Ipomoea eriocarpa R. Br, Ipomoea eriocarpa, Espèce envahissante à La Réunion, Famille : Convolvulaceae - Convolvulacées.

Ipomoea eriocarpa R. Br

Ipomoea eriocarpa

Espèce envahissante à La Réunion.

- Nom commun : Ipomoea eriocarpa.
- Nom scientifique : Ipomoea eriocarpa R. Br.
- Synonyme(s) : Ipomoea sessiliflora Roth.
- Ordre : Solanales.
- Famille : Convolvulaceae - Convolvulacées :: 20 espèces sur le site.
- Sous-famille : Convolvuloideae.
- Tribu : Ipomoeeae.
- Sous-tribu : Ipomoeinae.
- Genre : Ipomoea L. 13 espèce(s) dans le genre Ipomoea
- Espèce : Ipomoea eriocarpa.
- Origine : Région tropicale.



Ipomoea eriocarpa R. Br.


Ipomoea eriocarpa R. Br.


Ipomoea eriocarpa R. Br.


Ipomoea eriocarpa R. Br.


Ipomoea eriocarpa R. Br appartient à la famille des Convolvulaceae à la sous-famille des Convolvuloideae et au genre Ipomoea L., qui comprend environ 450 espèces originaires des régions chaudes des 2 hémisphères.


Origine, distribution Ipomoea eriocarpa.

Ipomoea eriocarpa est présent en Afrique tropicale, Madagascar, La Réunion, en Afrique du Sud, en Égypte, en Asie tropicale, dans le Nord de l'Australie. L'espèce est cultivée comme plante fourragère au Nord du Nigeria et en Inde.


Ipomoea eriocarpa à La Réunion.

Ipomoea eriocarpa est une espèce sténonaturalisée à La Réunion, présente principalement en petite station dans l'Ouest, le Sud et l'Est de l'île en basse altitude, dans les champs, les haies, la savane herbeuse, en bords de routes et chemins.


Nuisibilité de Ipomoea eriocarpa à La Réunion.

Ipomoea eriocarpa est parfois une espèce adventice (mauvaise herbe) dans les cultures, notamment dans les parcelles de canne à sucre. Ipomoea eriocarpa est inscrit dans la liste des espèces envahissantes de La Réunion, niveau 3 sur 5, niveau 3 : Taxon exotique (ou cryptogène) envahissant se propageant uniquement dans les milieux régulièrement perturbés par les activités humaines (bords de route, cultures, pâturages...) avec une densité plus ou moins forte.


Description Ipomoea eriocarpa.

Ipomoea eriocarpa est une herbe annuelle volubile, prostrée sur le sol ou grimpante dès qu'elle rencontre un support autour duquel elle s'enroule, longue d'environ 2 mètres peu ou pas ramifiée. Elle se développe à partir d'une racine en pivot plus ou moins épaisse, s'enfonçant verticalement dans le sol et d'où se ramifient les racines secondaires, plus fines.

La tige grêle, cylindrique, pleine est pubescente ou hispide à poils longs et courts.

Les feuilles alternes, simples sont portées par des pétioles pileux de 1 à 6 cm de long, les stipules sont absentes. Le limbe à pilosité clairsemée sur les deux faces est ovale-cordé à linéaire-oblong de 2 à 10 cm de long et large de 1 à 7 cm, la base est habituellement hastée à lobes arrondis, l'apex est acuminé à obtus, le bord entier, pileux. Le limbe est parcouru de 7 à 12 nervures latérales arquées.

Les inflorescences sont axillaires, sessiles ou à pédoncule court composées de 1 à 10 fleurs. La fleur bisexuée, régulière est portée par un pédicelle pileux long de 1 à 5 mm. Les bractées pileuses sont linéaires, longues de 3 à 8 mm. Les cinq sépales sont ovales-acuminés, à pointe obtuse, subégaux, longs de 7 à 8 mm, les internes sont plus étroits, pileux, hirsutes sur le dos. La corolle est infundibuliforme à 5 pétales soudés évasés au sommet, de couleur rose violacé ou mauve, parfois blanche à centre mauve, longue de 7 à 9 mm avec 5 bandes poilues à l'extérieur. Les étamines sont insérées à proximité de la base du tube de la corolle, les filets des étamines sont longs de 3 à 5 mm, un peu inégaux, à base pubescente-papilleuse, les anthères sont longues de 1 mm, ovaire supère, longuement poilu, style filiforme d'environ 4 mm de long, stigmate à 2 lobes globuleux.

Les fruits sont des capsules globuleuses déhiscentes d'environ 6 mm de long, couvertes d'une forte pubescence. Le sommet de la capsule est surmonté d'une courte pointe correspondant au style de l'ovaire. La capsule s'ouvre par 4 valves contenant jusqu'à 4 graines.

Les graines sont trigones. La face postérieure est arrondie tandis que les deux faces latérales sont planes. Elles mesurent 2,2 mm de haut et de large. Le tégument est gris foncé, glabre et très finement réticulé.


Multiplication de Ipomoea eriocarpa.

Ipomoea eriocarpa se multiplie par ses graines, la multiplication est possible par bouturage.


Utilisation de Ipomoea eriocarpa.

Ipomoea eriocarpa est cultivé en inde comme fourrage. Les feuilles sont consommées en Afrique et en inde comme légumes.

Ipomoea eriocarpa R. Br.

Ipomoea eriocarpa R. Br.

Ipomoea eriocarpa R. Br.

Ipomoea eriocarpa R. Br.


20 espèce(s) dans la famille des Convolvulaceae - Convolvulacées

13 espèce(s) dans le genre Ipomoea

Haut de page


Liens commerciaux.


Dernière mise à jour : Mercredi 26 Juin 2019   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2019

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Mi-aime-a-ou.com ne peut prendre aucune responsabilité concernant les effets nocifs de l'utilisation des plantes. Sollicitez toujours l'avis d'un professionnel avant d'utiliser une plante médicinale.





Les dernières pages ajoutées :


Flueggea virosa (Roxb. ex Willd.) Royle
Flueggea virosa (Roxb. ex Willd.) Royle

Ficus pumila L
Ficus pumila L

Hypoestes phyllostachya Baker
Hypoestes phyllostachya Baker

Senecio tamoides DC
Senecio tamoides DC

Ravenea glauca Jum. & H.Perrier
Ravenea glauca Jum. & H.Perrier

Euphorbia marginata Pursh
Euphorbia marginata Pursh