Labyrinthe en champ thé Grand Coude La Réunion. Info et photos département 974, quoi visiter à Saint-Joseph La Réunion.

Labyrinthe en champ thé à Grand Coude.

A voir. A faire. A visiter à Saint-Joseph La Réunion.



Fleur de thé.


Feuilles de thé.


Camellia sinensis (L.) Kuntze.

Labyrinthe en champ thé.

- Nom : Labyrinthe en champ thé.
- Situation : Rue Émile Mussard.
- Ville : Grand Coude.
- Commune : Saint-Joseph.



Labyrinthe en champ thé. Le labyrinthe en champ thé se trouve à Grand Coude, village des hauteurs de la commune de Saint-Jospeh. A l'entrée du village, un panneau vous indique le Labyrinthe, vous tournez à droite dans la rue Émile Mussard, plus loin sur la droite un petit parking et un kiosque à l'intérieur vous souhaite la bienvenue.

Ouvert depuis juillet 2005, sous un aspect ludique, ce labyrinthe vous présente différents aspects de cultures lontan, principalement celle du thé.

Vous pouvez le visiter librement et cela peut prendre des heures. Le propriétaire vous propose également une visite guidée.

Il y a longtemps, Grand Coude était réputé pour sa production de thé, l'ancienne usine à thé est visible dans le village, elle est transformée aujourd'hui en salle des fêtes.

Une culture écartée depuis bien des années. Johnny le propriétaire explique : " Il est important pour notre région de remettre en valeur le thé cultivé dans les années 60. J’ai donc repris la production et je fabrique moi-même du thé que je vends sur place aux visiteurs. Après chaque visite, j’offre une dégustation du thé blanc de Grand-Coude ", Ce dernier continue également de produire de l’huile essentielle de géranium grâce à son alambic posé au milieu de son exploitation. L’occasion de faire une halte devant l’installation et d’apprendre la distillation.



Histoire de la culture du thé à La Réunion.

Après des premières tentatives en 1910, la culture du thé est relancée à la fin des années 1950. Suite à des essais concluants dans les hauts de Saint-André, deux cents hectares sont défrichés à la Plaine des Palmistes en 1957.

Une coopérative est créée en 1962 et l'usine de la Plaine, en service depuis le 3 décembre 1965, est inaugurée par Michel Debré le 27 mars 1966.

La production ne dépassera jamais les 200 tonnes, alors que l'usine était prévue pour une capacité de 300. Au coût de la main-d'œuvre, qui rend le prix du thé local quatre fois plus élevé que celui de l'île Maurice, s'ajoute un marché intérieur peu demandeur, et surtout un détournement des aides. On estime qu'en 1968 il n'y avait que 20 % des planteurs de thé recensés qui étaient réellement des agriculteurs actifs. L'ensemble se solde par la décision de fermeture votée par le conseil général en janvier 1972.


Dernière mise à jour : Samedi 21 Octobre 2017   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2017

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Liens commerciaux.


Retrouvez La Réunion Mi aime a ou sur Google+