Histoire de La Réunion année 1720, Histoire de Bourbon La Réunion, les événements de l'année 1720.

Histoire de La Réunion année 1720

- Page précédente :: Année 1719 - Page puivante :: Année 1721


12 novembre 1720, un vaisseau Anglais le Crooker, arrive à Saint-Denis. Le capitaine Baker se dit chargé d'une mission par le pirate Thomas Congdom négocier l'amnistie offerte par le Roi de France aux forbans pour lui et son équipage, en effet le pirate Congdom après la prise d'un vaisseau arabe qui lui rapporte 1,3 millions de roupies, décide de prendre sa retraite.

Navires forbans

Baker précise, devant le Conseil provincial réuni par le gouverneur de Bourbon Joseph de Beauvollier de Courchant, qu'il amènerait en sus 60 esclaves de Guinée et qu'en cas de refus, il attaquerait Bourbon.

Le Crooker repart le 30 novembre 1720 avec la réponse du Conseil provincial, Bourbon accepte d'accueillir les forbans. En retour, les pirates doivent déposer " leurs armes et munitions de guerre et renoncer pour toujours à leur désordre, de garder fidélité au Roy de France dont ils se reconnaissent les sujets ". Moyennant cela, ils pourront se retirer " sous le gouvernement de Bourbon où ils jouiront des mêmes avantages, droits et prérogatives des habitants de cette isle sans distinction ".

De Courchant veut transformer cette calamité en aubaine. Il organise les conditions d'accueil des forbans chez l'habitant contre rémunération. " Chaque forban devra donner 15 piastres pour son logement et sa nourriture ; s'il a un noir, il devra donner 5 écus de plus. "L'habitant qui loge un ou plusieurs forbans leur fournira à chacun un lit convenable garni au moins d'un bon matelas, d'un oreiller avec sa souille et d'une couverture ; ces lits doivent être dans une caze ou de bois ou de feuilles construite de manière qu'elle soit pour le moins distinguée de ce qui se nomme hangar ou ajoupa et que les injures du temps ne le puissent pénétrer ".

Chacun redoute l'arrivée de 135 pirates sanguinaires sur l'île et les volontaires pour l'accueil son peu nombreux. Le gouverneur est obligé, le 22 janvier 1721, de désigner autoritairement 36 habitants qui recevront les 135 pirates.

Finalement, à leur arrivée début février 1721, ils ne sont que 32, dont le fameux Congdom. La vue du faible nombre d'hommes et la profusion d'or changera l'attitude de la population. Les pirates seront accueillis à bras ouvert. Tout cet or circulant dans l'île crée une économie artificielle où les prix deviennent extravagants. Cet exemple est révélateur de l'intégration réussie des forbans dans l'île. Il faut dire que ce sont bien souvent eux qui introduisent du numéraire à Bourbon, soit en s'installant fortune faite, soit en achetant des vivres ou des armes aux habitants.

Congdom partira pour la France en novembre 1722, sur la Vierge de la Grâce.

1720. Le Révérand Père Gaubil écrit ceci :

"Il peut y avoir, tant dans l'un que dans l'autre quartier 3600 habitants dont plus de 2000 noirs et esclaves. Les autres sont tous européens, et plusieurs d'entre eux ont été forbans. Les créoles, ou ceux qui sont nés dans l'île sont tous bien bâtis : une partie est mulâtre. Les femmes et les filles ont la plupart, des yeux noirs et vifs, les traits beaux, portant bien la tête et les épaules. Elles ne portent ni corsets, ni habits français, mais simplement des jupons d'étoffe de l'Inde avec des chemises de toile de coton fort fines, boutonnées du manche et du col. Elles ont comme coiffure, un mouchoir bien propre. Elles ne portent ni bas, ni soulier. Les enfants y viennent bien on ne les met jamais au maillot. Ils ne portent ni corset, ni habit".

1720. Les premières concessions sont attribuées à Saint-Benoît, la première à la veuve Lebeau, tout le terrain compris entre laRivière des Roches et celle des Marsouins, pour cultiver le café de Moka, vinrent ensuite s'installer pour cette même culture, lesfamilles Dalleau, Piton, Robert et Boyer.



Haut de page


Liens commerciaux.


Dernière mise à jour : Dimanche 22 Septembre 2019   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2019

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Booking.com




Hotels île Maurice.

Hébergements à Rodrigues.

Annuaire La Réunion

Hotel La Réunion.

Gîte La Réunion.

Location voiture La Réunion.

Immobilier La Réunion.

Musée La Réunion.

Canyoning La Réunion.

Plongée La Réunion.

Loisir activité La Réunion.

Parapente La Réunion.

Commerce La Réunion.

Restaurant La Réunion.