Impatiens niamniamensis Gilg, impatience bec-de-perroquet, fleur de La Réunion, Famille : Balsaminaceae - Balsaminacées.

Impatiens niamniamensis Gilg

impatience bec-de-perroquet

- Nom commun : impatience bec-de-perroquet.
- Autre nom : impatience du Zaïre, impatience de Zanzibar.
- Nom scientifique : Impatiens niamniamensis Gilg.
- synonymes :
- Impatiens bicolor var. brevifolia Warburg ex Engler.
- Impatiens myriantha Gilg.
- Impatiens violaceopilosula De Wild.
- Ordre : Ericales.
- Famille : Balsaminaceae - Balsaminacées :: 5 espèces sur le site.
- Genre : Impatiens L. 5 espèce(s) dans le genre Impatiens
- Espèce : Impatiens niamniamensis.
- Origine : Zone tropicale de l'est de l'Afrique.



Impatiens niamniamensis Gilg, impatience bec-de-perroquet.


Impatiens niamniamensis Gilg, impatience bec-de-perroquet.


Impatiens niamniamensis Gilg impatience bec-de-perroquet, appartient à la famille des Balsaminaceae et au genre Impatiens qui regroupe environ 900 espèces de plantes herbacées. Ce genre est largement répandu dans l'ensemble de l'hémisphère nord et dans les tropiques.


Origine, répartition Impatiens niamniamensis.

L'espèce est native le la Zone tropicale de l'est de l'Afrique, impatience du Zaïre ou impatience de Zanzibar ou impatience bec-de-perroquet est cultivée comme plante à fleur dans de nombreuses régions, l'espèce doit son nom à ses fleurs jaunes et rouges qui ressemblent à un bec de perroquet. Elle se décline en plusieurs variétés et cultivars.


Impatiens niamniamensis à La Réunion.

Impatiens niamniamensis Gilg est une espèce introduite à La Réunion pour l'ornement dans les jardins et les parcs.


Description Impatiens niamniamensis.

Impatiens niamniamensis est une plante vivace arbustive, haute de 2 m dans son milieu naturel, mais qui se limite généralement entre 50 et 80 cm en culture.

Les tiges sont plus ou moins succulentes, les jeunes rameaux sont tendres.

Les feuilles vertes, pétiolées, disposées en spirale sont simples, le limbe est ovale à lancéolé, la marge crénelée

Les fleurs bisexuées, bicolores, réunies en groupe de 2 à 6 naissent à la base des pétioles. Le pétale inférieur est prolongé par un éperon crochu d'environ 5 cm de long.

Le fruit est une capsule charnue et explosive à 5 valves contenant d'innombrables petites graines.


Multiplication Impatiens niamniamensis.

Impatiens niamniamensis se multiplie par semis ou bouturage.

Impatiens niamniamensis Gilg.

Impatiens niamniamensis Gilg.

Photos © Jean Philippe BASUYAUX.


5 espèce(s) dans la famille des Balsaminaceae - Balsaminacées

5 espèce(s) dans le genre Impatiens

Haut de page


Liens commerciaux.


Dernière mise à jour : Lundi 06 Juillet 2020   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2020

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Mi-aime-a-ou.com ne peut prendre aucune responsabilité concernant les effets nocifs de l'utilisation des plantes. Sollicitez toujours l'avis d'un professionnel avant d'utiliser une plante médicinale.




Lien commerciaux


Les dernières pages ajoutées :


Fittonia albivenis (Lindl.Ex Veitch) Brummitt
Fittonia albivenis (Lindl.Ex Veitch) Brummitt

Dracaena fragrans (L.) Ker Gawl
Dracaena fragrans (L.) Ker Gawl

Crassula ovata (Mill.) Druce
Crassula ovata (Mill.) Druce

Plantago major L.
Plantago major L.

Impatiens niamniamensis Gilg
Impatiens niamniamensis Gilg

Ruellia devosiana Jacob-Makoy ex E.Morren
Ruellia devosiana Jacob-Makoy ex E.Morren