Histoire de La Réunion année 1798, Histoire de Bourbon La Réunion, les événements de l'année 1798.

Histoire de La Réunion année 1798

- Page précédente :: Année 1797 - Page puivante :: Année 1799


Janvier 1798, des Ambassadeurs de Tipoo-Saïb viennent demander à l'assemblée coloniale un secours en hommes pour combattre les Anglais. Ce secours leur fut accordé.

Février 1798, une nouvelle alarmante parvient à la Réunion. Bonaparte a pris le pouvoir par la force en septembre 1797 et a renvoyé deux des cinq membres du Directoire, deux pro-royalistes. Ce qui signifie un retour en force des républicains et par là la renaissance de la menace abolitionniste pour la Réunion.

Napoléon Bonaparte

28 Mars 1798. C’est dans cette atmosphère tendue qu’éclate, une insurrection communément appelé " l'Insurrection du Sud " qui va enflammer tout le sud de l’île. 8 germinal an V (28 mars 1798), où se distingue Alexandre Belleville, ancien sergent du régiment de Pondichéry et le Père Lafosse.

L’arrêté du 19 ventôse (9 mars 1798) a mis le feu aux poudres. En effet cet arrêté notifie aux contribuables en retard la saisie de leurs biens, la population ne peut plus payer ses impôts. Ainsi la rébellion du Sud est en premier lieu l’expression d’une opposition à cette décision et plus généralement à l’ensemble de la politique fiscale de l’Assemblée. Mais c’est aussi une réaction patriotique contre la classe dirigeante soupçonnée de vouloir s’allier aux Anglais.

Cette crise va brutalement se dénouer. Dans la nuit du 30 germinal au Ier floréal, quelque quatre cents insurgés, envahissent Saint-Leu, obligeant le commandant Philippe Antoine Jacob de Cordemoy à exiger leur départ de la commune. On lui oppose un refus. Pendant toute la journée du 22 avril, les deux armées vont se faire face et tenter de négocier.

Finalement, Jacob de Cordemoy n’aura pas à utiliser les armes. Il obtient la reddition de Belleville qui accepte de déposer les armes et de se retirer. Le curé Lafosse est arrêté le 28 avril 1798 au Gol à Saint-Louis, dans la case d’une négresse où il s’est réfugié. Plusieurs pièces à conviction saisies dans la maison tendent à prouver une participation active des esclaves.

En tout ce sont quatorze Blancs, dont Lafosse et Belleville et quatre esclaves qui sont traduits devant les tribunaux. Alors que les meneurs risquent la peine de mort, l’Assemblée se contente de les renvoyer de la colonie. Il est donc décidé que ces derniers seront déportés aux Indes. Mais embarqués sur la Laurette, le 27 mai 1798, ils obligent l’équipage à mettre le cap sur les Seychelles.

L'insurrection matée, différentes mesures sont prises pour réorganiser la colonie, mais elles ne suffissent pas à apaiser les tensions que connaît La Réunion.

1798. La commune de Saint-André est rétabli, on lui rend son territoire sauf la partie entre la Rivière du Mât et le chemin des limites qui reste définitivement à la commune de Saint-Benoît. Voir Histoire de Saint-André.

1798, Bon Accueil, est le premier établissement de La Plaine des Palmistes, c'était un gîte pour les voyageurs.



Haut de page


Liens commerciaux.


Dernière mise à jour : Vendredi 13 Décembre 2019   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2019

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Booking.com




Hotels île Maurice.

Hébergements à Rodrigues.

Annuaire La Réunion

Hotel La Réunion.

Gîte La Réunion.

Location voiture La Réunion.

Immobilier La Réunion.

Musée La Réunion.

Canyoning La Réunion.

Plongée La Réunion.

Loisir activité La Réunion.

Parapente La Réunion.

Commerce La Réunion.