Tortue de La Réunion Tortue verte ou franche et tortue imbriquée.

Tortue de La Réunion.

Tortue verte ou franche, Chelonia mydas et tortue imbriquée, Eretmochelys imbricata.

Reptile de La Réunion.

Tortue île de La Réunion


Tortue île de La Réunion


Tortue île de La Réunion

Tortue de La Réunion.

- Nom commun : Tortue.
- Classe : Reptilia.
- Sous-classe : Chelonii.
- Ordre : Testudines.
- Sous-ordre : Cryptodira.
- Infra-ordre : Alethinophidia.
- Super-famille : Chelonioidea.
- Famille : Cheloniidae.



La tortue est une des plus anciennes créatures : 230 millions d'années, environ.



Tortue de La Réunion.

Récit du voyage de S.Castleton, fin mars 1613.

" Nos gens s'endormaient au crépuscule sous les filaos, où ils n'avaient qu'une incommodité : le grand nombre de tortues qui les venaient assaillir de tous cotés et qui passaient souvent par dessus eux...''.

Les plages du sud et de l'ouest de l'île de La Réunion étaient des lieux privilégiés pour les tortues marines.

La chasse excessive puis l'implantation des hommes en zone côtière imposèrent des réglementations limitant la chasse à la tortue. Dès 1709 le gouverneur J.B.Drouillard déclara ''Défendons aussi aux habitants de prendre plus de 2 tortues de mer par semaine.''

Mais d'autres menaces toutes aussi dangereuses, pesaient désormais sur les tortues. Les hommes en s'installant, ont emporté avec eux : cochons, chiens qui s'avèrent des prédateurs redoutables Quant aux rats, ils envahirent la Réunion vers 1675 ; il est probable qu'ils jouèrent également un rôle dans la régression des tortues, en s'attaquant aux œufs et aux jeunes tortues. Puis avec l'urbanisation du littoral, les tortues abandonnent progressivement les plages de l'île.

Aujourd'hui la présence de tortue est devenue exceptionnelle sur les plages de la Réunion. Saint-Leu, offre l'occasion de les découvrir, grâce au Centre d'Étude et de Découverte des Tortues Marines de la Réunion, Kélonia.

Le 19 octobre 2004, Exceptionnel ! La naissance d' une centaine de tortues sur une plage de l'île de La Réunion, cet évènement ne s'était plus produit à cet endroit depuis une bonne soixantaine d'années. 60 à 80 jours sont nécessaires avant de voir éclore des œufs de tortues.



La tortue verte ou franche, Chelonia mydas (Linnaeus, 1758).

Appelée en créole " torti d'mer " c’est une espèce herbivore. A la Réunion, elle se nourrit essentiellement d'algues rouges sur des fonds de 10 à 30 mètres. Cette tortue qui peut atteindre 250 kg et 1,20 m de long reste en apnée 30 à 40 minutes. Quand elle ne se nourrit pas, elle peut flotter en surface pour profiter des rayons du soleil. Les adultes sont brun clair et les juvéniles brun rouge.



La tortue imbriquée, Eretmochelys imbricata (Linnaeus, 1766).

Appelée " torti caret " à la Réunion elle est plus discrète. Mesurant moins d'1 mètre pour 70 kilos, elle se nourrit sur le tombant des récifs d'éponges et de coraux mous. Elle se reconnaît à son bec pointu, au bord de sa carapace dentelée et à sa couleur brun sombre et jaune.



Milieu.

La tortue de mer est un type de tortue vivant la majeure partie de sa vie dans la haute mer, allant sur la terre seulement pour pondre, après la fécondation effectuée en mer.



Accouplement.

Les accouplements ont lieu à proximité des sites de nidification ou lors de la migration (entre les sites d’alimentation et les sites de ponte) un ou deux mois avant le début de la ponte, les femelles s’accouplant avec un ou plusieurs mâles. Lors de l’accouplement, le mâle est accroché par ses deux griffes antérieures, (qui sont donc des caractères sexuels secondaires) à la carapace de la femelle.



Ponte.

Une tortue de mer femelle peut parcourir des milliers de kilomètres pour se rendre jusqu'à la plage où elle va pondre ses œufs (tous les deux à trois ans pour la tortue verte), généralement celle où elle est née.La tortue verte déposera jusqu’à 150 œufs de forme sphérique , soit 5 à 6 KG. Ils sont enrobés d’un mucus filant, tombant au fil des contractions rythmiques par 1 ,2,3 ou 4. En trente minutes, la ponte est terminée. Elle rebouche ensuite son nid délicatement avant de brouiller l’aire de ponte grâce à ses membres antérieurs. Elle retourne ensuite à la mer en s’accordant des pauses respiratoires. Attention aux obstacles imprévisibles comme des branches, des rochers qui sont des pièges mortelles pour nos reptiles, terrestres le temps d’une nuit. Pendant la saison de ponte chaque femelle est susceptible de revenir de 3 fois en moyenne à terre.



Naissance.

Il faudra environ 8 semaines après la ponte pour que les petites tortues sortent du nid. C’est la température extérieure qui est à l’origine de ce que l’on appelle l’émergence. Tant que celle-ci est trop forte, les petites tortues resteront enfouies, dès que celle-ci baisse, les petites tortues sortent pour rejoindre la mer. La température est un facteur qui va intervenir dès la ponte en influençant aussi bien sur la durée d’incubation que sur le sexe des individus. C’est en début d’embryologie que se situe la période thermosensible qui donnera des individus mâles ou femelles. Au dessus de 27°C, les œufs donneront une majorité de femelles. En dessous de cette température, il ne naîtra que des individus mâles. A noter que les tortues vertes reviennent pondre sur le site sur lequel elles sont nées.



Croissance.

Leur croissance est particulièrement lente, il faut plusieurs dizaines d’années pour atteindre la maturité sexuelle (vers 15 ans).



Nourriture.

Elles commencent leur vie en se nourrissant de zooplacton ( larves de mollusques , de crustacés, de poissons, méduses…et quelques algues ). A ce régime omnivore succèdera une alimentation à base d’algues et d’herbes marines quand la taille avoisine les 35 cm. Capables de réaliser des apnées de trois heures, elles descendent parfois jusqu’à plus de 50 mètres de profondeur pour se nourrir.



Protection.

Les tortues marines sont protégées, elles sont en annexe I de la CITES (Convention de Washington) et sur la liste rouge de l'IUCN. Par des gestes simples vous pouvez participer à leur préservation. Ne jetez plus vos déchets en mer. Les bouchons et sacs plastiques qu'elles avalent en les confondant avec des algues sont souvent la cause de mortalité.



Kélonia.

Kélonia Saint-Leu La Réunion. Un centre d'études et de découverte des tortues marines flambant neuf, il remplace la ferme corail.

- 5 500 m2 de parc et d'intérieur pour les tortues marines.
- Plusieurs bassins, dont deux de 1 500 m3.
- Soixante tortues vertes et imbriquées forment le pensionnat animalier.

Une visite de kélonia s'impose pour les amoureux de la nature. Kélonia Saint-Leu La Réunion.




Les reptiles de La Réunion.

Classement par Famille et Nom scientifique.

                        




Dernière mise à jour : Lundi 23 Octobre 2017   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2017

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Liens commerciaux.




Retrouvez La Réunion Mi aime a ou sur Google+