Histoire de La Réunion année 1795, Histoire de Bourbon La Réunion, les événements de l'année 1795.

Histoire de La Réunion année 1795

- Page précédente :: Année 1794 - Page puivante :: Année 1796


9 janvier 1795. Suite aux évènement octobre 1794, l’Assemblée Coloniale décrète " qu’il n’existera plus rien qui rappelle la dénomination d’un canton dans lequel s’est commis un attentat horrible contre les symboles de légalité et de la liberté, dont malheureusement on n’a pu découvrir les coupables auteurs. " Saint-André est rayé de la carte et son territoire est partagé entre les cantons voisins : d’un côté de la rivière du Mât à Sainte-Suzanne, de l’autre côté à Saint-Benoît. L'église est condamnée et détruite.

1795, la conjoncture politique à La Réunion change, un virage politique s'opère, c'est la fin du sans-culottisme. En fait les sans-culottes se retrouvent dans un contexte difficile. Leur action est compromise, pratiquement dès leur accession au pouvoir Ils ne doivent leur survie qu'à la distance. A paris, c'est l'élimination de Robespierre et des Montagnards, le 27 juillet 1794, et la prise du pouvoir par les Thermidoriens. Ces nouvelles ne sont connues à La Réunion que début 1795. Sur place la situation économique est catastrophique. Le cyclone de janvier 1795, la sécheresse, qui suit, réduisent considérablement la récolte des grains. Le blocus anglais, qui c'est renforcé, rend l'approvisionnement de l'île quasi impossible. Par ailleurs, l'hostilité des habitants à la mobilisation militaire, les critiques et querelles au sein même des sociétés populaires, particulièrement à Saint-Louis et à Saint-Pierre, rendent difficiles une action soutenue. En réalité, les sans-culottes n'osent pas s'attaquer aux vrais problème de l'île, notamment au système foncier et à l'esclavage.

Joseph Collet

1795, une division Anglaise bloque l'île de France (île Maurice). La colonie dont tous les corsaires sont dehors, souffre beaucoup de ce blocus. Le réunionnais Joseph Collet futur contre-amiral, s'embarque sur la Cybèle en qualité d'officier de manoeuvre. Il s'illustre quand l'ordre est donné de dégager l'île de France. Ordre est donc donné le 22 novembre 1795 à la Cybèle, à la Prudence et au brick le Coureur, bien inférieur en équipages et en canons aux vaisseaux du Commodore Newcome. Les trois bâtiments français appareillent de bonne heure de la rade de Port-Louis et se portent hardiment à la rencontre de la division anglaise. A 3 heures, l'attaque commence, un combat acharné, les frégates françaises tirent alternativement à démâter ou à couler bas. Accablée par le feu supérieure de son adversaire, la Prudence, capitaine Renaud, s'éloigne et fait signal à la Cybèle de prendre chasse. L'intrépide Tréhouart, secondé par Collet, son officier de manoeuvre, ne peut ou ne veut obéir au signal, cependant sa voilure et son gouvernail sont hachés. Il continue seul le combat. Pendant deux heures, aidé du brick le coureur qui est venue le rejoindre, la Cybèle accable les Anglais de son feu, démâte le Cebturion de ses mâts de hune, démonte son gouvernail et le force à se mettre hors de portée. Coulant bas d'eau, hachée, mitraillée, la vaillante frégate, remorquée par la Prudente, rentre au port, acclamée par une foule enthousiaste. Le but est atteint, le blocus est levé et les vaisseaux anglais disparaissent. Joseph Collet a été blessé deux fois pendant l'engagement.

Navires

Juin 1795, les modérés et les conservateurs sont à nouveau maîtres de la situation à La Réunion.

Juin 1795, La Réunion dans l'illégalité, le décret d'abolition de l'esclavage parvient dans l'île, cette envoie retardée grâce à l'intervention des députés des Mascareignes, Lemarchand pour la Réunion, Serres et Gouly, pour l'île de France, bien que favorables à l'abolition, réussissent en effet, à faire différer l'envoi du décret aux Mascareignes. La Convention se range pour un temps, à leur argument : éviter de plonger les Mascareignes dans la guerre civile, à un moment où leur position stratégique peut se révéler indispensable dans le conflit qui oppose la France et l'Angleterre. Les Mascareignes se trouvent donc en pleine illégalité, car non seulement elles se refusent à applique le décret du 16 pluviôse an II, mais encore elles pourchassent et expulsent les éventuels abolitionnistes.

Août 1795, Jean Baptiste Vigoureux Comte Duplessis l'ancien gouverneur royaliste de La Réunion mis aux arrêts le 11 avril 1794 est reconnu non coupable.

4 octobre 1795, Duplessis embarque pour la France.

19 octobre 1795, c'est la fin de l'intérim au poste de gouverneur de Pierre Alexandre Roubaud. Le nouveau gouverneur est nommé c'est Antoine Jacob de Cordemoy. Dans sa lettre à l'assemblée coloniale, Roubaud note que : " Les talents militaires et les qualités essentielles de l'officier qui me remplace assurent à la colonie la paix et la tranquillité qui ont constamment régné pendant mon administration, fruit de l'heureuse intelligence qui a existé entre le corps législatif et le pouvoir exécutif ".

3 novembre 1795, Antoine Jacob de Cordemoy prend ses fonctions. L'arrivée de ce royaliste conforte les positions des modérés et des conservateurs.

Le nouveau gouverneur doit faire face à l'aggravation des conditions d'existence avec des difficultés d'approvisionnement, la cherté de la vie et les pressions exercées sur la colonie par l'Isle de France pour la satisfaction de ses propres besoins. Mais Jacob est surtout confronté au refus de l'abolition de l'esclavage.


Décès en 1795 :

1795, décès de Philippe Albert Caulier prête Lazariste présent à Bourbon ( La Réunion ) de 1749 à 1771.



Haut de page


Liens commerciaux.


Dernière mise à jour : Mardi 23 Juillet 2019   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2019

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Booking.com




Hotels île Maurice.

Hébergements à Rodrigues.

Annuaire La Réunion

Hotel La Réunion.

Gîte La Réunion.

Location voiture La Réunion.

Immobilier La Réunion.

Musée La Réunion.

Canyoning La Réunion.

Plongée La Réunion.

Loisir activité La Réunion.

Parapente La Réunion.

Commerce La Réunion.

Restaurant La Réunion.