Histoire des 24 communes de La Réunion, Page N° 1.


Histoire des 24 communes de La Réunion.

24 résultat(s) - 1 pages - Page N° 1.



Histoire : Bras-Panon La Réunion

Histoire : Bras-Panon La Réunion

Histoire de Bras-Panon, création de la commune le 24 février 1882. Compris entre les rivières des Roches et du Mât, au pied des remparts de Salazie, le territoire de Bras-Panon est occupé dès la fin du XVII siècle par la famille Panon à Libéria, leur propriété. Au XVIII siècle, avec la culture du café, les premières concessions sont accordées et le territoire fait partie de la paroisse de Sainte-Suzanne. Par décret du président de la République, Bras-Panon est érigé en commune le 24 février 1882, avec pour premier maire Antoine Rivière de Chazalon.


Histoire : Cilaos

Histoire : Cilaos

Histoire de Cilaos. Section administrative de Saint-Louis, Cilaos devient commune le 15 mars 1965. Le premier maire de la commune de Cilaos est Irénée Accot.


Histoire : Entre-Deux

Histoire : Entre-Deux

Histoire de L'Entre-Deux, création de la commune 1882. L'Entre-Deux, après avoir fait partie du Quartier, puis de la Commune de Saint-Pierre, devint commune indépendante en 1882. Corneille Hoarau, adjoint spécial devint maire.


Histoire : Étang-Salé

Histoire : Étang-Salé

Histoire de l'Étang-Salé à La Réunion. Les premiers concessionnaires furent les Cadet, en 1719, à la Ravine Sèche. Seules les hautes terres sont cultivées en café, dès la colonisation du Sud, car les sables du littoral, alors non fixés, étaient un véritable fléau. Le vent les soulevait sans cesse et les terres avoisinantes restaient stériles. Bory de Saint-Vincent, le premier, proposait de les fixer avec des patates à Durand, Ipomoea pes-caprae, plante qui pousse très bien sur les sables et que l'on peut voir sur toute la côte. Vers 1873, un certain Robert, Landais d'origine, essaya de fixer le sable et les dunes avec des Filaos. En 1874, toute l'étendue des sables fut achetée par la colonie, il y eut une opération d'expropriation pour cause d'intérêt public sur les pas géométriques où les gens établis.


Histoire : La Plaine des Palmistes

Histoire : La Plaine des Palmistes

Histoire de La Plaine des Palmistes, création de la commune 1899. En 1851, l'Administration délivre des concessions afin de faire des cultures vivrières. Un petit village faisant partie de Saint-Benoît s'installe autour du premier chemin qui, partant du Pont Payet aboutissait en cul de sac au pied de la Grande Montée, il longeait le rempart, passant au pied de la cascade Biberon, jusqu'à La Petite Plaine.


Histoire : La Possession

Histoire : La Possession

Histoire La Possession, création de la commune 1890. Le quartier est colonisé dès 1675 par Jean Marquet, dont une ravine porte aujourd'hui le nom. Les premières concessions datent de 1699, un des premiers occupants et Texer de Mota, un Portugais venu des Indes, dont le nom est rapidement francisé en Técher. Il cultive la canne à sucre sur un immense territoire allant de la Ravine à Marquet à la Ravine à Malheur, soit une grande partie du territoire actuel de la commune. Il s'installa au bord de la mer et sa maison était éloigné de 10 km à la ronde de toute autre habitation. Il devint coutume de s'arrêter chez Técher quand on allait ou venait de Saint-Denis en pirogue. Il en profite et ouvre la première auberge de l'île.


Histoire : Le Port

Histoire : Le Port

Histoire du Port, création de la commune en 1895. En 1895 La pointe des Galets qui appartient à la commune de La Possession devient la commune du port, la population est alors de 2 000 âmes....


Histoire : Le Tampon

Histoire : Le Tampon

Histoire du Tampon, création de la commune le 17 mai 1925. A la Révolution arriva à Bourbon, un personnage auquel l'histoire du Sud est liée, le Comte Gabriel Le Coat de Kervèguen. Noble et ruiné, Il s'installa vers 1830 au Tampon, dans une région à peine peuplée et se met à acheter toutes les terres de la région. Il commence par les pentes de Saint-Louis, du Gol et surtout à la Rivière et au Ruisseau, puis il revient vers les hauts de Saint-Pierre, en achetant les terres entre la Rivière d'Abord et celle des Roches puis vers la Ravine Blanche et tout le Bras Pontho de l'autre côté de la Rivière d'Abord, il achète tout le petit Tampon et le Grand Tampon, Bérive et Montvert vers 1836.


Histoire : Les Avirons

Histoire : Les Avirons

La région des Avirons commence à se peupler vers 1719, les premiers colons s'installent près de la ravine Sèche, lorsque Desforges-Boucher, garde-magasin de la Compagnie des Indes, obtient la concession du Gol. Jusqu'en 1894, les Avirons est une section administrative de Saint-Louis. Le 8 janvier 1894, en application de la loi du 11 juin 1893, le village des Avirons est érigé en commune distincte.


Histoire : Petite-île

Histoire : Petite-île

Histoire de Petite-île, création de la commune le 2 mai 1935. Petite-île se développe en même temps que Saint-Pierre et Saint-Joseph. Les colons ne ne s'établissent pas en bord de mer mais à l'intérieur des terres, d'une part afin de ne pas empiété sur les cinquante pas de la Compagnie, d'autre part afin de se protéger des cyclones, qui touchent davantage la côte, comme ceux de 1718 et 1722 qui avaient ravagé Saint-Paul. 2 mars 1935, par décret, promulgué le 29 mars 1935 dans le bulletin officiel de l'île de La Réunion, Petite-Île est affranchie de la tutelle de Saint-Pierre est devient une commune. La loi est signé par Albert Lebrun président de la République, et l'arrêté est appliqué par Alfred Choteau, gouverneur de l'île. Le 08 Mai 1935, Paul Arnaud est élu premier Maire de Petite-Ile.


Histoire : Saint-André La Réunion

Histoire : Saint-André La Réunion

Histoire de Saint-André, Création de la commune de Saint-André en 1741 et en 1798. La commune de Saint-André est pendant la Révolution, l'un des bastions contre-révolutionnaires. Elles célèbre pourtant avec enthousiasme l'élection de sa première municipalité en 1790, le maire Pignolet n'avait pas beaucoup d'autorité, face à un certain Mathurin Robert, fervent monarchiste, qui empêchait les assemblées, et qui s'était décrété lui même chef de la police. La commune devient le lieu de l'insubordination et de la contestation des arrêtés de l'Assemblé coloniale de Saint-Denis. La crise Saint-Andréenne atteint son paroxysme en 1795, l'Assemblée Coloniale s'émeut; on encercle avec des canons la maison de Mathurin Robert. L'église est condamnée et détruite.


Histoire : Saint-Benoît

Histoire : Saint-Benoît

Histoire de Saint-Benoît à La Réunion. Le quartier de Saint-Benoît tint une place prépondérante dans l'économie du pays grâce à l'un de ses enfants : Joseph Hubert, agronome et botaniste distingué. A partir de 1775 on essaya d'introduire dans l'île de nouvelles cultures, celle des épices en particulier. Joseph Hubert acclimata dans ses propriétés de Saint-Benoît les plants que Poivre, intendant des îles de France et de Bourbon, lui envoyait de l'île voisine. Le premier giroflier qui fut a l'origine du développement de cette culture, de la prospérité de Saint-Benoît et de l'île toute entière jusqu'au début de XIXe siècle, grandit grâce aux soins de Joseph Hubert.


Histoire : Saint-Denis

Histoire : Saint-Denis

Saint-Denis. Le développement de la ville se poursuit, elle est érigée en commune le 23 juillet 1790, impulsé par les négociants et les habitants mais aussi par la volonté d'embellissement des gouverneurs et &eacu


Histoire : Saint-Joseph

Histoire : Saint-Joseph

Histoire de Saint-Joseph, création de la commune 1875. C'est tout à la fin de l'extension vers le Sud que se situent les premières concessions de la région qui est maintenant Saint-Joseph. Saint-Joseph est devenue commune en 1785. Le premier village s'est installé au bord de la mer, au Butor à l'embouchure de la Rivière des Remparts, autour du chemin et de l'église. Un pont fut construit à cet endroit mais détruit par un cyclone. La ville s'installa plus haut se développant lentement.


Histoire : Saint-Leu

Histoire : Saint-Leu

Histoire de Saint-Leu, création de la commune 1790. Laleu fit partie de Saint-Paul jusqu'en 1777, la localité fut érigée en commune en 1790, sous le nom de Saint-Leu.


Histoire : Saint-Louis

Histoire : Saint-Louis

Histoire de Saint-Louis, date de création de la commune en 1815. Desforges Boucher directeur du commerce à Bourbon a reçu de la Compagnie des Indes la mission de favoriser la culture du café Moka dans le pays des vivres, le Sud de l'île. Il offre de l'argent aux travailleurs, attribue des concessions gratuites, les émigrations commencent aussitôt vers l'étang du Gol puis la rivière d'abord. Tous ceux qui depuis longtemps déjà désiraient s'y installer accourent dans le Sud. Desforges Boucher montre lui même l'exemple en s'accordant ainsi qu'à sa famille la première concession de l'étang du Gol le 5 mars 1719, dans le but d'y cultiver le café.


Histoire : Saint-Paul

Histoire : Saint-Paul

Histoire de Saint-Paul, création de la commune 1790. C'est à Saint-Paul que se fit l'occupation définitive de l'île en 1663 par un certain Payen et son compagnon, venus avec dix domestiques malgaches, sept hommes et trois femmes ; ils s'installèrent près des cavernes à causes de l'eau qui y coulait en abondance.


Histoire : Saint-Philippe

Histoire : Saint-Philippe

Saint-Philippe connaît ses premières installations de colons sous l'impulsion de Joseph Hubert. Dès 1735, les deux premières concessions sont attribuées. Ce n'est qu'en 1785 qu'un nouveau morcellement s'effectue, faisant ainsi 125 bénéficiaires. Elles tenaient compte du terrain presque entièrement fait de coulées volcaniques récentes qui restaient propriétés de l'État. Le 4 octobre 1830, par ordonnance du rois Louis Philippe, la dite section devient la commune de Saint-Philippe, elle prit ce nom en l'honneur du roi, les limites de la nouvelle commune sont, d'une part la ravine de Basse Vallée, et d'autre part le pays Brûlé. L'adjoint Leroy devint maire, et, à 11 heures du matin s'installa le premier conseil municipal.


Histoire : Saint-Pierre

Histoire : Saint-Pierre

Histoire de Saint-Pierre, création de la commune le 1er août 1790. Le 1er août 1790 est crée la commune de Saint-Pierre. Elle est vaste, allant de la Rivière Saint-Etienne à celle des Remparts. Dejean resta commanda


Histoire : Sainte-Marie

Histoire : Sainte-Marie

Devenue paroisse en 1748, Sainte-Marie est commune en 1790. Son premier maire est de Guigné. Essentiellement agricole jusqu'au milieu du XXe siècle, la commune de Sainte-Marie voit affluer toute une population de travailleurs...


Histoire : Sainte-Rose

Histoire : Sainte-Rose

Histoire Sainte-Rose, La Réunion. Création de la commune de Sainte-Rose le 5 août 1790. La première trace de colonisation de Sainte-Rose remonte à 1671, lorsque le gouverneur de l'île, Jacob de La Haye, y accoste avec un certain Caron au lieu-dit actuellement La Marine. D'abord appelé port Caron, cet endroit devient le Quai La Rose, du nom de son constructeur. Les premières concessions ne sont cependant accordées que le 4 décembre 1727, au profit de Guillaume Plante et Pierre Gotreau, sous l'égide de la Compagnie des Indes.


Histoire : Sainte-Suzanne

Histoire : Sainte-Suzanne

Les concessions furent faites en 1690, la première est concédée à Jean-Pierre, hollandais.Sainte-Suzanne se peuple rapidement et devient commune en 1704...


Histoire : Salazie

Histoire : Salazie

Histoire de Salazie, création de la commune le 1 août 1899. Jusqu'au XIXe siècle il y a assez de terres sur la côte pour que les colons ne soient pas obligés de s'aventurer dans les cirques très enclavés de l'île. Le cirque de Salazie est habités dès le XVIIe siècle par les Noirs marrons, esclaves en fuite aspirant à la liberté. En dehors des différentes causes qui amenaient les habitant de l'île à rechercher de nouvelles terres, ce fut le terrible cyclone de 1829 et celui de 1830 déclenchant une grave crise agricole dans la zone de Saint-André qui décida plusieurs moyens propriétaires de la région à coloniser, le cirque de Salazie vers 1830. Le cirque à cette époque n'avait pas de nom, seule la mare au pied du Piton de l'esclave Anchaing en avait un, c'était la mare à Poules d'eau.


Histoire : Trois-Bassins

Histoire : Trois-Bassins

Histoire de Trois-Bassins, La Réunion, création de la commune le 15 avril 1897. Lors de leur exploration de l'île, de 1646 à 1649, les douze mutins exilés de Fort-dauphin sont suffisamment impressionnés, après la Ravine de Saint-Gilles, par une autre Ravine et ses Trois grands bassins, pour en avoir conservé le souvenir et l'avoir transmis au gouverneur Flacourt, qui le note sur une carte parue en 1658. Aux premiers temps du peuplement, la Ravine des Trois-Bassins marquait la limite Sud de la colonisation. Il était interdit de s'y aventurer.




1 page(s), vous êtes sur la page - 1 -    


Liens commerciaux.


Dernière mise à jour : Jeudi 13 Décembre 2018   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2018

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Booking.com




Hotels île Maurice.

Hébergements à Rodrigues.

Annuaire La Réunion

Hotel La Réunion.

Gîte La Réunion.

Location voiture La Réunion.

Immobilier La Réunion.

Musée La Réunion.

Canyoning La Réunion.

Plongée La Réunion.

Loisir activité La Réunion.

Parapente La Réunion.

Commerce La Réunion.

Restaurant La Réunion.