Histoire de La Réunion année 1765, Histoire de Bourbon La Réunion, les événements de l'année 1765.

Histoire de La Réunion année 1765

- Page précédente :: Année 1764 - Page puivante :: Année 1766


12 mai 1765, arrivée à Bourbon, des commissaires chargés de la liquidation de la Compagnie des Indes Orientales.

Les commissaires de la Compagnie font un séjour de près de cinq mois à Bourbon à l'issue duquel ils rédigent un rapport dont l'intitulé est tout un programme : "Mémoire de l'état de la Colonie de l'isle Bourbon, et sur les moyens de rétablir les choses sur un pied qui tende également à l'avantage de la Compagnie et de l'habitant.

1765, fin de la construction de l'église de Saint-Pierre. Les travaux débutés en 1758 sont dirigés par le Père Jean Baptitste Danezzi originaire de Turin en Italie. Les deux tourelles, les bas-côtés le portique et la rosace sont rajoutés pendant la première moitié du XIX ème siècle. De style post-moderne, flanquée de deux clochetons couverts d'ardoise et d'une flèche aiguë surmonté d'une croix d'or, cette église est confié aux Lazaristes.

église de Saint-Pierre La Réunion

1765, l'île Bourbon est touchée par un cyclone.

1765, M. Poivre introduit à La Réunion Le Martin triste - Acridotheres tristis, un récit de Louis Maillard de 1862 dans : Notes sur l'île de La Réunion (Bourbon ) nous relate cette histoire :

" Cet oiseau, bien connu des naturalistes, est le sauveur de l'agriculture à Bourbon, où il vit de lézards, inscetes et fruits. Il a été introduit, en 1765, par M. Poivre, dans le but de détruire les sauterelles, qui importées de Madagascar, on ne sait trop comment, dévastaient les champs et empêchaient toute agriculture, à cette époque où l'on ne cultivait que des grains.

Il fut nécessaire de renouveler leur introduction ; car, à la première, les habitants les voyant fouiller dans leurs champs fraîchement préparés, se persuadèrent qu'ils mangeaient les semences et les tuèrent. Aussi, à la deuxième introduction, mit-on une amende de 500 livres de France contre ceux qui les tueraient, où même qui en élèveraient en cage. Les martins, qui marchent ordinairement par paires, se réunissent souvent en troupes, surtout dans les cas de danger, et viennent chaque soir se percher sur un ou plusieurs arbres, près des habitations et surtout dans les villes. Ils donnent presque toujours la préférence aux tamarins et font un bruit assourdissant avant de s'endormir.

Non seulement les martins détruisent toutes les sauterelles de Bourbon, mais l'on peu dire avec Bory de Saint-Vincent qu'ils ont aussi fait disparaître, ou à peu près, tous les insectes de la colonie. Il n'est pas rare d'en avoir dans les pâturages cinq ou six perchés sur le dos des bœufs ou autres animaux, dans le poil desquels ils cherchent des parasites. Cet oiseaux assez familier à l'état sauvage s'apprivoise sans difficulté et apprend même facilement à parler et à contrefaire le cri des animaux. En liberté, il est très prévoyant et fuit les chasseurs à tire-d'aile ; aussi les noirs disent-ils qu'il sent la poudre. "

Martin triste oiseau de La Réunion



Haut de page


Liens commerciaux.


Dernière mise à jour : Mardi 12 Novembre 2019   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2019

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Booking.com




Hotels île Maurice.

Hébergements à Rodrigues.

Annuaire La Réunion

Hotel La Réunion.

Gîte La Réunion.

Location voiture La Réunion.

Immobilier La Réunion.

Musée La Réunion.

Canyoning La Réunion.

Plongée La Réunion.

Loisir activité La Réunion.

Parapente La Réunion.

Commerce La Réunion.

Restaurant La Réunion.