Histoire de La Réunion année 1779, Histoire de Bourbon La Réunion, les événements de l'année 1779.

Histoire de La Réunion année 1779

- Page précédente :: Année 1778 - Page puivante :: Année 1780


1er avril 1779, Louis XVI Par une ordonnance royale reconnaît officiellement les jeunes volontaires de Bourbon, il deviennent, le Corps des Volontaires de Bourbon.

Louis XVI en habit de sacre, huile sur toile d'Antoine-François Callet, 1779.

Le corps de volontaires de Bourbon etait composé de deux compagnies de cent-six hommes chacune, qui pouvaient se retirer en temps de paix, mais qu'on était toujours sûr de retrouver sur la brèche quand la guerre était allumée. Il leur était permis d'avoir chacun à leur service un nègre qui les suivait et que le gouverneur pouvait armer quand il le jugeait nécessaire. Le roi se chargeait de pourvoir à leur habillement et à leur équipement, et se réservait de récompenser par des grades, par des pensions, par des décorations ceux qui les auraient mérités par des actions d'éclats. Ils avaient une caserne particulière et étaient soumis à la même discipline que les troupes d'infanterie. Ceux qu'on licenciait obtenant la concession d'un terrain propre à la culture, et, pour leur faciliter les moyens de le mettre en valeur, on continuait de leur payer pendant six mois leur solde et leur subsistance. Ces hommes, généralement robustes, grands et bien faits, étaient d'une adresse admirable à diriger une balle, qui ne manquait jamais d'atteindre le but. Accoutumés à poursuivre des chèvres sauvages sur les crêtes des montagnes, ils supportaient aisément la fatigue. Simple dans leurs manières, labourant la terre ou maniant le fusil, l'agriculture et les armes faisaient tout à tour l'occupation de leur existence.

Le corps de volontaires de Bourbon se couvrira de gloire en de nombreux combats, sur terre comme sur mer.

1er mai 1779, Le commandant de Bourbon, François de Souillac est nommé gouverneur général des Isles de France et de Bourbon. Il nomme comme gouverneur de Bourbon Joseph Murinay Comte de Saint-Maurice.

25 mai 1779, Joseph Murinay, colonel au Régiment de l'île de France, prend son poste à Bourbon le 25 mai 1779.

Le gouverneur général des deux îles, François Souillac s'intéresse alors en particulier au sort de l'île de France (Maurice) et réquisitionne à ce titre à Bourbon (La Réunion) les 200 meilleurs Noirs des ateliers royaux pour les déplacer vers l'île voisine.


Révolte d'esclaves pentecôte 1779.

C'est avec la dénonciation d'un complot d'esclaves que démarre l'administration de Saint-Maurice. Le jour de sa prise en fonction on signale le regroupement dans l'Est de la colonie, de près d'une soixantaine d'esclaves des quartiers de Sainte-Suzanne et de Saint-André.

La rumeur prête alors à ces esclaves, l'abominable projet de massacrer tout les blancs des environs. Ce projet, qui doit être mis en exécution le jour de la pentecôte, pendant que les maîtres seraient à l'église, est pris très au sérieux par les administrateurs. D'importantes mesures de sécurité sont alors arrêtées. La milice est mobilisée, des patrouilles sont organisées et des renforts du régiment de l'Isle de France sont sollicités. Le complot éventé, une vague d'arrestation est déclenchée, les administrateurs de Bourbon veulent donner un exemple et installer durablement la peur dans l'esprit des esclaves.

Chasse aux esclaves

Parmi les personnes impliquées dans le complot, il y avait un certain Bernard, esclave d’un propriétaire du nom de Moreau. Il s’agissait d’un esclave créole, donc né à Bourbon. Sachant le sort qui l’attendait, il préféra se donner la mort en s’étranglant avec ses liens, dans sa cellule. Le Conseil colonial, informé, décida quand même que son procès aurait lieu : celui-ci, bien que décédé, fut condamné à être traîné par un cheval, sur une claie, la face retournée vers la terre, dans les rues du quartier de Saint-André. Après quoi, il serait pendu par les pieds à une potence sur la place du bazar et laissé là 24 heures avant que l’on ne jette sa dépouille à la voirie.

Un certain Sergé ayant fait appel de la décision, car il espérait, des juges, un peu plus d’humanité, on recommença le procès et le tribunal prit le même jugement. L’homme était mort depuis trois semaines. On le déterra, car entre temps, on l’avait inhumé et on lui fit subir son horrible supplice. On dit que les spectateurs étaient nombreux : les esclaves contraints d’assister aux évènements pour que la peur les habite à jamais, les maîtres se délectant de leur vengeance, et les badauds généralement attirés par des scènes de ce genre.

Saint-Maurice note également :
" Deux esclaves ont été condamnés à être rompus vifs, brûlés ensuite, leurs cendres jetées au vent ... Deux autres ont été condamnés à être pendus et brûles, leurs cendres jetées au vent... Deux autres ont été fouéttés, marqués, et sont condamnés aux galères perpétuelles... Un autre y est aussi condamnés pour un an. Enfin, un dernier en a été quitte pour assister avec ceux qui n'ont pas péri, la corde au col, au supplice des autres ".

Pièce de 3 sous ou sols 1779, Bourbon et île de France

28 août 1779, un édit du va tenter de mettre de l'ordre dans la circulation numéraire à Bourbon. Ont cours à Bourbon des billets nouvellement émis, des anciens billets qui auraient dû être détruits, divers bons et autres, ainsi que plusieurs espèces métalliques : sols, fanons, pagodes. Dans cette confusion totale, les piastres, dont la valeur monte très au-dessus du cours, sont très recherchées. Elles sont thésaurisées ou quittent la colonie. Afin de mettre un terme à la spéculation sur les pièces de deux sols le gouvernement royal émettra la célèbre pièce de trois sous "qui ne pourra avoir cours dans les Isles de France et de Bourbon".

Monnaie : Pièce de 3 sols 1779, Bourbon et île de France

1779, Bourbon compte 30 209 esclaves, 465 libres (affranchis) , pour 6 464 " Blancs ".



Haut de page


Liens commerciaux.


Dernière mise à jour : Lundi 22 Juillet 2019   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2019

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Booking.com




Hotels île Maurice.

Hébergements à Rodrigues.

Annuaire La Réunion

Hotel La Réunion.

Gîte La Réunion.

Location voiture La Réunion.

Immobilier La Réunion.

Musée La Réunion.

Canyoning La Réunion.

Plongée La Réunion.

Loisir activité La Réunion.

Parapente La Réunion.

Commerce La Réunion.

Restaurant La Réunion.