Histoire de La Réunion année 1665, Histoire de Bourbon La Réunion, les événements de l'année 1665.

Histoire de La Réunion année 1665

- Page précédente :: Année 1664 - Page puivante :: Année 1666


7 mars 1665, Étienne Régnault ami personnel de Colbert, embarque de Brest à bord de l’un des vaisseaux de la flotte de Beausse. La flotte comprend quatre navires, le Saint-Paul, la Vierge de Bon Port, le Taureau et l’Aigle blanc, ils font route vers Madagascar. Le Roi Soleil et Colbert, viennent juste de créer la Compagnie orientales des Indes, et ne s’intéressent qu’à la Grande île, qu’ils veulent coloniser. La Flotte de Beausse avant de se rendre à Madagascar doit faire escale à Bourbon.

Départ des navires de la Compagnie des Indes

Un voyage très long pour les 288 personnes embarquées, jusqu'au Cap Vert le voyage se passe sans problèmes, puis une malheureuse manœuvre provoque la mort de 12 Français dont 2 prêtres, la tension monte est une bataille éclate entre protestants et catholiques. En juin 1665 à hauteur du Cap de Bonne Espérance on ouvre des enveloppes dans lesquelles les affectations de chacun sont mentionnées. C'est un nouveau sujet de discorde car beaucoup n'acceptent pas le travail qui leur est confié car ne correspondant pas à leur rang ou pour d'autres à leurs aptitudes. Averti des contestations et du grand mécontentement des officiers Monsieur de Beausse, sur le navire amiral le Saint-Paul, décide de naviguer sur Madagascar évitant l'Île Bourbon comme initialement prévu.

Carte de l'île bourbon 1763 Provenant du cabinet de géographie de Louis XV

10 juillet 1665, le navire le Taureau mouille à Saint-Paul où le capitaine Kergadiou est accueilli par Louis Payen et les cinq hommes de son habitation. De ce bateau descend Etienne Regnault accompagné d'une vingtaine de colons prévus pour s'installer dans l'Ile. Ils amènent avec eux des semences des plantes et des outils.

16 juillet 1665, le navire La Vierge de Bon Port arrive à Saint-Paul.

Carte des Indes Orientales ( Océan Indien ) Auteur Pierre Du al, géographe du Roi. Parution 1665.

20 juillet 1665, l'Aigle Blanc arrive à la rivière Saint-Gilles et le 23 juillet 1665 à Saint-Paul. La flotte fait escale à Bourbon à Saint-Paul, pour ravitailler les vaisseaux en eau potable et vivres frais avant de reprendre sa route vers Madagascar.

Le capitaine Kergadiou revient à Bourbon pour prendre des nouvelles de Louis Payen arrivé avec un de ses amis et dix esclaves malgaches en novembre 1663. Payen est bien là avec son compagnon, mais point de traces des dix malgaches. "A peine avions-nous commencé à nous installer qu’ils se sont enfuis dans les montagnes" raconte Payen. "Nous avons bien tenté de les rechercher pour les retrouver mais en vain". Le capitaine Kergadiou les fera rechercher à son tour et, en échange de la promesse que rien ne serait tenté contre eux et une amnistie proclamée par Etienne Regnault, les fugitifs se rendent auprès de Kergadiou.

20 août 1665, le Taureau et la Vierge du Bon Port quittent Bourbon. Louis Payen qui veut rentrer à Madagascar s'embarque sur le navire la Vierge du Bon Portcommandé par Monsieur Le Chenaye.

Etienne Regnault reste sur l'île accompagné d'une vingtaine d'hommes, se sont les premiers colons officiels, ils s'installent à proximité de l'étang de Saint-Paul. Etienne Régnault commis aux écritures de Colbert est alors nommé par les membres du conseil commandant de Bourbon, une fonction qui le place comme représentant principal de l'autorité métropolitaine et chef de l'administration de sa colonie. Sa première préoccupation est d'organiser la vie du groupe et de construire le bourg de Saint-Paul. L'installation terminée, il s'agit ensuite de veiller aux intérêts stratégiques et économiques de La Compagnie des Indes : accueil et entretien des vaisseaux et des équipages, recherche de produits monétaires pour permettre à la Compagnie de faire des recettes.

Etienne Régnault s'installe, quand à lui un peu à l'écart au Bernica.

Grâce à l'intelligente initiative et à l'activité du chef de la petite colonie, chacun se mit au travail avec ardeur. Les semis des graines apportées de France ayant parfaitement réussi, on vit bientôt les hauteurs du Bernica et de Saint-Gilles couvertes de plantations.

Aucune certitude des noms des premiers réunionnais arrivés avec Regnault, le Père Barassin dresse une liste dans " Naissance d'une chrétienté " :

- René Hoareau natif de Boulogne-sur-mer.
- Jacques Fontaine natif de Paris.
- François Vallée natif de Normandie.
- Pierre Hibon natif de Calais.
- François Mussard natif d'Argenteuil.
- Athanase Touchard natif d'Issy.
- Pierre Mollet natif de Paris.
- Picard natif de Paris.
- François Ricquebourg natif d'Amiens.
- Pierre Colin natif de Nîmes.
- Jean Bellon natif de Lyon.
- Gilles Launay natif d'Urville (Manche).
- Hervé Dennemont (ou Danemont).

20 juillet au 8 août 1665, François Martin le fondateur de Pondichéry visite l'île : extrait de son témoignages Récit François Martin.



Haut de page


Liens commerciaux.


Dernière mise à jour : Dimanche 21 Juillet 2019   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2019

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Booking.com




Hotels île Maurice.

Hébergements à Rodrigues.

Annuaire La Réunion

Hotel La Réunion.

Gîte La Réunion.

Location voiture La Réunion.

Immobilier La Réunion.

Musée La Réunion.

Canyoning La Réunion.

Plongée La Réunion.

Loisir activité La Réunion.

Parapente La Réunion.

Commerce La Réunion.

Restaurant La Réunion.