Hemidactylus parvimaculatus Deraniyagala, 1953 Hémidactyle à petites taches Faune de La Réunion famille Gekkonidae.

Hemidactylus parvimaculatus Deraniyagala, 1953.

Hémidactyle à petites taches.

Reptile de La Réunion.

Hemidactylus parvimaculatus Deraniyagala, 1953.

Hémidactyle à petites taches.

- Nom commun : Hémidactyle à petites taches.
- Nom à La Réunion : Margouillat des jardins.
- Nom scientifique : Hemidactylus parvimaculatus Deraniyagala, 1953.
- Synonyme :
- Hemidactylus brookii parvimaculatus Deraniyagala 1953.
- Hemidactylus brookii parvimaculatus - Ziesmann et al. 2007.
- Hemidactylus brookii parvimaculatus - Somaweera & Somaweera 2009.
- Hemidactylus parvimaculatus - Bauer et al. 2010.
- Hemidactylus parvimaculatus - Rösler & Glaw 2010.
- Classe : Reptilia.
- Sous-classe : Lepidosauria.
- Ordre : Squamata.
- Sous-ordre : Sauria.
- Infra-ordre : Gekkota.
- Famille : Gekkonidae Gray, 1825.
- Genre : Hemidactylus Oken, 1817
- Espèce : Hemidactylus parvimaculatus.
- Auteur : Paulus Edward Pieris Deraniyagala.
- Origine : Sri Lanka.



Hemidactylus parvimaculatus Deraniyagala appartient à la famille des Gekkonidae et au genre Hemidactylus qui comprend environ 111 espèces.



Origine, répartition Hemidactylus parvimaculatus.

Originaire du Sri Lanka Hemidactylus parvimaculatus est présent dans le sud de l’Inde au Kerala, dans l’archipel des Comores à Anjouan et à Mohéli, les Seychelles sur l’île de Desroches du groupe des îles Amirantes et dans les Mascareignes : La Réunion, Maurice et Rodrigues.



Genre Hemidactylus à La Réuion.

Le genre Hemidactylus est représenté à La Réunion par trois espèces introduites, Hemidactylus frenatus Duméril & Bibron, 1836, Hemidactylus parvimaculatus Deraniyagala, 1953 et Hemidactylus mercatorius Gray, 1842, espèce découverte dans l’agglomération de Saint-Pierre, observée pour la première fois le 6 avril 2010.



Hemidactylus parvimaculatus à La Réuion.

Hemidactylus parvimaculatus a pu être introduit dès le début du 18e siècle à La Réunion, mais il a pu ne pas être signalé ou identifié durant de nombreuses années. L’introduction de l’espèce dans les Mascareignes par voie commerciale, depuis le sud de l’Inde ou le Sri Lanka, est suggérée par Bauer et al. (2010a). En effet, au début du 18e siècle, un important commerce de marchandises a eu lieu entre l’Europe et l’Inde, faisant parfois escale ou aux Mascareignes. Les origines et les destinations des marchandises étaient variées et comprenaient des comptoirs commerciaux localisés au sud de l’Inde, notamment à Pondichéry et à Mahé, mais aussi au Sri Lanka alors nommé Ceylan.

De nombreuses confusions et erreurs de détermination concernant Hemidactylus parvimaculatus avaient été colportées à travers la bibliographie, ce n’est qu’en 2010, grâce aux études génétiques et morphologiques, que Bauer et al. (2010a, 2010b) et Rösler et Glaw (2010) montrent que l’hémidactyle à petites taches, Hemidactylus parvimaculatus Deraniyagala, 1953 est installé sur les trois îles des Mascareignes : La Réunion, l’île Maurice et Rodrigues.

À La Réunion, Hemidactylus parvimaculatus est un gecko nocturne anthropophile (qui vit au contact de l'homme ou dans les lieux qu'il fréquente) commun que l’on retrouve globalement entre 0 m et 1000 m d’altitude. Il a été observé depuis le niveau de la mer jusqu’à 1140 mètres d’altitude. De manière générale, Il montre une forte préférence pour les milieux secondarisés, secs et rocheux. Ainsi, on le rencontre fréquemment en milieu rupestre, dans les fissures des rochers ou sous les pierres, souvent dans les ravines asséchées ou en bord de mer. On peut aussi l’observer sur les murs intérieurs et extérieurs des habitations.



Description Hemidactylus parvimaculatus.

Hemidactylus parvimaculatus adulte mesure environ 10.5 cm de longueur, de couleur variable selon l'âge, gris-brun, son corps est recouvert de protubérances, 16 à 20 rangées longitudinales de tubercules carénés et coniques sur le dos, Coloration dorsale présentant de petites taches noires éparses.



Reproduction Hemidactylus parvimaculatus.

Comme la plupart des geckos, Hemidactylus parvimaculatus est ovipare, la femelle pond ses oeufs sur le sol, sous et dans les fissures de rochers, ou encore dans les interstices des murs d’habitations. Les oeufs possèdent une coquille calcaire et il semble qu’ils soient le plus souvent déposés par deux sans être soudés l’un à l’autre, ni au substrat. Ils sont plutôt ronds, très légèrement elliptiques et mesurent en moyenne 8,42 mm de long.



Régime alimentaire Hemidactylus parvimaculatus.

Hemidactylus parvimaculatus se nourrit essentiellement d’invertébrés qu’il trouve autour des sources lumineuses. Comme beaucoup d’autres geckos nocturnes, il se tient souvent près des lumières artificielles qui attirent un grand nombre de proies.



Nuisibilité Hemidactylus parvimaculatus à La Réunion.

Il est aujourd’hui difficile de statuer sur le caractère invasif de cette espèce sur l’île. Hemidactylus parvimaculatus n’est pas connu dans les milieux indigènes et aucune incidence sur la faune locale n’a été relevée à ce jour.

Source : Deso et al. (2013). Bulletin de la Société Herpétologique de France, 144 : 33-49. Hemidactylus parvimaculatus Deraniyagala, 1953 (Squamata : Gekkonidae) à La Réunion : écologie et répartition par Grégory DESO, Aaron BAUER, Jean-Michel PROBST & Mickaël SANCHEZ.



Espèces de la famille des Gekkonidae présentes à La Réunion.

- Gehyra mutilata (Wiegmann, 1835). Gecko mutilé, Margouillat blanc. Queue aplatie et le plus souvent pincée à la base. Coloration dorsale ponctuée de petites taches blanches. Commun dans les maisons.

- Hemidactylus frenatus Duméril & Bibron, 1836. Tjictjac, Gecko gris des maisons. 6 à 8 rangées longitudinales de tubercules légèrement carénés et peu visibles sur le dos. Coloration dorsale présentant des bandes longitudinales noires. Très commun dans les maisons et les jardins.

- Hemidactylus mercatorius Gray, 1842. Hémidactyle des palmiers. 14 à 16 rangées longitudinales de tubercules sur le dos. Coloration dorsale présentant des marques transversales noires en forme de « V ».

- Hemidactylus parvimaculatus Deraniyagala, 1953. Hémidactyle à petites taches. Margouillat des jardins. 16 à 20 rangées longitudinales de tubercules carénés et coniques sur le dos. Coloration dorsale présentant de petites taches noires éparses. Commun dans les jardins.

- Hemiphyllodactylus typus Bleeker, 1860. Gecko arboricole grêle. Corps allongé. Coloration ventrale de la queue jaune-orangé.

- Nactus soniae Arnold & Bour, 2008. Nactus de Sonia, Gecko nocturne de Bourbon, espèce endémique de La Réunion Espèce éteinte. Une petite Nactus, estimée à partir des os disponibles soit environ 45 mm du nez au cloaque. Nommé d'après Sonia Ribes-Beaudemoulin, conservateur du Muséum d'Histoire Naturelle, Saint-Denis, La Réunion.



Les geckos verts.

- Phelsuma astriata (Tornier, 1901). Gecko vert des Seychelles, espèce exotique.

- Phelsuma borbonica Mertens, 1966. Phelsume de Bourbon. Gecko vert des Hauts. Gecko endémique de La Réunion.

- Phelsuma grandis Gray, 1870. Gecko vert à points rouges. Grand gecko vert malgache, espèce exotique envahissante.

- Phelsuma laticauda (Boettger, 1880). Gecko diurne poussière-d'or, Gecko vert à trois tâches rouges, espèce exotique envahissante.

- Phelsuma lineata Gray, 1842. Gecko vert à ligne noire, espèce exotique

- Phelsuma inexpectata Mertens, 1966. Lézard vert de Manapany. Espèce endémique de La Réunion.




Les reptiles de La Réunion.

Classement par Famille et Nom scientifique.

                        




Dernière mise à jour : Lundi 11 Décembre 2017   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2017

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Liens commerciaux.




Retrouvez La Réunion Mi aime a ou sur Google+