Gabriel Macé, né à Saint-Denis La Réunion, Homme politique, député de La Réunion, maire de Saint-Denis.

Gabriel Macé.

- Nom : Gabriel Macé.
- Date de naissance : 1 juin 1906 à Saint-Denis La Réunion.
- Date de décès : 12 février 1968.
- Fonction(s) :
- Notaire.
- Maire de Saint-Denis La Réunion.
- Conseiller général de Saint-Denis.
- Vice-président du conseil général de La Réunion.
- Membre du Conseil économique et social.
- Président de l’Association des maires de La Réunion.
- Député de La Réunion.


Gabriel Macé est né le 1 juin 1906 à Saint-Denis La Réunion. Notaire de profession, marié et père de cinq enfants.

Gabriel Macé député de La Réunion

Gabriel Macé se présente aux élections municipales de mars 1959 à la mairie de Saint-Denis, il est opposé à Paul Vergès. Les élections se déroulent dans un climat de violence généralisée. Le 15 mars 1959 jour du scrutin, le jeune militant communiste de 17 ans Eliard Laude est tué et Antoine Baïkom reçoit un coup de fusil dans la poitrine, Paul Vergés est violemment frappé lors d'affrontements par les forces de l'ordre. Gabriel Macé est élu, il est le nouveau maire de Saint-Denis.

Conseiller général de Saint-Denis, vice-président du conseil général de La Réunion. Il est membre du Conseil économique et social en 1963 et 1966, et président de l’Association des maires de La Réunion.

Novembre 1962, Gabriel Macé ( Républicain Indépendant ) se présente aux législatives dans la première circonscription, encore une fois les élections se déroulent dans un climat particulièrement houleux. Macé est opposé au leader communiste Paul Vergès et à David Moreau ( UNR ). Bureaux de vote fermés, lignes téléphoniques coupés, irrégularités, il est évident que cette élection de la première circonscription va être invalidée.

Sont élus comme députés, dans la première circonscription Gabriel Macé, dans la deuxième circonscription Marcel Vauthier ( MRP ) et dans la troisième Marcel Cerneau ( Rassemblement démocratique ). Mais la fraude électorale est si flagrante que le Conseil Constitutionnel annule le 22 février 1963 les résultats de la première et de la deuxième circonscription.

Gabriel Macé ne se représente pas aux élections législatives partielles du 5 mai 1963, il laisse sa place dans la première circonscription à Michel Debré. Celui-ci est élu député de La Réunion avec 80.88 % des suffrages exprimés, 30 908 voix contre 7 365 pour Paul Vergès.

En 1966 Gabriel Macé perd l'élection à la présidence du conseil général au profit de Marcel Cerneau.

12 mars 1967, Gabriel Macé ( Union démocratique pour la V° République ) est élu député de La Réunion dans la deuxième circonscription.

Gabriel Macé décède pendant son mandat de député le 12 février 1968, il est remplacé par son suppléant Joseph Peyret-Forcade.



Haut de page


Liens commerciaux.


Dernière mise à jour : Jeudi 14 Novembre 2019   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2019

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Booking.com




Hotels île Maurice.

Hébergements à Rodrigues.

Annuaire La Réunion

Hotel La Réunion.

Gîte La Réunion.

Location voiture La Réunion.

Immobilier La Réunion.

Musée La Réunion.

Canyoning La Réunion.

Plongée La Réunion.

Loisir activité La Réunion.

Parapente La Réunion.

Commerce La Réunion.

Restaurant La Réunion.