Histoire de La Réunion année 1771, Histoire de Bourbon La Réunion, les événements de l'année 1771.

Histoire de La Réunion année 1771

- Page précédente :: Année 1770 - Page puivante :: Année 1772


9 avril 1771, Ordonnance qui fixe à soixante livres la charge à faire porter par les noirs, et à cinquante livres celle des négresses.

Avril 1771, Honoré de crémont, commissaire ordonnateur de bourbon, prescrivit aux habitants de faire annuellement des plantations de manioc, Manihot esculenta Crantz, en assez grande quantité pour qu'ils pussent en nourrir leurs esclaves. En décembre de la même année, il fit construire, aux frais de la caisse du roi, une fontaine publique au quartier de la Rivière d'Abord (Saint-Pierre) et établir au-dessus de la fontaine deux bassins d'eau, l'un destiné aux esclaves, l'autre aux bestiaux.

Jean-Baptiste Lislet-Geoffroy.

1771, le botaniste Philibert Commerson est de passage à Bourbon. Il explore en compagnie de Jean-Baptiste Lislet Geoffroy, le volcan. Lislet l'emmène jusqu'au piton de Bert, sur le site actuel de Bois-vert, en longeant le bord supérieur de l'enclos. Commerson peut ainsi étudier la flore mais aussi la faune du volcan, duquel il ramène une collection et des observations passionnantes. Pendant son séjour il découvre une fleur splendide, ronde, aux pétales drus et délicats. il baptise la plante, Peauta coelestina. Le premier hortensia venait d'être identifié et herborisé.

Un cratère du Piton de La Fournaise à La Réunion porte aujourd'hui son nom le " cratère Commerson ".

Philibert Commerson, botaniste

1771, les institutions judiciaires à Bourbon sont réorganisées. Une juridiction royale remplace désormais le Conseil supérieur qui juge en première instance et un nouveau Conseil supérieur est créé. Plusieurs chantiers sont lancés, visant la réfection des bâtiments existants et l'entretien ou la création de nouvelles routes.

1771, le gouverneur de Bourbon Guillaume Léonard de Bellecombe ordonne la construction d'une nouvelle prison à Saint-Denis afin de remplacer le bloque qui se trouve sur le même emplacement (rue Juliette Dodu). La surpopulation de cette installation carcérale a par la suite conduit à des agrandissements successifs. C'est en face de cette prison, entre les rue Juliette Dodu et Jean Chatel, que se tiennent les exécutions publiques jusqu'à ce que l'urbanisation du quartier en impose le déplacement vers le Barachois.

1771, le ministre de la Marine décide que les habitants doivent contribuer aux dépenses locales et intérieures qui ont pour objet leur utilité. Il juge qu’un impôt sur le café est la contribution la plus convenable et la moins onéreuse. Ce droit d’un sou par livre devient une taxe spécifique de 50 sous par balle.



Haut de page


Liens commerciaux.


Dernière mise à jour : Vendredi 22 Novembre 2019   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2019

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Booking.com




Hotels île Maurice.

Hébergements à Rodrigues.

Annuaire La Réunion

Hotel La Réunion.

Gîte La Réunion.

Location voiture La Réunion.

Immobilier La Réunion.

Musée La Réunion.

Canyoning La Réunion.

Plongée La Réunion.

Loisir activité La Réunion.

Parapente La Réunion.

Commerce La Réunion.

Restaurant La Réunion.