Histoire de La Réunion année 1772, Histoire de Bourbon La Réunion, les événements de l'année 1772.

Histoire de La Réunion année 1772

- Page précédente :: Année 1771 - Page puivante :: Année 1773


Février 1772, Honoré de crémont, commissaire ordonnateur de bourbon, soumit les habitants de la colonie à l'obligation formelle de fournir deux espèces de recensements, appelés le grand et le petit recensement. Le grand, que l'on fournissait tous les quatre ans, avait pour objet de faire connaître la situation de Bourbon sur les progrès de sa population et de ses cultures. Le petit recensement, qui était annuel, devait simplement énoncer le nombre des habitants et celui des esclaves. Le modèle prescrit était conforme à celui suivi jusqu'au jour de l'émancipation générale des noirs.

1 er juillet 1772. Le quartier de Saint-Denis, devenu le chef-lieu de Bourbon, s'agrandit sous le double point de vue de la population et des constructions. M. de Crémont voulut lui procurer tout l'embellissement qu'il comportait. C'est dans cet esprit que le 1 er juillet 1772, il défendit formellement d'élever aucun mur d'entourage et de bâtir aucune maison, soit en pierres, soit en bois, sans en demander préalablement l'autorisation à l'ingénieur du roi.

Juillet 1772, l'intendant Général des îles de France et de Bourbon Pierre Poivre, créateur du jardin botanique de Pamplemousses à Maurice envoie un plant de giroflier à Saint-Denis et un à Saint-Paul, celui de Saint-Denis malgré tous les soins prodigués, languit vingt ans durant, sans donner ni fleurs ni fruits. Le Botaniste Joseph Hubert vint chercher lui-même le sien à Saint-Denis et le suivit pas à pas jusqu'à son jardin du Bras Mussard à Saint-Benoît où il le planta. Le climat humide était favorable, la fleur s'épanouit le 3 janvier 1778 et l'on peut suivre dans les cahiers de Joseph Hubert, toutes les émotions qu'elle lui donna. Ce giroflier fut à l'origine de la totalité des plants qui firent la richesse de cette région jusqu'en 1806 où un cyclone fit de terribles ravages.

Pierre Poivre
Plaque buste de Pierre Poivre Jardin de l'État Saint-Denis La Réunion

1772, Antoine de Bertin fait ses débuts poétiques en publiant : Aux Sauvages, dans l'Almanach des Muses.

1772, le vaisseau "le Choisseul" débarque à Bourbon le Père Jean Lafosse, il prend son poste de vicaire à Saint Paul.



Haut de page


Liens commerciaux.


Dernière mise à jour : Samedi 17 Août 2019   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2019

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Booking.com




Hotels île Maurice.

Hébergements à Rodrigues.

Annuaire La Réunion

Hotel La Réunion.

Gîte La Réunion.

Location voiture La Réunion.

Immobilier La Réunion.

Musée La Réunion.

Canyoning La Réunion.

Plongée La Réunion.

Loisir activité La Réunion.

Parapente La Réunion.

Commerce La Réunion.

Restaurant La Réunion.