Hibiscus surattensis L, Oseille malabare, Espèce adventice et envahissante de La Réunion, Famille : Malvaceae - Malvacées.

Hibiscus surattensis L

Oseille malabare

Espèce adventice et envahissante de La Réunion.

- Nom à La Réunion : Oseille malabare.
- Nom scientifique : Hibiscus surattensis L.
- Synonymes :
- Abelmoschus rostellatus Walp.
- Furcaria surattensis Kostel.
- Hibiscus aculeatus G.Don.
- Hibiscus appendiculatus Stokes.
- Hibiscus involucratus Salisb.
- Ordre : Malvales.
- Famille : Malvaceae - Malvacées :: 50 espèces sur le site.
- Sous-famille : Malvoideae.
- Tribu : Hibisceae.
- Genre : Hibiscus L. 10 espèce(s) dans le genre Hibiscus
- Espèce : Hibiscus surattensis.
- Origine : Inde.



Hibiscus surattensis L.


Hibiscus surattensis L. Oseille malabare.


Hibiscus surattensis L. Fleur.


Hibiscus surattensis L appartient à la famille des Malvaceae et au genre Hibiscus qui comprend de 200 à 300 espèces, le nombre d’espèces estimé varie car les opinions divergent quant à l’inclusion de plusieurs groupes d’espèces apparentés au sein du genre. Les espèces du genre Hibiscus sont natives des régions tropicales et subtropicales, et nombre d’entre elles sont cultivées comme plantes ornementales.


Origine, distribution Hibiscus surattensis :

Hibiscus surattensis L est une espèce originaire de l’Inde, introduite et naturalisée dans de nombreuses régions tropicales, notamment en Afrique tropicale dont les îles de l’océan Indien : Comores, Madagascar, île Maurice, La Réunion, les Seychelles, en Asie tropicale et en Amérique tropicale.


Hibiscus surattensis à La Réunion :

Hibiscus surattensis est une espèce sténonaturalisée à La Réunion où elle porte le nom vernaculaire de Oseille malabare (Oseille malbar. Oseille malabar). Cette plante annuelle assez commune est présente principalement dans le Nord et l'Est de l'île, dans les zones humides et à basse altitude. Elle est plus rare dans l'Ouest et le Sud où elle se développe dans les terres irriguées.


Nuisibilité de Hibiscus surattensis :

Hibiscus surattensis est un adventice, une mauvaise herbe des cultures de canne à sucre où elle peut étouffer la culture en grimpant dans les cannes. Hibiscus surattensis est inscrit dans la liste des espèces envahissantes de La Réunion, niveau 3 sur 5 : Taxon envahissant seulement en milieux anthropisés ou perturbés.


Description de Hibiscus surattensis :

Hibiscus surattensis se développe à partir d'une racine en pivot. Cette plante herbacée annuelle à un port prostré ou grimpant, en effet sa tige flexible peut être lianescente, s'enroulant sur les supports voisins.

La tige cylindrique, pleine, finement pubescente se ramifie au niveau de l’insertion des feuilles, elle est grêle de couleur verte et violette, munie d’épines rétrorses, courbes et acérées.

Les feuilles simples sont alternes et longuement pétiolées. Le pétiole verdâtre rougeâtre, d'environ 10 cm de long est épineux et pubescent, muni à sa base de stipules ovales, auriculées, amplexicaules, longues de 1 à 1,5 cm. Le limbe est de forme très variable. Limbe entier de forme largement ovale, à base cordée, présentant rapidement 3 angles larges ou limbe faiblement à profondément 3 – 5 palmatilobé, atteignant 10 cm × 10 cm, bord denté en scie. Le limbe est finement pubérulent sur les deux faces, sa nervation est palmée, les nervures sur la face inférieure portent des épines rétrorses acérées.

Inflorescence solitaire à l'aisselle des feuilles. La fleur bisexuée, régulière est portée par un pédoncule long de 6 à 8 cm articulé et épineux. L'épicalice la deuxième enveloppe de sépales, située sous le calice est formé de 10 à 12 lobes de forme spatulée, longs de 1,5 à 2 cm, portant une ligule dressée à angle droit, linéaire, longue de 5 à 10 mm, munies de soies raides. Le calice est en coupe atteignant 2,5 cm de long, profondément divisé en 5 lobes triangulaires aigus, coriaces, à soies raides sur la marge et la nervure médiane, accrescent, plus ou moins teintés de pourpre. La corolle jaune à centre pourpre sombre, large d'environ 8 cm est formée de 5 pétales libres de forme largement obovale. Colonne staminale longue d’environ 2 cm, avec de nombreuses anthères échelonnées, globuleuses, jaunes, portées par des filets rouges et à l’extrémité se trouve un style jaune qui se divise en 5 stigmates globuleux rouges et très poilus.

Le fruit est une capsule ovoïde à globuleuse, entourée du calice persistant, atteignant 1,5 cm de long, densément pubescente, contenant de nombreuses graines.

Graines réniformes, d’environ 3 mm × 2 mm.

Hibiscus surattensis se multiplie par graines.


Utilisation Hibiscus surattensis :

En Afrique et Asie les feuilles d'Hibiscus surattensis sont couramment utilisées comme herbe potagère, consommées crues en salade.

Hibiscus surattensis L.

Hibiscus surattensis L. Oseille malabare.

Hibiscus surattensis L. Fleur.


50 espèce(s) dans la famille des Malvaceae - Malvacées

10 espèce(s) dans le genre Hibiscus

Haut de page


Liens commerciaux.


Dernière mise à jour : Mardi 22 Octobre 2019   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2019

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Mi-aime-a-ou.com ne peut prendre aucune responsabilité concernant les effets nocifs de l'utilisation des plantes. Sollicitez toujours l'avis d'un professionnel avant d'utiliser une plante médicinale.





Les dernières pages ajoutées :


Impatiens niamniamensis Gilg
Impatiens niamniamensis Gilg

Ruellia devosiana Jacob-Makoy ex E.Morren
Ruellia devosiana Jacob-Makoy ex E.Morren

Melicope borbonica (Bory) T.G.Hartley
Melicope borbonica (Bory) T.G.Hartley

Flueggea virosa (Roxb. ex Willd.) Royle
Flueggea virosa (Roxb. ex Willd.) Royle

Ficus pumila L
Ficus pumila L

Hypoestes phyllostachya Baker
Hypoestes phyllostachya Baker