Histoire de La Réunion année 1825, Histoire de Bourbon La Réunion, les événements de l'année 1825.

Histoire de La Réunion année 1825

- Page précédente :: Année 1824 - Page puivante :: Année 1826


1825, fin des travaux du Canal Saint-Étienne à Saint-Pierre, long de 17 kilomètres, il apporte à la commune l’abondance d’eau qui lui manquait jusqu’alors pour son développement. Elle n’avait auparavant que la source de la Rivière d’Abord pour tout approvisionnement. Les canaux apportent l'eau jusqu'au centre ville de Saint-Pierre, elle va être utilisée pour les besoins domestiques, l'alimentation de la population, les fontaines publiques, le lavoir de Casabona, mais aussi pour l'irrigation des champs de canne à sucre, pour faire tourner et refroidir les moulins des usines sucrières.

Lavoir de Casabona à Saint-Pierre La Réunion

" Le canal Saint-Etienne, entièrement terminé, a satisfait déjà à une grande partie des espérances qui avaient fait entreprendre ce travail non moins utile que magnifique...

Des concessions d'eau ont été faites à des prorpiétaires riverains ; les écluses de prise d'eau sont terminées, et déjà, comme nous l'avons dit, des sucreries s'élèvent dans des terrains livrés précédemment à une affligeante aridité.

L'eau de la rivière Saint-Etienne coule dans les rues de Saint-Pierre, un réservoir a été établi dans la partie la plus élevée de la ville, et trois habitants, déjà l'objet de l'attachement de leur concitoyens par le bien qu'ils ont fait au pays, viennent d'acquérir de nouveaux droits à leur reconnaissance en faisant construire trois fontaine publiques à leurs frais. Ce sont MM. Robin père, Deheaulme aîné, créoles tous deux, et M. Marin, Européen allié à une des anciennes familles du pays, et qui est maire de ce quartier. "

1825, les services municipaux de Saint-Pierre sont autorisés à s'installer temporairement dans l'ancien magasin du Roi. Ce magasin deviendra l'hôtel de ville de Saint-Pierre.

Hôtel de ville de Saint-Pierre

27 septembre 1825, ordonnance sur les crimes et délits commis par les esclaves détaille l'arsenal de répression. Les peines infâmes, prison, ou simples, amendes, ne sont plus de mise. " toutes les peines ne peuvent être que corporelles, c'est-à-dire afflictives " : le collier de fer de 16 livres, pour deux esclaves réunis, la chaîne qui permet à l'esclave de travailler néanmoins, le fouet, n'excédant par 30 coups, le poteau et la peine de mort. Cette dernière est prévue en cas " d'attentat contre la sûreté intérieure, fausse-monnaie, assassinat, incendie, empoisonnement, viol, castration de libres ". Tous ces esclaves condamnés doivent porter une calotte jaune.

1er Octobre 1825, une ordonnance locale autorise l’ouverture à Saint-Denis, d’une École de Jurisprudence, Lesueur, docteur en droit, en est le fondateur et le Directeur. Le procureur général Frappier est nommé Inspecteur. La durée des études est fixée à trois années. A l'issue de ces 3 ans le dernier examen donne aux étudiants le diplôme de Licencié en Droit.

21 août 1825, une loi réforme le système de gouvernement de l'île, le gouverneur, Louis Henry de Saulses de Freycinet met en place cette nouvelle organisation.

Le gouverneur est dépositaire de l'autorité royale. Il a les commandement général de la haute administration de la colonie.

Quatre chefs d'administration : un commandant militaire, un commissaire ordonnateur, un directeur de l'intérieur, un procureur général du Roi, dirigent sous ses ordres les différentes parties du service.

Un contrôleur colonial veille à la régularité du service administratif et requiert à cet effet l'exécution des lois, ordonnances et règlements.

Un conseil privé, placé près du gouvernement, composé de trois habitants, éclaire ses décisions ou participe à ses actes dans les cas déterminés.

Un conseil général donne annuellement son avis sur les budgets et les comptes des recettes et des dépenses coloniales et communales, et fait connaître les besoins et les vœux de la colonie.

Le commandant militaire est chargé du commandement des troupes et des autres parties du service militaire que le gouverneur lui désigne. Il est en outre membre du conseil de défense et de la commission des prises.

Le commissaire ordonnateur est chargé de l'administration de la marine, de la guerre et du trésor, de la direction des travaux de toute nature ( autres que ceux des ponts et chaussées et des communes ), et de la comptabilité générale pour tous les services.

Le directeur de l'intérieur est chargé de l'administration intérieure de la colonie, de la police générale et de l'administration du culte et des contributions directes et indirectes. Le premier qui remplit cette fonction à Bourbon est M. Betting de Lancastel, qui entre en fonction en 1825.

Le procureur général prépare et soumet les projets de décrets coloniaux, d'arrêtés, de règlements et d'instructions sur les matières judiciaires.

Le Conseil privé se compose du gouverneur, des quatre fonctionnaires désignés plus haut, et de trois conseillers privés choisis parmi les habitants notables.

L'inspecteur colonial assiste au conseil. Il a voix représentative dans toutes les discutions.

Un secrétaire archiviste tient la plume.

Création d'un Conseil général de 48 membres nommés par le roi Charles X pour une durée de 5 ans.

1825. Le premier déplacement d'Europe à La Réunion par bateau à vapeur prend 113 jours.


Décès en 1825 :

31 janvier 1825, décès de Athanase Hyacinthe Bouvet de Lozier. Gouverneur de La Réunion du 6 avril 1815 au 30 juin 1817.

19 avril 1825, décès du botaniste réunionnais Joseph Hubert.

9 juin 1825, décès de Jean Baptiste Vigoureux, Comte Duplessis. Gouverneur de La Réunion du 19 octobre 1792 au 11 avril 1794.

31 décembre 1825, décès de François Louis Magallon Comte de La Morlière. Gouverneur de La Réunion du 18 octobre 1803 au 30 décembre 1805.



Haut de page


Liens commerciaux.


Dernière mise à jour : Vendredi 18 Octobre 2019   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2019

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Booking.com




Hotels île Maurice.

Hébergements à Rodrigues.

Annuaire La Réunion

Hotel La Réunion.

Gîte La Réunion.

Location voiture La Réunion.

Immobilier La Réunion.

Musée La Réunion.

Canyoning La Réunion.

Plongée La Réunion.

Loisir activité La Réunion.

Parapente La Réunion.

Commerce La Réunion.

Restaurant La Réunion.