Frédéric Champierre de Villeneuve, né à Saint-Benoît La Réunion, homme politique, député de La Réunion.

Frédéric Champierre de Villeneuve.

- Nom : Frédéric Champierre de Villeneuve.
- Naissance : 29 avril 1905, Saint-Benoît La Réunion.
- Décès : 27 octobre 1996 à Bayonne.
- Fonction :
- Lieutenant-colonel.
- Député de La Réunion.
- Conseiller général de Saint-Benoît.


Frédéric Champierre de Villeneuve est né le 29 avril 1905 à Saint-Benoît La Réunion. La famille de Villeneuve est présente à La Réunion depuis le début du XVIIIème siècle. Elle fait partie de cette élite coloniale, qui dirige l’économie de l’île, grande famille de l'industrie sucrière.

Député Frédéric de Villeneuve

Frédéric Champierre de Villeneuve est scolarisé dans son île où il passe son baccalauréat ès-sciences au Lycée Leconte de Lisle de Saint-Denis de La Réunion.

Comme beaucoup de jeunes réunionnais Frédéric de Villeneuve part en métropole pour poursuivre ses études. Il est élève de l’école spéciale militaire Saint-Cyr promotion 1928.

26 décembre 1930, à Albi, il se marie avec Mademoiselle Raymonde de Saint-Julien; ils auront sept enfants.

Frédéric Champierre de Villeneuve fait une carrière militaire marquée par des missions en tant que légionnaire au premier régiment étranger de cavalerie en Tunisie et au Maroc. Il part avec sa famille à Casablanca.

En 1943, il rejoint de Lattre de Tassigny. Il est successivement présent dans la campagne d’Afrique du Nord avec le premier régiment étranger de cavalerie, puis en Alsace avec la 5ème division blindée.

Il reçoit la Croix de guerre 1939 - 1945. Il fait partie de l’armée d’occupation en Allemagne. De 1945 à 1947, il est à l’école des cadres de l’armée à Audinac et à Strasbourg où il commande l’école.

25 mai 1946, Alexis de Villeneuve son frère, leader de la droite réunionnaise est assassiné pendant la campagne électorale des législatives de juin 1946. L’assassinat de son frère, change son itinéraire personnel. Il démissionne de l’armée avec le grade de lieutenant-colonel, et rejoint son île natale.

Frédéric Champierre de Villeneuve entre dans la vie politique réunionnaise avec l’objectif premier de prolonger le combat de son frère contre le PCF. Alors que le RPF s’implante dans l’île sous l’égide de Jean Chatel, puis de Jules Olivier et de Raphaël Babet, il demeure en retrait du mouvement gaulliste.

Lors des législatives de 1951, quand la droite réunionnaise se divise et présente quatre listes, il fait le choix d’un regroupement avec Clément Valère et Joseph Vallon-Hoarau. Leur liste d’action agricole, économique et sociale s’oppose au rassemblement communiste de Raymond Vergès et Léon de Lepervanche. Elle subit la concurrence de la liste conduite par Raphaël Babet et Georges Repiquet.

Sa profession de foi conjugue les deux grandes priorités de son action politique : " faire régner une plus grande justice sociale et battre le communisme sur son propre terrain... défendre la prospérité de notre île natale et la grandeur de la France ".

Le 17 juin 1951, sa liste, arrivée en troisième position, réunit 22% des exprimés. Avec Raymond Vergès et Raphaël Babet, il est élu député de La Réunion. Résultats élections législatives 1951 à La Réunion.

Marcel de Villeneuve siège au sein du groupe Centre républicain d’action paysanne et sociale et des démocrates indépendants ( CRAPSDI ). Il est membre de la Commission de la défense nationale, de la Commission des territoires d’outre-mer. Il est très présent sur les questions touchant l’armée et la défense nationale.

Dans le contexte du sous-développement et de l’accumulation des retards structurels de l’île de La Réunion, il intervient sur plusieurs dossiers réunionnais : situation des anciens combattants, aides aux vieux travailleurs, campagnes sucrières, réseau routier, développement du Tourisme.

En 1956, lors des législatives partielles, il se retrouve en seconde position sur la Liste du Rassemblement des Gauches Républicaines conduite par Raphaël Babet. La campagne traduit la déception de l’électorat après dix années d’une départementalisation, qui ne se réalise toujours pas. La liste communiste remporte deux sièges : Raymond Mondon, Paul Vergès. Marcel de Villeneuve est battu. Il se replie sur son mandat de conseiller général de Saint-Benoît.

Novembre 1958. Les premiers scrutins législatifs de la Vème République signent son retour à l’Assemblée nationale. Candidat sous l’étiquette Indépendant national dans la première circonscription, il a pour suppléant son beau-frère, le docteur Pierre Lagourgue. Dès le premier tour, il devance son adversaire de droite Marcel Vauthier et l’emporte nettement au second tour sur le candidat communiste Paul Vergès.

Novembre 1962, il est battu lors d’une élection législative marquée par d’importantes fraudes et violences. Le scrutin est annulé par le Conseil constitutionnel en janvier 1963. L’élection partielle de mai 1963 voit la venue de Michel Debré, qui est élu député de la première circonscription. Marcel de Villeneuve s’efface, et laisse sa succession à l’ancien premier ministre. Il se retire définitivement la vie politique réunionnaise.

Officier de la légion d’honneur, l’ancien lieutenant-colonel de cavalerie à la retraite s’installe dans le sud-ouest de la France Arlens dans le Gers. Sans reprendre un engagement personnel et se présenter à une consultation électorale, il continue de participer à la vie politique et sociale.

Frédéric Champierre de Villeneuve meurt le 27 octobre 1996 à Bayonne.



Haut de page


Liens commerciaux.


Dernière mise à jour : Dimanche 21 Juillet 2019   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2019

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Booking.com




Hotels île Maurice.

Hébergements à Rodrigues.

Annuaire La Réunion

Hotel La Réunion.

Gîte La Réunion.

Location voiture La Réunion.

Immobilier La Réunion.

Musée La Réunion.

Canyoning La Réunion.

Plongée La Réunion.

Loisir activité La Réunion.

Parapente La Réunion.

Commerce La Réunion.

Restaurant La Réunion.