Fruit à pain Arbre à pain. Fruit de La Réunion. Famille Moraceae - Moracées.

Artocarpus altilis (Parkinson) Fosberg.

Fruit à Pain ou Arbre à pain.

Fruit de La Réunion.

Fruit à Pain et Arbre à pain.


Fleur du Fruit à Pain ou Arbre à pain.


Feuille : Fruit à Pain ou Arbre à pain.


Artocarpus altilis (Parkinson) Fosberg. Fruits.


Artocarpus altilis (Parkinson) Fosberg.


Artocarpus altilis (Parkinson) Fosberg.

Artocarpus altilis (Parkinson) Fosberg.

Fruit à Pain ou Arbre à pain.

- Nom : Arbre à Pain.
- Non à La Réunion : Fruit à Pain.
- Autre nom : Châtaigner de Malabar.
- Nom anglais : Breadfruit.
- Nom scientifique : Artocarpus altilis (Parkinson) Fosberg.
- Synonyme :
- Artocarpus communis J.R. Forst. et G. Forst.
- Artocarpus incisus (Thunb.) L. f.
- Radermachia incisa Thunb.
- Sitodium altile Parkinson.
- Ordre : Rosales.
- Famille : Moraceae - Moracées.
- Genre : Artocarpus J.R. Forst. et G. Forst.
- Origine : Polynésie, Indonésie.



Artocarpus altilis (Parkinson) Fosberg., appartient à la famille des Moraceae et au genre Artocarpus qui comprend une soixantaine d'espèces.



Origine, répartition Artocarpus altilis.

L'arbre à pain fut découvert en 1770 par Philibert Commerson et Pierre Sonnerat dans l'île de Tonga-Tabou (îles des Amis, Pacifique) (Rivals 1960). Artocarpus altilis (Parkinson) Fosberg., est d'origine complexe associant l'Asie tropicale : Indonésie, Papouasie Nouvelle-Guinée pour certaines vriétés, mais aussi la Micronésie pour d'autres variétés. L'arbre à pain est largement cultivé dans de nombreuses régions tropicales.



Artocarpus altilis à La Réunion.

C'est Joseph Hubert de Montfleury qui introduit à Bourbon ( île de La Réunion ) en 1794 l'Arbre à pain. Il fut planté d'abord à La Rivière des Marsouins à Saint-Benoît. Artocarpus altilis est nommé à La Réunion Fruit à pain.

Artocarpus altilis (Parkinson) Fosberg se décline à La Réunion en deux variétés :
- Artocarpus altilis (Parkinson) Fosberg var. non-seminiferus (Duss) Fournet. Arbre à pain.
- Artocarpus altilis (Parkinson) Fosberg var. seminiferus (Duss) Fournet. Le Rimier. Le fruit est appelé : Rima.



Description Artocarpus altilis.

L'arbre à pain est un arbre fruitier, son nom désigne à la fois l'arbre et son fruit.

Il peut atteindre une hauteur de 20 mètres Son tronc peut être volumineux, ses rameaux flexibles et cassants sont étalés horizontalement. Toutes les parties de l’arbre contiennent du latex.

Les feuilles groupées sont grandes, profondément découpées en quatre ou cinq lobes. La marge des feuilles est lisse, elles sont de couleur vert foncé brillant sur le haut avec des veines vertes ou jaunes et des poils sur la face inférieure.

L'arbre à pain est monoïque, les fleurs mâles et femelles apparaissent sur le même arbre. Il y a souvent fécondation croisée mais la fertilisation n’est pas nécessaire pour la fructification.

Les fleurs mâles sont de couleur marrons, elles sont en forme de massue, de 5 cm de diamètre et jusqu’à 40 cm de long.

Les femelles sont situées à l'aisselle des feuilles terminales elles donnent le fruit. L’inflorescence femelle est constituée de millier de petites fleurs sur un centre spongieux.

Le fruit à pain est un très gros fruit ovale à peau verte bosselée, utilisé comme un légume. Sa pulpe crème dont le goût rappelle celui de la pomme de terre est blanche, fibreuse et riche en amidon. Le fruit de l'arbre à pain peut être grillé, frit, bouilli ou réduit en purée pour remplacer les pommes de terre. Son contenu en hydrates de carbone est élevé, vitamines A, B, C... Le fruit est un syncarpe globuleux ou plus ou moins oblong de 15 à 30 cm de diamètre couvert de mamelons coniques ou à surface simplement auréolée dans les formes sans graines.



Utilisation Artocarpus altilis à La Réunion.

Le fruit à pain est consommé à La Réunion en légume à la façon de la pomme de terre, en dessert gâteau de fruit à pain ou beignet.

Le fruit à pain est appelé en créole l'assoutireur car le créole trouve là un repas vite fait.

On consomme le fruit à pain lorsqu'il est mûr, c'est-à-dire lorsque la sève laiteuse blanche vient à la surface et coule sur l'extérieur. Le fruit est encore dur et vert.

Si on laisse le fruit mûrir, une partie de l'amidon qu'il contient se transforme en sucre. Il a alors une saveur sucrée et doit être utilisé lorsqu'il est tendre, mais sans attendre qu'il pourrisse.

Aujourd'hui, on peut toujours employer les méthodes de cuisson traditionnelles mais on peut également rôtir le fruit au four, le cuire à l'étuvée ou le faire frire. Dans les deux premiers cas, on pique la peau du fruit à la fourchette avant la cuisson pour qu'il n'éclate pas. Cuire à four modéré (180 degrés) environ une heure et demie, jusqu'à ce que le fruit soit tendre. Pour la cuisson a l'étuvée ou à l'eau bouillante, peler d'abord le fruit. Dans certaines recettes, on peut remplacer la farine de blé par du fruit à pain mur râpé.



Multiplication Artocarpus altilis.

Artocarpus altilis se multiplie par semis pour les variétés à graines, bouturage de racine en pot ou plantation de rejets pour les variétés sans graines.



Culture, entretien Artocarpus altilis.

L'arbre à pain aime une situation lumineuse à mi-ombragée, les températures élevées, ses besoins en eau sont élevés. Un arbre à pain produit de 50 à 200 fruits par arbre et par an.



Recettes de cuisine à base de Fruit à pain :

Chips de fruit à pain ::  Confiture : Fruit à pain ::  Frites de fruit à pain ::  Fruit à pain à la morue ::  Hachis parmentier de fruit à pain ::  Purée de Fruit à pain ::  Rhum arrangé Fruit à pain vanille ::  Tarte de farine de fruit à pain à l'ananas :: 




Espèces de la famille des Moraceae présentes à La Réunion.

                                                  




Liens commerciaux.


Dernière mise à jour : Mardi 25 Juillet 2017   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2017

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Mi-aime-a-ou.com ne peut prendre aucune responsabilité concernant les effets nocifs de l'utilisation des plantes. Sollicitez toujours l'avis d'un professionnel avant d'utiliser une plante médicinale.




Retrouvez La Réunion Mi aime a ou sur Google+



Les dernières pages ajoutées :


Caesalpinia sappan L

Caesalpinia sappan L

Hibiscus ovalifolius (Forssk.) Vahl

Hibiscus ovalifolius (Forssk.) Vahl

Ficus microcarpa L. f

Ficus microcarpa L. f

Clerodendrum quadriloculare (Blanco) Merr

Clerodendrum quadriloculare (Blanco) Merr

Claoxylon parviflorum A. Juss

Claoxylon parviflorum A. Juss