Heterochaenia rivalsii Badré et Cadet, Hétérochénie de Rivals, Espèce endémique de La Réunion, Famille : Campanulaceae - Campanulacées.

Heterochaenia rivalsii Badré et Cadet

Hétérochénie de Rivals

Espèce endémique de La Réunion.

- Nom commun : Hétérochénie de Rivals.
- Nom scientifique : Heterochaenia rivalsii Badré et Cadet.
- Ordre : Asterales.
- Famille : Campanulaceae - Campanulacées :: 3 espèces sur le site.
- Sous-famille : Campanuloideae.
- Genre : Heterochaenia DC. 1 espèce(s) dans le genre Heterochaenia
- Espèce : Heterochaenia rivalsii.
- Origine : Endémique La Réunion.


Heterochaenia rivalsii Badré et Cadet, appartient à la famille des Campanulaceae à la sous-famille des Campanuloideae et au genre Heterochaenia qui comprend 4 espèces endémiques de La Réunion.

Heterochaenia rivalsii Badré et Cadet.


Espèces du genre Heterochaenia :

Heterochaenia borbonica Badré et Cadet. Espèce endémique de La Réunion menacée d'extinction, récoltée pour la première fois en 1972 par le botaniste et écologiste réunionnais Thérésien Cadet. Espèce rarissime des forêts hygrophiles au vent de moyenne altitude, connue d'un petit nombre de populations à faible effectif. Heterochaenia borbonica Badré et Cadet se distingue essentiellement des autres espèces d'Heterochaenia par les feuilles non ciliolées à la base. La corolle de la fleur est bleue.

Heterochaenia ensifolia (Lam.) A. DC. Espèce endémique de La Réunion quasi menacée. Espèce polymorphe présente en forêt hygrophile-végétation éricoïde, Cilaos, Plaine des Chigots, Plaine des palmistes. Fleurs violacées, réfléchies à style exert et étamines aussi longues que le tube de la corolle, limbe foliaire denticulé ciliolé à la base.

Heterochaenia fragrans H. Thomas, Félicité et Adolphe. Espèce endémique de La Réunion gravement menacée d'extinction, découverte en octobre 2006 par H. Thomas, M. Félicité et P. Adolphe, présente à la Plaine des Chicots où elle ne paraît connue que d'une unique population d'une vingtaine d'individus adultes. Heterochaenia fragrans est remarquable par sa puissante odeur d'où son épithète spécifique de "fragrans", se différencie par le style non exsert et des étamines courtes.

Heterochaenia rivalsii Badré et Cadet. Espèce endémique de La Réunion quasi menacé. La couleur violacée, blanc veiné de violet, blanc-jaunâtre à jaune et la forme des fleurs sont variables.

Heterochaenia rivalsii Badré et Cadet.
Photos © François Duban.


Heterochaenia rivalsii à La Réunion :

Heterochaenia rivalsii est une espèce présente en végétation ericoïde d'altitude, très souvent à l'ombre du branle vert, Erica reunionensis E.G.H. Oliv., essentiellement inféodée aux corniches et parois des ravines et remparts de l'étage altimontain, dans les deux massifs du Piton des Neiges et du Piton de la Fournaise, elle est peu fréquente et peu abondante.


Description Heterochaenia rivalsii :

Heterochaenia rivalsii est une arbrisseau monocarpique, (Qualifie une plante qui ne fleurit et ne fructifie qu'une seule fois avant de mourir.) à latex abondant à tige toujours simple, haut de 1 à 2 m. La tige épaisse, cylindrique d'un diamètre de 1.8 à 5 cm est subéreuse, blanchâtre, couverte par les cicatrices foliaires en losange, très larges.

Les feuilles simples alternes-spiralées, sessiles sont groupées au sommet de la tige. Le limbe glabre est allongé, elliptique, à apex aigu, à base pétiolaire courte en forme de gouttière, à marge finement denticulée dans sa partie intermédiaire, et ciliolée dans le 1/4 inférieure. Les nervures secondaires sont très ascendantes, presque parallèles.

L'inflorescence terminale est formée de grappes groupées en une panicule, atteignant 40 à 60 cm de longueur, large de 15 à 40 cm. Les bractées de la base de l'inflorescence sont semblables au feuilles, celles du sommet plus petites et ciliolées à leur base uniquement. Les fleurs sont violacées à blanc jaunâtre, peu réfléchies. La fleur est portée par un court pédicelle d'environ 1 cm. Le calice est turbiné, à 5 lobes verts, longs d'environ 1 à 2 cm, triangulaires, libres, obliquement dressés, ciliolés dans le 1/3 inférieure. La corolle à pétales soudés en tube d'environ 1 cm de diamètre à la base et long de 2 à 3 cm se termine en lobes triangulaires, étalés ou faiblement révolutés. Les étamines sont nettement plus courtes que le tube de la corolle, carpelles à style plus long que les étamines mais ne dépassant pas le tube de la corolle, se terminant en 3 lobes stigmatiques charnus et incurvés.

Le fruit est une capsule contenant de nombreuses graines ellipsoïdes.


Protection Heterochaenia rivalsii :

Heterochaenia borbonica Badré et Cadet est protégé au titre de l'arrêté ministériel du 6 février 1987.


3 espèce(s) dans la famille des Campanulaceae - Campanulacées

1 espèce(s) dans le genre Heterochaenia

Haut de page


Liens commerciaux.


Dernière mise à jour : Mercredi 22 Mai 2019   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2019

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Mi-aime-a-ou.com ne peut prendre aucune responsabilité concernant les effets nocifs de l'utilisation des plantes. Sollicitez toujours l'avis d'un professionnel avant d'utiliser une plante médicinale.





Les dernières pages ajoutées :


Hypoestes phyllostachya Baker
Hypoestes phyllostachya Baker

Senecio tamoides DC
Senecio tamoides DC

Ravenea glauca Jum. & H.Perrier
Ravenea glauca Jum. & H.Perrier

Euphorbia marginata Pursh
Euphorbia marginata Pursh

Dypsis leptocheilos (Hodel) Beentje & J.Dransf
Dypsis leptocheilos (Hodel) Beentje & J.Dransf

Dictyosperma album var. conjugatum HE. Moore & L.J.Guého
Dictyosperma album var. conjugatum HE. Moore & L.J.Guého