Histoire de La Réunion année 1970, Histoire de Bourbon La Réunion, les événements de l'année 1970.

Histoire de La Réunion année 1970

- Page précédente :: Année 1969 -


Avril 1970, l'affaire de la clinique de Saint-Benoît, des articles de presse se multiplient d'avril à août 1770, pour mettre en cause la clinique de Saint-Benoît dirigée par David Moreau. La presse dénonce une sombre affaire d'avortements, huit mille avortements par an avec, en outre, des détournements de fonds sociaux. Le préfet, finit par agir publiquement pour défendre l'AROF, l'Association Réunionnaise d'Orientation Familiale, qui est mise en cause : "... Oser écrire que l'on organise " l'assassinat de 8 à 10 000 enfants par an dans le sein de leur mère ", c'est non seulement un ignoble mensonge mais une diffamation...".

L'affaire judiciaire éclate dans la nuit du 5 au 6 mars 1970, le docteur Roger Serveaux, de Trois-Bassins, est appelé en urgence pour secourir une jeune fille de 17 ans qui lui avoue avoir subi trois jours plus tôt des pratiques avortives à la clinique de Saint-Benoît.

Le 15 avril le parquet de Saint-Pierre est saisi par la gendarmerie, et le 2 juin, une commission rogatoire est délivrée contre le médecin incriminé, le docteur Pillard. Fin juin, l'enquête se met véritablement en marche avec l'audition de quatre femmes ayant subi des interventions chirurgicales. Pillard est en fait venu de métropole remplacer entre février et mars, le docteur Ladjadj, chirurgien titulaire alors en congé. L'enquête menée à la Caisse générale de Sécurité sociale conduit à mettre en cause le docteur Ladjadj et l'infirmier Covindin. Ces deux derniers se retrouvent alors début août sous mandat de dépôt. Parallèlement, David Moreau est impliqué dans des affaires de remboursements injustifiés au titre de l'AMG, Aide Médicale Gratuite.

En dehors de ce scandale, la régularisation des naissance donne lieu à des affrontements politiques violents.

12 août 1970. Hôtel de La Préfecture de Saint-Denis classé en totalité parmi les monuments historiques, c'est le premier édifice classé parmi les monuments historiques à La Réunion.

23 août 1970, Gilbert Aubry est ordonné prête, en l’église Saint-François-de-Salles du Tampon par l'évêque de La Réunion Monseigneur Georges Guibert.

Monseigneur Guibert évêque de La Réunion

Photo église Saint-François de Sales Le Tampon île de La Réunion

18 septembre 1970, inauguration dans le cirque de Mafate à Grand-Place de l'église reconstruite de Notre Dame de Lourdes.

15 octobre 1970, parution du premier numéro du TCR, Témoignages Chrétien de La Réunion. Le groupe est fondé depuis le 9 août 1970 à l'occasion de la venue dans l'île du très engagé dominicain Jean Cardonnel déjà en contact avec le leader communiste réunionnais Paul Vergés. Les membres : les pères Michel Reynolds, Nelson Courtois, René Payet, Simon Maillot, des laïcs, le poète Alain Lorraine et le métropolitain Lucien Biedinger, professeur de philosophie à l'Immaculée Conception au titre du Volontariat à l'Aide Technique, V.A.T . Dans ce premier numéro, le groupe s'engage dans le combat en faveur de l'autonomie et relaie clairement le combat autonomiste du Partie Communiste Réunionnais.

La réaction préfectorale ne se fait pas attendre puisque le père Michel Reynolds ordonné à La Réunion, mais de nationalité Mauricienne est arrêté le 29 septembre 1970 et est expulsé en décembre 1970. Lucien Biedinger est pour sa part renvoyé en métropole par mesure disciplinaire. Nelson Courtois et Simon Maillot qui protestent contre cette mesure sont affectés à une nouvelle paroisse et l'évêque leur interdit de célébrer la messe pendant plusieurs semaines.

Michel Reynolds prête à la paroisse de La Rivière des Galets raconte son arrestation : " À l’aube du 29 septembre 1970, sur le coup de 6 heures, je suis réveillé par les gendarmes qui investissent immédiatement la cure, prenant position devant chaque issue. Ils étaient un peu plus d’une dizaine, accompagnés par deux inspecteurs des renseignements généraux... C’est encadré de deux gendarmes à l’arrière d’une voiture d’alarme précédée de motards et suivie de plusieurs voitures de police que je suis conduit, vers 8h30, à l’aéroport de Gillot, la sirène d’alerte mugissant sur tout le parcours comme pour annoncer l’arrestation d’un individu dangereux pour l’Etat, un criminel de haut vol... ".

1970, la ville de Saint-Pierre se dote de sa première zone industrielle.

1970, Jacques Chirac secrétaire d'État à l'Économie et aux Finances inaugure le nouvel hôtel de ville de Saint-Denis.


Décès en 1970 :

1er août 1970, décès d'Hippolyte Foucque à Saint-Denis, écrivain réunionnais.



Haut de page


Liens commerciaux.


Dernière mise à jour : Mardi 17 Septembre 2019   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2019

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Booking.com




Hotels île Maurice.

Hébergements à Rodrigues.

Annuaire La Réunion

Hotel La Réunion.

Gîte La Réunion.

Location voiture La Réunion.

Immobilier La Réunion.

Musée La Réunion.

Canyoning La Réunion.

Plongée La Réunion.

Loisir activité La Réunion.

Parapente La Réunion.

Commerce La Réunion.

Restaurant La Réunion.