Hélie Dioré de Périgny Gouverneur. Personnage célèbre de l'île de La Réunion

La Réunion
Cherchez une page sur le site
www.mi-aime-a-ou.com
 
Promo Séjour La Réunion   Navigation :: Accueil :: Histoire de La Réunion ::  Personnages célèbres de La Réunion :: 
    Recherche par :: Liste alphabétique :: Liste année de naissance
    Rubrique   :: Artiste :: Divers :: Écrivain :: Gouverneur :: Militaire ::  Politique :: Préfet :: Religion :: Scientifique
       

Retrouvez La Réunion Mi aime a ou sur Google+
 
 
 ITC Tropicar
 Location de voitures
 à La Réunion
 5 % de remise en ligne
  itctropicar.com
 
 Aide pour vos vacances
 Help-vacances
 Hôtels, gîtes, locations
 saisonnières, campings
 help-vacances.com
 
         

 

 

Hélie Dioré de Périgny.

Gouverneur du : 1 décembre 1725 au 28 mai 1727.

 

Gouverneur précédent :: Antoine Labbé dit Desforges Boucher :: Gouverneur suivant :: Pierre Benoît Dumas

 
     
 

Hélie Dioré de Périgny. Originaire de La Rochelle.

Hélie Dioré de Périgny commence sa carrière militaire au régiment de Vivian Saint-Christeau en 1704, avant de passer l'année suivante au régiment de Cayeux.

Il est nommé capitaine au régiment de la Tour, il est réformé le 1er décembre 1723, et se marie la même année, le 13 novembre à la Rochelle avec Henriette Juppin.

Hélie Dioré de Périgny arrive dans l'île en 1725 avec son épouse et son beau-frère Jacques Juppin de Fondaumière, qui lui sert de secrétaire, car le commandant Dioré est illettré. Pour paraître convenable dans sa nouvelle fonction, il a été fait chevalier de Saint-Luis en même temps que le gouverneur Desforges Boucher.

Dioré doit cette nomination au refus de Joseph de Beauvollier de Courchant renonçant à assumer pour la seconde fois le gouvernement de l'île. Dioré est chargé par la Compagnie des Indes d'enquêter sur les activités de son prédécesseur, Desforges-Boucher accusé par ses ennemis de faire du commerce pour son propre compte et du même coup de négliger les intérêts de la Compagnie.

Sous le gouvernement de Dioré, va commencer la crise du café, la chute des cours et l'arrivée sur le marché d'une production excédentaire, difficile à écouler.

En 1726, il n'y a que quelques employés de la Compagnie des Indes et des soldats à l'isle de France ( Maurice ) mais pas de colons. une présence somme toute symbolique.

On en parle à Bourbon, et à Dioré. Pour activer le peuplement de l'île sœur, le gouverneur et le Conseil Supérieur décident : "qu'il fallait en effet pourvoir le pays en femmes que l'on marierait aux soldats et aux ouvriers, afin de les exciter à demeurer dans l'île". De plus, l'île de France offre des atouts considérables aux nouveaux immigrants : des terres, l'exonération des droits de concessions, des semences et des facilités de remboursement sur 3 ans pour les esclaves et les outils.

 

 

Décoration ordre de Chevalier de Saint-Louis

Carte de l'Isle de France (Ile Maurice) par Rigobert Bonne en 1791

 

 
 

Création en 1726 du quartier de Saint-Luis dans le sud de l'île, Hélie Dioré nomme se quartier Saint-Louis en l'honneur du Roi de France Louis XV.

26 mars 1727, naissance de son fils Claude à Saint-Denis, celui-ci sera aussi gouverneur de Bourbon le 2 mai 1785. Hélie Dioré de Périgny aura sept enfants tous nés dans la colonie.

Mai 1727 Hélie Dioré de Périgny gouverneur de Bourbon prend la place du Chevalier de Nyon comme Gouverneur à l'lsle de France ( Maurice ). Sicre de Fontbrune le remplace, à Saint Denis, comme Gouverneur temporaire, jusqu'à l'arrivé du nouveau gouverneur Pierre Benoît Dumas.

Hélie Dioré de Périgny meurt en juillet 1741.

 

 

 
 
   
  Voir les infos rajoutées sur cette page      Compléter les informations de cette page
   
  La dernière information ou le dernier commentaire de cette page : 
   
  Pas de commentaire ajouté


 
  Liste des Gouverneurs de l'île de La Réunion
   
   Etienne Régnault
Jacques de la Heure Henry Hesse d'Orgeret
Germain de Fleurimont Bernardin de Quimper
Jean-Baptiste Drouillard Henry Habert de Vauboulon
Michel Firelin Directoire de Saint-Paul
Joseph Bastide Jacques de La Cour
Jean-Baptisite de Villers Michel François des Bordes de Charanville
Pierre Antoine Parat Henry de Justamond
Joseph de Beauvollier de Courchant Antoine Labbé dit Desforges Boucher
Hélie Dioré de Périgny Pierre Benoît Dumas
Mahé de La Bourdonnais Charles Lemery Dumont
Pierre André d'Héguerty Didier de Saint-Martin
Jean Baptiste Azéma Gérard Gaspard de Ballade
Joseph Brénier Bouvet de Lozier
François Jacques Bertin Martin Adrien Bellier
Guillaume Léonard de Bellecombe Jean Guillaume de Steinauer
François de Souillac Joseph Murinay Comte de Saint-Maurice
Alexandre François Chalvet Baron de Souville Claude Élie Dioré de Périgny
David Charpentier de Cossigny Dominique Prosper de Chermont
Jean Baptiste Vigoureux Comte Duplessis Pierre Alexandre Roubaud
Philippe Antoine Jacob de Cordemoy François Louis Magallon Comte de La Morlière
Nicolas Ernault de Rignac Baron des Bruslys Chrysostome Bruneteau de Sainte-Suzanne
Robert Townsend Farquhar Henry Sheehy Keating
Athanase Hyacinthe Bouvet de Lozier Hilaire Urbain de Lafitte du Courteil
Pierre Bernard Milius Louis Henri De Saulses de Freycinet
Achille Guy Marie de Cheffontaines Etienne Henry Duval d'Ailly
Jacques Philippe Cuvillier Anne Chrétien Louis de Hell
Charles Léon Joseph Bazoche Joseph Graëb
Sarda Garriga Marie Bon Ézéchiel Barolet de Puligny
Louis Isaac Pierre Hilaire Doret Hubert Delisle
Rodolphe Augustin Darricau Marie Jules Dupré
Louis Hyppolite de Lormel Pierre Aristide Faron
Pierre Etienne Cuinier Etienne Antoine Guillaume Richaud
Jean Baptiste Lougnon Aimé Louis Édouard Manès
Henri Éloi Danel Henri Charles Roberdeau
Laurent Marie Émile Beauchamp Paul Samary
Adrien Bonhoure Camille Lucien Xavier Guy
Philippe Émile Jullien François Pierre Rodier
Hubert Auguste Garbit Pierre Louis Alfred Duprat
Frédéric Estèbe Maurice Pierre Lapalud
Jules Vincent Victor Repiquet Alphonse Paul Albert Choteau
Léon Hippolyte Claudius Truitard Joseph Urbain Court
Pierre Émile Aubert André Capagorry