatus.

Tisserin gendarme.

Ploceus cucullatus spilonotus Vigors, 1831.

- Nom commun : Tisserin gendarme.
- Autre nom : Tisserin Cap-Moor.
- Nom à La Réunion : Bellier.
- Nom scientifique : Ploceus cucullatus spilonotus Vigors, 1831.
- Classe : Aves.
- Ordre : Passeriformes.
- Famille : Ploceidae.
- Genre : Ploceus.
- Espèce : Ploceus cucullatus.
- Sous-espèce : Ploceus cucullatus spilonotus.



Ploceus cucullatus spilonotus Vigors, 1831., est une sous-espèce de Ploceus cucullatus (Statius Müller, 1776). Il existe à travers le monde 106 espèces de tisserins, regroupés dans la famille des plocéidés et répartis en 10 genres dont le plus important est Ploceus : fort de plus de 60 espèces, celui-ci a donné son nom à la famille des plocéidés. L'espèce Ploceus cucullatus a été décrite par l’ornithologue allemand Philipp Ludwig Statius Müller en 1776, sous le nom initial d'Oriolus cucullatus.



Ploceus cucullatus.

Ploceus cucullatus (Statius Müller, 1776) est une espèce constituée des dix sous-espèces suivantes :
- Ploceus cucullatus abyssinicus (Gmelin, JF, 1789).
- Ploceus cucullatus bohndorffi Reichenow, 1887.
- Ploceus cucullatus collaris Vieillot, 1819.
- Ploceus cucullatus cucullatus (Statius Müller, 1776).
- Ploceus cucullatus dilutescens Clancey, 1956.
- Ploceus cucullatus frobenii Reichenow, 1923.
- Ploceus cucullatus graueri Hartert, 1911.
- Ploceus cucullatus nigriceps (Layard, EL, 1867).
- Ploceus cucullatus paroptus Clancey, 1959.
- Ploceus cucullatus spilonotus Vigors, 1831.



Origine, répartition Ploceus cucullatus spilonotus.

Originaire d'Afrique du Sud, Ploceus cucullatus spilonotus a été introduit à l'île Maurice et à La Réunion.



Ploceus cucullatus spilonotus à La Réunion.

Selon les dires, la première colonie de Ploceus cucullatus à La Réunion se serait installée vers 1880 dans la propriété d'un certain M. Bellier, d'où son nom local. A La Réunion il se rencontre sur le littoral de toute l'île, à proximité des ravines et des habitations, dans la zone des savanes et des plantations de canne. Il est rare en altitude, absent de la forêt et des brandes.



Description Ploceus cucullatus.

Le bellier est un tisserin granivore qui vit en groupe. Il est de taille moyenne 17 cm environ.

Le dimorphisme sexuel est prononcé. Le mâle est à dominance jaune sur la tête, le cou et le dessous. Les joues, le dos et les ailes sont noirs verdâtres. Son oeil est rouge orangé. La femelle possède des couleurs plus discrètes : Le corps est vert-jaune, le bec gris clair.

Chez les tisserins, la couleur de l'iris varie selon l'âge et le sexe. En général, celui des mâles est plus coloré que celui des femelles ou des jeunes. Les yeux, très latéraux, ouvrent à l'oiseau un large champ de vision binoculaire, indispensable à la recherche de nourriture et à la surveillance des alentours. La vie en groupe et la cohésion sociale pallient l'inconvénient d'un angle mort à l'arrière de la tête.

Le tisserin gendarme possède un épais bec conique apte à briser les graines. Il recherche sa nourriture au sol ou dans des arbres. Par endroits, cette espèce est une nuisance, car ses bandes s’attaquent aux cultures ou, parfois, aux fleurs pour leur nectar.



Nidification, reproduction Ploceus cucullatus.

C'est le mâle qui construit le nid tissé avec des fibres végétales et une ouverture vers le bas. Il utilise des matériaux de couleur verte de préférence à tout autre, car ils sont plus aisés à tisser ou à plier ; ce sont des herbes fraîches et souples ou les fibres des longues feuilles de palmiers qu'il détache en se laissant pendre dans le vide. Le nid comprend une chambre principale reliée par un couloir d'accès situé vers le bas. Le nid est fabriqué généralement sur le haut de bambous.

Dès que le mâle a achevé la construction du nid, il essaie d'y attirer une femelle, c'est le moment de la parade.

La parade du tisserin consiste à s'accrocher sous son nid, face à l'ouverture et à battre vigoureusement des ailes en émettant des cris très particuliers. Si la femelle est attirée par cette parade, elle entre alors dans le nid pour le visiter. Si le nid est refusé, il devient de moins en moins attrayant et finit par sécher, passant de la couleur verte des végétaux à la couleur paille. En règle générale, après une semaine, le nid perd tout attrait, le mâle l'abandonne alors ou le détruit.

Les sites de nidifications réunissent plusieurs nids et sont très bruyants. La femelle pond 2 à 3 oeufs. L’incubation des œufs et l’élevage des jeunes reviennent à la femelle. Les œufs blancs, bleu pâle ou vert pâle sont couvés environ deux semaines. Les jeunes s’envolent au bout de trois semaines.



Alimentation Ploceus cucullatus.

Le Tisserin gendarme est essentiellement un granivore et attaque les cultures de l’île. Il se nourrit également à l’occasion de fruits. Il attrape par ailleurs des insectes pour nourrir ses jeunes.




Les oiseaux de La Réunion.

Classement par Famille et Nom scientifique.

                                                                          




Dernière mise à jour : Lundi 18 Décembre 2017   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2017

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Liens commerciaux.




Retrouvez La Réunion Mi aime a ou sur Google+