Histoire de La Réunion année 1671, Histoire de Bourbon La Réunion, les événements de l'année 1671.

Histoire de La Réunion année 1671

- Page précédente :: Année 1670 - Page puivante :: Année 1672


1 er mai 1671, la flotte de Jacob de la Haye mouille à Bourbon dans la rade de Saint-Denis. Cette flotte envoyée aux Indes sous le commandement de Jacob de La Haye, appelée, L'escadre de Perse comprend outre le navire amiral, Le Navarre, quatre vaisseaux, Triomphe, Jules, Saint-Jean de Bayonne et Flamand, une frégate, Diligente, trois flûtes, Europe, Indienne et Vautour.

Rade de Saint-Denis

Avec l'arrivée de l'amiral de La Haye s'installent neuf colons à Bourbon : Denis Arnoud, Antoine Cadet, Louis Caron, Paul Cauzan, Julien Dalleau, Jacques Lauret, Pierre Nativel, Antoine Pitou, Guy Royer et des femmes malgaches.

5 mai 1671, à tous les habitants (50) assemblés, Jacob de La Haye se fit reconnaître pour, Vice-roi, Amiral et lieutenant Général pour le Roy en tous les pays des Indes, il leur fit prêter serment et prit officiellement possession de l'île. Il va également leur interdire la chasse pour qu'ils puissent se consacrer à l'agriculture.

La pierre de fondation

11 mai 1671, Jacob de La Haye remplace le gouverneur Étienne Régnault par Jacques de la Heure dit la Hure, cet ancien capitaine d'infanterie n'est pas, comme Régnault, choisi par le conseil des habitants. Il est nommé par l'Amiral de La Haye et installé le lundi 11 mai 1671 devant les troupes et la population assemblées au Port de Saint-Denis.

1671. La première trace de colonisation de Sainte-Rose, lorsque Jacob de La Haye, y accoste avec un certain Caron au lieu-dit actuellement La Marine. D'abord appelé port Caron, cet endroit devient le Quai La Rose, du nom de son constructeur.

2 juin et 3 juin 1671, l'Amiral Jacob de La Haye envisage la construction d'une forteresse mettant Bourbon à l'abri d'une éventuelle attaque ennemie. Le 2 juin, il choisit l'endroit, une pointe sur le rive droite de la rivière Saint-Denis, et fait graver le lendemain le plan de la future forteresse dans un bloc de basalte. Au centre un pentagone, les armes royales et celles de La Haye sont reportées sur deux écussons. Une inscription les entoure : " Jacob de La Haye, vice roi des Indes ". La forteresse reste à l'état de projet, et la pierre de fondation est perdue jusqu'en 1823, date à laquelle des ouvriers la retrouvent aux cours de travaux. Longtemps exposée telle qu'elle, la vénérable pierre est maintenant encastrée et visible sous le perron de la Préfecture de Saint-Denis.

17 juin 1671, Jacob de La Haye quitte Bourbon.

Jacques de La Heure, d'abord va s'acquitter de sa charge de gouverneur avec la raideur et la rigueur militaire mais par la suite, il rencontre des difficultés relationnelles avec la population, et l'alcool aidant il devient brutal et intolérant.

Juillet 1671, " on plante, pour la première fois, trois boisseaux de blé de l'Inde, en partie mangé par les charançons. Il vient très bien, et trois moi après on en recueillit plus de soixante boisseaux. On eut le tort de semer de nouveau à contre-saison ; la pluie fit périr la plantation et la semence fut perdue."

Septembre 1671, Jacques de La Heure s'en prend violemment au capitaine Duclos du navire Breton, qui avait mouillé à Saint-Paul plutôt qu'à Saint-Denis. Il lui refuse secours et rafraîchissements alors qu'il a 400 hommes à bord ayant souffert de la traversée. Des membres d'équipages moururent chaque jour d'escale à cause du scorbut. Deux marins moururent noyés dans l'étang de Saint-Paul,du 16 septembre au 21 octobre, il en mourut 27.

Son comportement avec les colon n'est pas meilleur, les vexations sont nombreuses, défense de vendre ou de troquer avec les vaisseaux en rade, interdiction de manger, sans sa permission, la volaille ou le cochon qu'ils élèvent pour eux-mêmes. La chasse est interdite.

Beaucoup de colons et de Noirs abandonnent les habitations et s'enfoncent à l'intérieur de l'île. Certains poussent même jusqu'à Saint-Louis et Grand-Bois. On les appelle quivis, du malgache Kivi, signifiant dégoûté, découragé. Comme ces déserteurs se cachent pour échapper à l'embrigadement économique de la Compagnie et ne pas ravitailler la flotte, ils sont recherchés. Leurs biens confisqués et leur tête mise à prix. D'autres choisissent la fuite sur les bateaux en rade.

1671, un recensement fait état de soixante et onze habitants à Bourbon, une petite colonie venant de France à laquelle s'ajoutent quelques hommes et femmes de couleur venant de Madagascar.

1671, Jacob Banquet de la Haye, vice-roi des Indes approuve le projet de faire de Saint-Denis, le chef-lieu. Mais cette décision ne sera officialisée que 69 ans plus tard, en 1738, sous l'autorité de Mahé de Labourdonnais.



Haut de page


Liens commerciaux.


Dernière mise à jour : Samedi 17 Août 2019   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2019

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Booking.com




Hotels île Maurice.

Hébergements à Rodrigues.

Annuaire La Réunion

Hotel La Réunion.

Gîte La Réunion.

Location voiture La Réunion.

Immobilier La Réunion.

Musée La Réunion.

Canyoning La Réunion.

Plongée La Réunion.

Loisir activité La Réunion.

Parapente La Réunion.

Commerce La Réunion.

Restaurant La Réunion.