Granmoun Lélé, Julien Philéas, chanteur né le 28 février 1930 à Saint-Benoît La Réunion.

Granmoun Lélé, Julien Philéas.

- Nom : Granmoun Lélé, Julien Philéas.
- Naissance : 28 février 1930 à Saint-Benoît La Réunion.
- Décés : 14 novembre 2004 La Réunion.
- Fonction(s) :
- Chanteur. Auteur-compositeur.


Granmoun Lélé son vrai nom Julien Philéas est né le 28 février 1930 à Saint-Benoît La Réunion.

Granmoun Lélé

Granmoun Lélé grandit à Saint-Benoît avec ses quatre frères et ses quatre soeurs, son père est Noir et Indien, sa mère est créole malgache. Initié très jeune aux rites tamouls par son père, et aux cérémonies malgaches par sa mère, Granmoun Lélé subit de multiples influences.

Adolescent, il travaille comme ouvrier-ajusteur dans une usine sucrière. Après sa semaine de travail, Granmoun Lélé chante dans les Kabars, ces lieux où, selon l’héritage malgache, les hommes et les femmes se réunissent pour danser au son des instruments traditionnels de l’île. Dans ces Kabars, l’on joue aussi du Maloya, cette musique héritée des ancêtres réduits en esclavage qui, depuis l’Afrique, amenèrent leurs percussions et leurs rythmes mystiques. Longtemps confinés dans les propriétés sucrières, le maloya ne se manifeste réellement dans l'île que la nuit de la fêt'caf, le 20 décembre. Le Maloya est interdit sur l’île par l’administration française à partir de 1956. Accaparé et porté par le parti Communiste Réunionnais, le maloya sera victime de la censure et des réactions hostiles d'une grande partie de la population, jusqu'à sa reconnaissance officiel en 1981.

Granmoun Lélé

Fidèle à la tradition, Granmoun Lélé joue un Maloya proche de celui des origines, basé sur les voix et les percussions. Une musique dont l'essence est spirituelle, où les esprits viennent danser entre les notes. En 1977, Julien Philéas alias Granmoun Lélé fonde son groupe dans lequel jouent sa femme, la plupart de ses enfants et divers membres de sa tribu.

Revendiquant haut et fort ses racines africaines, Granmoun Lélé a réalisé trois Cd de chants de transe vaudou et a fondé sa propre église. Pour les musicologues érudits, sa musique est un mélange traditionnel d'influences venues de Zanzibar, du Mozambique, de Somalie, de Madagascar voire parfois même du Congo ou du Cameroun. Mais elle est profondément et avant tout réunionnaise. Son talent l'a imposé d'emblée sur les scènes internationales.

En 1996, il est à l'affiche des vingt ans du grand festival Le Printemps de Bourges et a joué lors du prestigieux concert donné à Paris le 26 avril 1998 pour célébrer l'abolition de l'esclavage.

A La Réunion, Granmoun Lélé est une vraie star. Auteur-compositeur, il a écrit plus de 200 chansons.

Après trois années de lutte contre de graves problèmes rénaux, Granmoun s'éteint le 14 novembre 2004 à l'âge de soixante-quatorze ans. Deux jours plus tard, au rythme du maloya, plus de 2000 personnes ont suivis ses obsèques dans sa ville de Saint-Benoît.



Haut de page


Liens commerciaux.


Dernière mise à jour : Samedi 21 Septembre 2019   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2019

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Booking.com




Hotels île Maurice.

Hébergements à Rodrigues.

Annuaire La Réunion

Hotel La Réunion.

Gîte La Réunion.

Location voiture La Réunion.

Immobilier La Réunion.

Musée La Réunion.

Canyoning La Réunion.

Plongée La Réunion.

Loisir activité La Réunion.

Parapente La Réunion.

Commerce La Réunion.

Restaurant La Réunion.