Histoire de La Réunion année 1903, Histoire de Bourbon La Réunion, les événements de l'année 1903.

Histoire de La Réunion année 1903

- Page précédente :: Année 1902 - Page puivante :: Année 1904


8 janvier 1903, arrêté ministériel sur l’enseignement primaire à la Martinique, la Guadeloupe et La Réunion, il ordonne l'application des nouveaux programmes des écoles primaires, fixés par le décret du 23 août 1902. Ces nouveaux programmes sont promulgués par l'arrêté du 13 juillet 1903, du gouverneur de La Réunion Paul Samary.

1903. Le Crédit Foncier Colonial et l'immigration.

Dirigeant le syndicat des propriétaires et fabricants de sucres, le Crédit Foncier Colonial met tout en oeuvre pour convaincre les autorités française de reprendre l'immigration des travailleurs étrangers à destination de l'île de La Réunion.

Le 2 mars 1903, le syndicat écrit aux députés de La Réunion pour qu'ils interviennent auprès du gouverneur pour relancer l'immigration à partir de l'Inde, " seul pays à bras abondants et bon marché ". Lors du séjour du sénateur Drouhet à La Réunion au début de l'année 1903, le Crédit Foncier Colonial organise une grande manifestation de la Chambre de Commerce, d'Agriculture et du syndicat des propriétaires en faveur de l'immigration. Sous l'impulsion du Crédit Foncier Colonial et de son directeur devenu le personnage le plus important de l'île après le gouverneur, un référendum populaire est organisé en 1903, par la presse locale pour donner la parole aux propriétaires et aux usiniers sur la question de la main-d'œuvre. La plupart des témoignages recueillis font état de la fermeture des usines à sucre à cause de la pénurie de la main-d'œuvre locale . Le crédit Foncier Colonial par l'intermédiaire de la presse locale réunira 2 000 signatures pour la reprise de l'immigration. Cette pétition est envoyée au gouvernement français.

Crédit Foncier Colonial et l'immigration

4 juillet 1903, la goélette italienne Arthus M. s’échoue aux portes de la Pointe-des-Galets. Histoire maritime de La Réunion.

Août 1903, un contingent de 96 immigrants recrutés par H. Stell pour le compte du syndicat des propriétaires et du Crédit Foncier Colonial arrivent à La Réunion et sont vendus à divers propriétaires à raison de 350 francs l'un. Les engagés recrutés étaient des Arabes natifs de Moka, introduits par le vapeur Emyrne. Logés dans un camp de travailleurs à la Petite île au lieu-dit, La Cayenne, les Arabes acceptent mal les transactions concernant leurs contrats d'engagement qu'ils assimilent au commerce des esclaves. La résistance des engagés surprend la presse locale, titre du journal du 7 août 1903 : " Ils protestent " concernant les engagés le journaliste écrit : " hier on a voulu les vendre aux divers propriétaires qui en avaient fait la demande. Pas de ça qu'ils ont dit ! Nous vendre jamais ! nous sommes des hommes, nous entendons travailler mais non être traités en bêtes. La protestation a durée la matinée. A une heure, ils ont été conduits par deux agents de police au syndicat et répartis entre les propriétaires ".

1903. Messieurs Colson et Arthur Vergoz font le premier tour de l'île en voiture.



Haut de page


Liens commerciaux.


Dernière mise à jour : Mardi 12 Novembre 2019   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2019

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Booking.com




Hotels île Maurice.

Hébergements à Rodrigues.

Annuaire La Réunion

Hotel La Réunion.

Gîte La Réunion.

Location voiture La Réunion.

Immobilier La Réunion.

Musée La Réunion.

Canyoning La Réunion.

Plongée La Réunion.

Loisir activité La Réunion.

Parapente La Réunion.

Commerce La Réunion.

Restaurant La Réunion.